Ouvrir le menu principal

Félix de Vuillefroy-Cassini

peintre français
Félix de Vuillefroy-Cassini
Vuillefroy.jpg
Fonction
Président
Société entomologique de France
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Famille
Père
Autres informations
Membre de
Maîtres
Distinction
Œuvres principales
Dans les prés (d), Le Retour du troupeau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Félix de Vuillefroy-Cassini, né le à Paris et mort le à Maisons-Laffitte[1], est un peintre et entomologiste français.

BiographieModifier

 
Félix de Vuillefroy-Cassini dans son atelier.

Fils d'Amédée de Vuillefroy de Silly, il épouse Amélie Gelot de Saint-Amey (divorcée de Albert Delpit).

Après avoir obtenu sa licence en droit, il entre au Conseil d'État comme auditeur de seconde classe en 1864, et passe auditeur de première classe deux ans plus tard, avant d'en démissionner.

S'intéressant à l'art et à l'entomologie, il suit des cours de dessin à l'Académie Suisse, dans l'atelier d'Ernest Hébert et de Léon Bonnat. Il fréquente également les cercles artistiques de Fontainebleau, conduit par ses recherches de nouvelles espèces d'insectes. Il devient membre de la Société entomologique de France en 1861.

En 1881, Vuillefroy prend part à la création de la Société des artistes français.

Il obtient la Médaille d'Or à l'Exposition universelle de 1889.

Il préside la Société entomologique de France en 1894.

Félix de Vuillefroy-Cassini est chevalier de la Légion d'honneur.

ŒuvresModifier

(liste non exhaustive)

Dessins, aquarellesModifier

PeinturesModifier

  • Le retour à la ferme, Reims, musée des Beaux-arts, legs de Jean-Pierre Lundy en 1887.
  • Paysage avec meules, Soissons, musée municipal, legs Petrot-Labarre en 1934.
  • s.d. - Vachère et vaches ,hst, Sbd, dim; 24 × 35 cm (vente publique France)

SalonsModifier

  • Sur le champ de foire, huile sur toile, Salon de 1882.

Expositions, galeriesModifier

Félix de Vuillefroy, un peintre animalier au Salon, exposition à la Galerie Antoine Tarantino, Paris, Novembre 2016[2].

SourceModifier

  • Robert Constantin, « Mémorial des coléoptères français », supplément no 14 au Bulletin de l'Association des coléoptères de la région parisienne (Acorep), 92 p. et 5 planches, 1992.

Notes et référencesModifier

  1. « Félix de Vuillefroy », Association des amis de Félix de Vuillefroy,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  2. « Félix de Vuillefroy, un peintre animalier au Salon » (consulté le 6 décembre 2019)