Tour de France 1967

édition 1967 du Tour de France, course cycliste française

Le Tour de France 1967 est la 54e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 29 juin au sur 22 étapes pour 4 779 km.

Tour de France 1967
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1967 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
22
Date
Distance
4 779 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Partants
130Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
34,756 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe
Route of the 1967 Tour de France.png

GénéralitésModifier

  • Le Tour débute le 29 juin par un prologue de 5,775 km dans la ville d'Angers et se termine le à Paris. C'est la dernière arrivée du Tour de France au vélodrome du Parc des Princes, démoli peu après.
  • Il s'agit du premier Tour à commencer par un prologue, étape permettant la présentation des coureurs au public.
  • Le Français Raymond Poulidor part favori du prologue mais n'obtient à la surprise générale que la deuxième place, à 6 secondes de l'Espagnol José María Errandonea, lequel est mis définitivement hors-course par une chute dans le massif des Vosges durant la 8e étape entre Strasbourg et Belfort.
  • Les coureurs sont à nouveau répartis en équipes nationales, alors que des équipes de marques avaient été instaurées depuis 1962. 13 équipes de 10 coureurs chacune sont au départ : France (3 équipes), Belgique, Espagne, Italie (2 équipes), Pays-Bas, RFA, Grande-Bretagne et Suisse/Luxembourg.
  • Ce Tour est surtout resté dans les mémoires en raison de la mort tragique du Britannique Tom Simpson lors de l'ascension du mont Ventoux durant la 13e étape le entre Marseille et Carpentras. Tom Simpson fut la première victime officielle du dopage sportif. L'étape du lendemain entre Carpentras et Sète est neutralisée par les coureurs qui laissent Barry Hoban (le coureur le plus proche de Tom Simpson) remporter l'étape seul. Le peloton arrive peu après, dans un silence inhabituel, groupé et roulant lentement en occupant toute la largeur de la route, le maillot jaune étant au centre de la première ligne.
  • Le Tour est remporté par Roger Pingeon qui doit sa victoire finale notamment à sa longue échappée solitaire lors de la 5e étape courue entre Roubaix et Jambes qui lui permet de prendre le maillot jaune qu'il ne le lâche qu'une seule fois, lors de la 7e. Bien soutenu par Poulidor dans les étapes de montagne et par une équipe de France qui remporte 6 étapes, Pingeon résiste aux assauts du grimpeur espagnol Julio Jiménez, classé deuxième, et du champion italien Felice Gimondi, victime d'une défaillance dans les Pyrénées.
  • Le classement des équipes est remporté par l'équipe de France.
  • La vitesse moyenne du vainqueur est de 34,756 km/h[1] et celle du Tour de 35,018 km/h.

ÉtapesModifier

Étape[2],[3],[4],[5] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 29 juin AngersAngers
 
5,775   José María Errandonea   José María Errandonea
1re étape 30 juin AngersSaint-Malo
 
185,5   Walter Godefroot   José María Errandonea
2e étape 1er juillet Saint-MaloCaen
 
180   Willy Van Neste   Willy Van Neste
3e étape 2 juillet CaenAmiens
 
248   Marino Basso   Giancarlo Polidori
4e étape 3 juillet AmiensRoubaix
 
191   Guido Reybrouck   Joseph Spruyt
5e étape (a) 4 juillet Roubaix  Jambes (BEL)
 
172   Roger Pingeon   Roger Pingeon
5e étape (b) 4 juillet   Jambes (BEL)  Jambes (BEL)
 
17   Belgique   Roger Pingeon
6e étape 5 juillet   Jambes (BEL)Metz
 
238   Herman Van Springel   Roger Pingeon
7e étape 6 juillet MetzStrasbourg
 
205,5   Michael Wright   Raymond Riotte
8e étape 7 juillet StrasbourgBelfort - Ballon d'Alsace[6]
 
215   Lucien Aimar   Roger Pingeon
8 juillet Belfort
 
Journée de repos no 1
9e étape 9 juillet BelfortDivonne-les-Bains
 
238,5   Guido Reybrouck   Roger Pingeon
10e étape 10 juillet Divonne-les-BainsBriançon
 
243   Felice Gimondi   Roger Pingeon
11e étape 11 juillet BriançonDigne
 
197   José Samyn   Roger Pingeon
12e étape 12 juillet DigneMarseille
 
207,5   Raymond Riotte   Roger Pingeon
13e étape 13 juillet MarseilleCarpentras
 
211,5   Jan Janssen   Roger Pingeon
14e étape 14 juillet CarpentrasSète
 
201,5   Barry Hoban   Roger Pingeon
15 juillet Sète
 
Journée de repos no 2
15e étape 16 juillet SèteToulouse
 
230   Rolf Wolfshohl   Roger Pingeon
16e étape 17 juillet ToulouseLuchon
 
188   Fernando Manzaneque   Roger Pingeon
17e étape 18 juillet LuchonPau
 
250   Raymond Mastrotto   Roger Pingeon
18e étape 19 juillet PauBordeaux
 
206,5   Marino Basso   Roger Pingeon
19e étape 20 juillet BordeauxLimoges
 
217   Jean Stablinski   Roger Pingeon
20e étape 21 juillet LimogesClermont-Ferrand - Puy de Dôme[6]
 
222   Felice Gimondi   Roger Pingeon
21e étape 22 juillet Clermont-FerrandFontainebleau
 
359   Paul Lemeteyer   Roger Pingeon
22e étape (a) 23 juillet FontainebleauVersailles
 
104   René Binggeli   Roger Pingeon
22e étape (b) 23 juillet VersaillesParis - Parc des Princes
 
46,6   Raymond Poulidor   Roger Pingeon

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[7]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Roger Pingeon     France France   en 136 h 53 min 50 s
2e Julio Jiménez   Espagne Espagne + min 40 s
3e Franco Balmamion   Italie Primavera + min 23 s
4e Désiré Letort   France Bleuets de France + min 18 s
5e Jan Janssen     Pays-Bas Pays-Bas + min 47 s
6e Lucien Aimar   France France   + min 47 s
7e Felice Gimondi   Italie Italie + 10 min 14 s
8e Jos Huysmans   Belgique Belgique + 16 min 45 s
9e Raymond Poulidor   France France   + 18 min 18 s
10e Fernando Manzaneque   Espagne Esperanza + 19 min 22 s

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points[8]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Jan Janssen     Pays-Bas Pays-Bas 154 points
2e Guido Reybrouck   Belgique Diables Rouges 119 pts
3e Georges Vandenberghe   Belgique Belgique 111 pts
4e Marino Basso   Italie Primavera 99 pts
5e Gerben Karstens   Pays-Bas Pays-Bas 98 pts
6e Felice Gimondi   Italie Italie 96 pts
7e Michel Grain   France Coqs de France 94 pts
8e Roger Pingeon     France France   89 pts
9e Raymond Riotte   France France   88 pts
10e Paul Lemeteyer   France France   82 pts

Prix du meilleur grimpeurModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur[8]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Julio Jiménez   Espagne Espagne 122 points
2e Franco Balmamion   Italie Primavera 68 pts
3e Raymond Poulidor   France France   53 pts
4e Felice Gimondi   Italie Italie 45 pts
5e Roger Pingeon     France France   44 pts
6e Jan Janssen     Pays-Bas Pays-Bas 33 pts
7e Désiré Letort   France Bleuets de France 32 pts
8e Fernando Manzaneque   Espagne Esperanza 32 pts
9e Lucien Aimar   France France   31 pts
10e Ventura Diaz   Espagne Esperanza 26 pts

Classement par équipesModifier

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône   à côté du nom de l'équipe)[9],[10].

Classement par équipes[8]
  Équipe Pays Temps
1re France     France en 412 h 16 min 54 s
2e Pays-Bas   Pays-Bas + 38 min 5 s
3e Primavera   Italie + 43 min 49 s
4e Belgique   Belgique + 54 min 15 s
5e Bleuets de France   France + 55 min 26 s
6e Espagne   Espagne + 59 min 31 s
7e Coqs de France   France + h 14 min 52 s
8e Diables Rouges   Belgique + h 31 min 55 s
9e Esperanza   Espagne + h 34 min 25 s
10e Italie   Italie + h 34 min 30 s

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[11],[12]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne Classement des points chauds Classement par équipes
 
Classement de la combativité
1a José María Errandonea José María Errandonea José María Errandonea Non décerné Non décerné Espagne Jean-Claude Lebaube
1b Walter Godefroot Walter Godefroot Jean-Claude Lebaube Christian Raymond
2 Willy Van Neste Willy Van Neste Willy Van Neste Georges Chappe Bleuets de France Lucien Aimar
3 Marino Basso Giancarlo Polidori Marino Basso Michel Jacquemin Jean-Pierre Genet France Raymond Riotte
4 Guido Reybrouck Jozef Spruyt Gerben Karstens Joseph Spruyt
5a Roger Pingeon Roger Pingeon Raymond Riotte Plusieurs coureurs à égalité Roger Pingeon
5b Belgique
6 Herman Van Springel Gerben Karstens Willy Van Neste
7 Michael Wright Raymond Riotte Raymond Riotte Georges Vandenberghe Luis Otaño
8 Lucien Aimar Roger Pingeon Guerrino Tosello Christian Raymond Primavera Jesús Aranzabal
9 Guido Reybrouck Guido Reybrouck Jean-Claude Lebaube
10 Felice Gimondi Julio Jiménez France Julio Jiménez
11 José Samyn Georges Vandenberghe Georges Chappe
12 Raymond Riotte Raymond Riotte
13 Jan Janssen Julio Jiménez
14 Barry Hoban Barry Hoban
15 Rolf Wolfshohl Rolf Wolfshohl
16 Fernando Manzaneque Jan Janssen Fernando Manzaneque
17 Raymond Mastrotto Raymond Mastrotto
18 Marino Basso Marino Basso
19 Jean Stablinski Jos van der Vleuten
20 Felice Gimondi Felice Gimondi
21 Paul Lemeteyer Pietro Scandelli
22a René Binggeli Michel Jacquemin
22b Raymond Poulidor
Classements finals Roger Pingeon Jan Janssen Julio Jiménez Georges Vandenberghe France Désiré Letort

Liste des coureursModifier

  France
  Allemagne de l'Ouest
  Belgique
  Espagne
  Grande-Bretagne
  Italie
  Pays-Bas
  Suisse/  Luxembourg
  Diables Rouges
  Esperanza
  Primavera
  Bleuets de France
  Coqs de France

A : abandon en cours d'étape ; HD : hors délai ; D : disqualification ; † : décès en cours d'étape

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. « 54ème Tour de France 1967 », sur Mémoire du cyclisme (consulté le 6 avril 2020)
  3. Augendre 2016, p. 58.
  4. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], CVCC (consulté le 17 juin 2010)
  5. « The history of the Tour de France – Year 1967 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  6. a et b « Les classements des étapes du Tour de France 1967 », sur Le Dico du Tour (consulté le 12 octobre 2020)
  7. « The history of the Tour de France – Year 1967 – Stage 22.02 Versailles > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  8. a b et c « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 9 (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2013)
  9. van den Akker 2018, p. 148.
  10. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  11. (nl) « Data », Gazet van Antwerpen,‎ , p. 13 (lire en ligne[archive du ])
  12. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1967 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

BibliographieModifier

Liens externesModifier