Ouvrir le menu principal

Henri Pille

peintre et illustrateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pille (homonymie).
Henri Pille
Portrait Henri Pille.jpg
Henri Pille, photoglyptie anonyme,
Galerie contemporaine, littéraire et artistique (vers 1875).
Naissance
Décès
(à 53 ans)
Paris, France
Nom de naissance
Charles Henri Pille
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activité
Distinction

Charles Henri Pille[1] né à Essômes-sur-Marne (Aisne) le et mort à Paris le est un peintre et illustrateur français.

BiographieModifier

Élève de Félix-Joseph Barrias, Henri Pille envoie son premier tableau au Salon de 1865. En 1869, il reçoit la médaille d'or du ministère de la Maison de l'Empereur et des Beaux-Arts. On lui décerne une médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris de 1889. Figure appréciée du milieu artistique montmartrois[2], son œuvre se développe à travers des peintures d'histoire et des scènes de genre souvent teintées d'humour. Il est surtout réputé comme dessinateur à la plume. Il exécute de nombreuses illustrations pour l'édition, notamment chez l'éditeur Alphonse Lemerre — où ses dessins sont gravés par Louis Monziès —, et collabore à des revues et des journaux comme Le Courrier français, Le Rire, Le Monde illustré, Le Procope, journal parlé, Le Journal Amusant, La Vie moderne, Le Voleur , la Revue Illustrée ou Le Petit Français illustré.

Il publie des dessins dans la revue du cabaret Le Chat Noir — dont il fournit l'illustration du titre — et participe à la conception de silhouettes pour les spectacles de son théâtre d'ombres[3].

Dans ses lettres à son frère Théo, Vincent van Gogh exprime plusieurs fois son admiration pour l'œuvre de Henri Pille qu'il rencontre durant son séjour parisien entre mai 1875 et mars 1876[4].

Henri Pille est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1882.

Il a été président de la Société des artistes illustrateurs.

Ouvrages illustrés par Henri PilleModifier

  • William Shakespeare, Œuvres complètes de Shakespeare, Paris, Alphonse Lemerre, 1875-1880.
  • Alfred de Musset, Œuvres de Alfred de Musset, Paris, Alphonse Lemerre, 1876.
  • Joseph-Charles Vendryes, Voyages en famille, Paris, Ludovic Baschet, 1877.
  • Brantôme, Les dames galantes, Paris, éditions Arnaud et Labat, 1879.
  • François Coppée, Bleuette, Conte en vers, Paris, Alphonse Lemerre, 1880.
  • Coquelin cadet (sous le pseudonyme Pirouette), Le livre des convalescents, Paris, Tresse, 1880.
  • Charles Perrault, Les Contes, Paris, Alphonse Lemerre, 1880.
  • Auguste Brizeux, Marie, Paris, Alphonse Lemerre, 1881.
  • Paul Scarron, Le Roman comique, Paris, Alphonse Lemerre, 1881.
  • Walter Scott, Quentin Durward, Paris, Librairie de Firmin-Didot & Cie, 1881.
  • Coquelin cadet (sous le pseudonyme Pirouette), Fariboles, Paris, Paul Ollendorf, 1882.
  • Aimé Giron, Les Cinq Sous d'Isaac Laquedem - Le Juif Errant - Contes et histoires pour enfants, Paris, Librairie Firmin-Didot, 1883.
  • Édouard Laboulaye, Derniers contes bleus, Paris, Jouvet et Cie, 1884.
  • Thierry Augustin, Œuvres choisies : Récits des temps mérovingiens, Paris, Léon Bonhoure, 1885.
  • Jean-Baptiste Weckerlin, Chansons et rondes enfantines, Garnier Frères, 1885.
  • Jean-Baptiste Weckerlin, Nouvelles Chansons et rondes enfantines, Garnier Frères, 1886.
  • Savinien Lapointe, II était une fois…, Paris, Alphonse Lemerre, 1886.
  • Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, Paris, Alphonse Lemerre, 1886.
  • Adelbert von Chamisso, Histoire merveilleuse de Pierre Schlémihl, ou l'Homme qui a vendu son ombre, Paris, L. Westhausser, 1888.
  • Ernest d'Hervilly, Héros légendaires, leur véritable histoire, Paris, Alphonse Lemerre, 1889.
  • Roger Miles, Pages d'autrefois, Paris A. Lanier & fils, 1889.
  • (Jeanne Loiseau dite Daniel-Lesueur), L'auberge des saules, 40 dessins d'Henri Plle et 7 gravures hors texte de Jeanne Lemerre, Paris, Alphonse Lemerre, 1889.
  • Charles Delon, Ma petite sœur Naïk, Paris, Alphonse Lemerre, 1891.
  • Edgar Monteil, Histoire du célèbre Pépé, Paris, Librairie de l'éducation de la jeunesse, 1891.
  • Gaston de Raimes, Soldats de France, actions héroïques, Paris, Alphonse Lemerre, 1892-1895.
  • Georges Bureau, Les Maris de Colette, Paris, Paul Ollendorff, 1895.
  • Hégésippe Moreau, La Souris blanche, Paris, Pairault & Cie éditeurs, 1895.
  • Pierre Perrault, Les expédients de Farandole, Paris, Armand Colin, 1895[5].
  • Marc Guéchot, Le Chevalier Carême, Paris, colin, 1896.
  • Cervantes, Don Quichotte de la Manche, Charavay, Mantoux et Martin, sans date, vers 1893[6].
  • Molière, préface de Léo Claretie, Théâtre choisi, Paris, Charavay, Mantoux et Martin, sans date, vers 1900.
  • Francis Thomé, Vingt Pièces enfantines pour piano, Henri Lemoine, sans date.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Cantine municipale pendant le siège de Paris, 1870-1871, Paris, musée Carnavalet.

Notes et référencesModifier

  1. Son prénom est orthographié « Henry » sur l'état civil d'Essômes (extrait d'état civil sur la base Leonore).
  2. [PDF] Mémoires de la Société historique et archéologique de Château-Thierry, tome 44, p. 247.
  3. Silhouette en zinc d'après un dessin d'Henri Pille : Personnage plongeant, exécuté pour Les Oies de Javotte (Paris, musée d'Orsay) sur photo.rmn.fr.
  4. Vincent van Gogh The letters, éditées par le Van Gogh Museum et le Huygens Institute (pour ouvrir ces pages, les cookies doivent être activés) : n°162, n°234, n°318, n°333, n°494, n°496.
  5. Consultable sur Gallica.
  6. Don Quichotte de la Manche, numérisé par le Center for the Study of Digital Libraries (en ligne).
  7. Notice et reproduction de l'œuvre sur le site du musée.
  8. Dessins reproduits sur le site du musée.
  9. Notice sur la base Archim.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • J. B. Wemsill, « Silhouettes contemporaines », L'Art, Revue hebdomadaire illusrée, no 90, A. Ballue éditeur, 17 septembre 1876, p. 281-284.
  • Frédéric Henriet, « Notice nécrologique. Pille (Henri) », La Vie rémoise, Almanachs Matot-Braine, 1998 (en ligne).

Liens externesModifier