Lez (Haute-Garonne)

commune française du département de la Haute-Garonne

Lez
Lez (Haute-Garonne)
Le village de Lez.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises
Statut Commune déléguée
Code postal 31440
Code commune 31298
Démographie
Gentilé Léziens
Population 59 hab. (2016 en diminution de 3,28 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 54′ 33″ nord, 0° 42′ 03″ est
Altitude Min. 499 m
Max. 1 180 m
Superficie 2,60 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Saint-Béat-Lez
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 15.svg
Lez
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 15.svg
Lez
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lez
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lez

Lez est une ancienne commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie. Le , elle a fusionné avec Saint-Béat pour former la commune de Saint-Béat-Lez.

Ses habitants sont appelés les Léziens.

GéographieModifier

La commune de Lez est située dans les Pyrénées, dans le Comminges, à 37 km au sud-ouest de Saint-Gaudens. Elle est bordée à l'ouest sur environ un kilomètre par la Garonne qui la sépare de Saint-Béat.

Communes limitrophesModifier

Lez est limitrophe de quatre autres communes, dont Arlos au sud-ouest par un quadripoint.

Communes limitrophes de Lez[1]
Saint-Béat
(Saint-Béat-Lez)
  Boutx
Arlos Argut-Dessous

HydrographieModifier

La commune est longée par la Garonne dans sa partie ouest.

Le ruisseau de Lez traverse la commune.

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 260 hectares[2]. Son altitude minimale, 499 mètres, se situe là où la Garonne quitte la commune pour entrer sur celle de Saint-Béat. L'altitude maximale, 1 180 (ou 1 181[3]) mètres, est atteinte au sud-est, au Rocher du Midi, en limite d'Argut-Dessus, commune associée à Boutx.

Voies de communication et transportsModifier

Accès par l'autoroute A64 sortie no 17 puis la route nationale 125 et avec le réseau Arc-en-ciel ainsi qu'en gare de Gourdan-Polignan sur la ligne Toulouse - Bayonne.

ToponymieModifier

On a apparenté l'hydronyme Lez au basque 'leize' « gouffre, précipice». A moins qu'il ne faille le rapprocher du gaulois "leto-",«gris»[4]. 'Lez' ou 'Lèze' est en effet un nom fréquent de rivière (du Vaucluse à l'Ariège). Le rapprochement avec 'loze' «pierre», «escarpement» (de pierres grises ??, cf le mont Lozère) expliquant le passage de la pierre au cours d'eau. Le mot basque est peut-être un emprunt au gaulois, et en dépit des apparences, les deux explications peuvent se concilier et remonter à une origine unique (mais indéterminée)...

HistoireModifier

Son histoire est étroitement liée à celle de Saint-Béat sa grande voisine de la rive droite de la Garonne.

Le , elle fusionne avec Saint-Béat pour constituer la commune nouvelle de Saint-Béat-Lez dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [5].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes Cagire-Garonne-Salat et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Lez faisait partie de l'ex-canton de Saint-Béat) et avant le elle faisait partie de la communauté de communes du canton de Saint-Béat.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1992 2018 Marie Crouzet DVG Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 59 habitants[Note 1], en diminution de 3,28 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264215212288313303306290265
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
242227239225210189188172169
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
17518116912312911711894101
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
135154110757267616259
2016 - - - - - - - -
59--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[10] 1975[10] 1982[10] 1990[10] 1999[10] 2006[11] 2009[12] 2013[13]
Rang de la commune dans le département 288 378 510 514 521 536 537 542
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

La commune est classée en zone montagne et possède une seule exploitation agricole[14], en 2012.

Une carrière y exploite du marbre dit de Saint-Béat.

EnseignementModifier

Lez fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivitéModifier

Activités sportivesModifier

Chasse, randonnée pédestre,

Écologie et recyclageModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Église de l'Assomption.
  • Monument aux morts.
  • Un manoir.
  • Fontaine et abreuvoir.
  • Lavoir.
  • Sculpture en marbre blanc d'une montagne où un cour d'eau descend et arrose le village (les mains)

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. Selon deux sources différentes du Géoportail, la carte indique 1 180 mais la synthèse de la commune indique 1 181 mètres
  4. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Arles, Errance, , 440 p. (ISBN 978-2-87772-631-3), page 200 article leto- ligne 2
  5. « Recueil des actes administratifs des services de l'État en Haute-Garonne », sur http://www.haute-garonne.gouv.fr/, (consulté le 1er juillet 2018).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  11. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. http://carto.observatoire-des-territoires.gouv.fr/GC_preport.php?lang=fr&s=144&view=map1&id_rep=r01&selId0=12158&nivgeo=com