La Vie en rose

chanson composée par Louis Guglielmi, paroles d'Édith Piaf
La vie en rose
Description de cette image, également commentée ci-après
Chanson de Édith Piaf
Face A La vie en Rose
Face B Un refrain courait dans la rue
Enregistré 9 octobre 1946
Durée 3:05
Genre Chanson française, musique de variétés, music-hall, slow, musique de film
Format Disque 78 tours
Auteur Édith Piaf
Compositeur Louiguy
Label Columbia Records, Polydor
Classement Grammy Hall of Fame Award (1998)

Clip vidéo

[vidéo] La vie en rose - Édith Piaf - film Neuf garçons un coeur (1948) sur YouTube
[vidéo] La vie en rose - Louis Armstrong (live 1959) sur YouTube
[vidéo] La vie en rose - Audrey Hepburn à Humphrey Bogart - film Sabrina (1959) sur YouTube

La Vie en rose est une chanson d'amour de l'auteur-interprète Édith Piaf, sur une musique de son pianiste-compositeur Louiguy[1],[2]. Elle l’enregistre le chez Columbia Records, avec l'orchestre de Guy Luypaerts[3], et dans le film Neuf Garçons, un cœur, de 1948. Un des nombreux succès international emblématiques de son répertoire, et de la chanson française[4].

HistoireModifier

« C'est le qu'est née La Vie en rose » se souvient Louiguy (Louis Guglielmi, pianiste-compositeur-accompagnateur d'Édith Piaf) le jour du baptême de sa fille Jeanine, dont Édith Piaf était la marraine[5][réf. incomplète]. La chanson se concrétise l'année suivante : une des amies de Piaf, Marianne Michel, lui demande en 1945 à la terrasse d'un café parisien d'écrire un morceau et lui donne les premières notes et les premiers mots écrits sur un bout de papier. Piaf, qui entretient à cette date une relation amoureuse avec Yves Montand, lui offre l'original de cette ébauche, la toute première version de la chanson (comportant encore des mots de la langue parlée et les fautes d'orthographe)[6] :

Mais s'il me prends [sic] dans ses bras
Qu'il me parle tout bas
Moi j'vois des trucs en rose
Il me dit des mots d'amour
Des mots de tout [sic] les jours
Mais ça m'fait quelques [sic] chose

Marianne Michel fait remplacer « des trucs » par « la vie ». Le parolier Henri Contet lui suggère de travailler la cause et l'effet transformant « Mais s'il me prends [sic] dans ses bras (...) Moi j'vois des trucs en rose » en « Quand il me prend dans ses bras (...) Je vois la vie en rose ». Édith Piaf a une idée de mélodie en tête mais ne parvient pas, avec son amie compositrice Marguerite Monnot, à un résultat satisfaisant. Elle travaille donc avec son accompagnateur depuis 1941, Louiguy. Ensemble, ils déclarent la chanson à la Sacem le [7]. C'est donc Louiguy qui a mis en musique ces couplets qui, sous un nouveau titre, sont devenus un succès mondial « Quand il me prend dans ses bras, qu'il me parle tout bas, je vois la vie en rose, il est entré dans mon cœur, une grande part de bonheur, dont je connais la cause... ».

Édith Piaf, déjà célèbre, ignore cette chanson plusieurs mois, puis la donne en primeur à Marianne Michel, qui la popularise dans les music-halls parisiens, avant de l'enregistrer le 18 novembre 1946 aux Disques Odéon[8],[9], deux mois avant l'enregistrement d'Édith Piaf.

Édith Piaf interprète alors cette chanson emblématique de son répertoire, notamment lors de sa tournée triomphale à New York de 1947, où elle vit la grande histoire d'amour de sa vie avec le boxeur Marcel Cerdan (champion du monde de boxe des poids moyens 1948, à qui elle dédie également son grand succès Hymne à l'amour de 1949, disparu tragiquement sur un vol Paris-New York cette même année), et au Copacabana de Manhattan à New York en 1949[10] en anglais pour la première fois sous le titre You're Too Dangerous, Chéri, qu'elle a offert au chanteur américain Buddy Clark en 1947. Elle est reprise dès 1948 par Gracie Fields sous le titre Take Me to Your Heart Again. La version anglaise de 1950, écrites par Mack David, devient la version définitive, enregistrée entre autres par Édith Piaf et Louis Armstrong.

En 1954, elle l'interprète en direct pendant l'émission La Joie de vivre de la RTF[11], puis en 1956[12] et 1957[13] lors de son concert triomphale au Carnegie Hall de Manhattan à New York. Lors de ses représentations à l'étranger, la chanteuse interprète la deuxième partie de la chanson en anglais[14]. En 1958, elle la chante également en espagnol dans le film Música de siempre (en).

C'est sous ce titre que l'adaptation du film La Môme de 2007 (avec Marion Cotillard dans le rôle de d'Édith Piaf) est diffusé dans de nombreux pays (dont le Canada).

Reprises et adaptationsModifier

Ce standard international est repris et adapté par de nombreux interprètes mondiaux, dont :

En publicModifier

  • Wafa Ghorbel, chanteuse et écrivaine tunisienne, l'a adaptée et interprétée en arabe tunisien, en 2018, d'abord dans le cadre de l'ouverture du Festival des Francophonies de Sousse, avec le Chœur Philharmonique de Nice, ensuite en duo avec le pianiste Mehdi Trabelsi, souvent en alternant arabe (tunisien) et français[15].
  • Yoo Hwe-seung (유회승), chanteur du groupe de K-pop N.Flying lors de leur concert à Paris le .

Reprises instrumentalesModifier

Cinéma, musique de filmModifier

La chanson fut aussi reprise pour la bande originale de nombreux films :

Apparition de la chanson dans des séries téléviséesModifier

Dans la littératureModifier

  • Casino Royale : cette chanson retentit dans le club où se rendent James Bond et Vesper Lynd pour célébrer leur victoire contre Le Chiffre, juste avant l'enlèvement de la jeune femme. Cette même scène revient en mémoire de l'agent 007 dans Les diamants sont éternels, lorsqu'il rencontre Tiffany Case, au moment où il parcourt la liste de ses disques.
  • Lawrence Ferlinghetti, A Far Rockaway of the Heart, 1997.
  • La Vie en rose est omniprésente dans le livre jeunesse Tatoublié de A à Z, écrit par Rom Juan.

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Edith Piaf – La Vie En Rose », sur www.discogs.com (consulté en )
  2. « La vie en rose by Edith Piaf », sur www.secondhandsongs.com (consulté en )
  3. « Guy LUYPAERTS (1917-2015) | Jean-Louis Couturier », sur jean-louiscouturier (consulté le )
  4. [vidéo] La Vie en rose - Édith Piaf - film Neuf garçons un coeur (1948) sur YouTube
  5. Dominique Grimault, Patrick Mahé Piaf-Cerdan, Piaf-Cerdan : Un hymne à l'amour, 1946-1949, Robert Laffont, 2013.
  6. « Fragment autographe de « La Vie en Rose» à la mine de plomb », sur La Gazette de l'Hôtel Drouot.
  7. « Bulletin de déclaration "La vie en rose" »
  8. « La vie en rose by Marianne Michel », sur www.secondhandsongs.com (consulté en )
  9. « Marianne Michel " La vie en rose " 1946 »
  10. (ru) « La vie en Rose MP3 » (consulté le )
  11. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Edith Piaf », sur Ina.fr (consulté le )
  12. Edith Piaf, « Edith Piaf - Carnegie Hall - La vie en rose 1956 - LIVE », sur Youtube (consulté le )
  13. Edith Piaf Officiel, « La vie en rose (Live au Carnegie Hall, 1957) (2012 Remastered) », sur Youtube (consulté le )
  14. Cf les chansons évoquées ci-dessus.
  15. « Wafa Ghorbel reprend "La vie en rose" en arabe, avec Mehdi Trabelsi au piano »
  16. « La Vie En Rose - Tony Glausi, Chris McCarthy, Dan Pappalardo, Peter Manheim », sur YouTube, (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens externesModifier