Ouvrir le menu principal

Circuit Cycliste Sarthe-Pays de la Loire

compétition de cyclisme française
(Redirigé depuis Circuit de la Sarthe)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Circuit de la Sarthe (homonymie).
Circuit Cycliste Sarthe-Pays de la Loire
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1953
Éditions 66 (en 2018)
Catégorie UCI Europe Tour 2.1
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (avril)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Unofficial flag of Pays-de-la-Loire.svg Pays de la Loire
Participants 96 (en 2017)
Statut des participants professionnels
Site web officiel circuitcycliste.sarthe.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Alexis Gougeard
Plus titré(s) Drapeau : France Jean Danguillaume
(3 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Circuit de la Sarthe 2019

Le Circuit Cycliste Sarthe-Pays de la Loire est une course cycliste par étapes française créée en 1953 dans les Pays de la Loire. C'était une épreuve nationale amateur jusqu'en 1963, puis une épreuve internationale amateur de 1964 à 1974, et une épreuve « open », donc ouverte aux amateurs et aux professionnels à partir de 1975. Depuis 2005, le Circuit de la Sarthe fait partie de l'UCI Europe Tour, en catégorie 2.1. Le Français Jean Danguillaume y détient le record de victoires avec trois succès entre 1956 et 1959.

Histoire de la courseModifier

De 1953 à 1963, le Circuit de la Sarthe est une épreuve nationale amateur. Jean Danguillaume s'impose trois fois durant cette période, en 1956, 1958 et 1959. De 1964 à 1974, il devient une épreuve internationale amateur. Cinq coureurs amateurs étrangers remportent la course durant cette période, dont le Polonais Ryszard Szurkowski, champion du monde sur amateurs en 1973 et quatre fois vainqueur de la Course de la Paix.

En 1975, le Circuit de la Sarthe une épreuve « open », donc ouverte aux amateurs et aux professionnels. Bernard Hinault s'y impose et obtient à cette occasion sa première victoire en tant que cycliste professionnel. Il gagne une deuxième fois l'année suivante. Entre 1977 et 1990, sept éditions voient la victoire d'un coureur amateur. Cinq d'entre eux sont issus de l'équipe d'URSS. Aavo Pikkuus, quadruple champion d'URSS, s'impose en 1977, année de sa victoire sur la Course de la Paix, Piotr Ugrumov, futur dauphin de Miguel Indurain au Tour de France, gagne en 1987. En 1981, l'équipe d'URSS occupe les trois places du podium. Dimitri Zhdanov est en 1990 le dernier vainqueur amateur du Circuit de la Sarthe. Outre les coureurs soviétiques, le champion du monde sur route amateurs de 1982 Bernd Drogan gagne en 1978, et l'Américain Greg LeMond, futur triple vainqueur du Tour de France, en 1980.

Lors de la réforme du calendrier cycliste international de l'Union cycliste internationale en 1996[1], le Circuit de la Sarthe est catégorisé 2.4[2], ce qui signifie que des équipes de première et deuxième divisions peuvent y prendre part, ainsi que des clubs de haut-niveau dans la limite de 50 % des équipes présentes[3]. Il garde cette catégorie jusqu'en 2001[4],[5],[6],[7],[8]. En 2002, la catégorie 2.4 est supprimée[9] et le Circuit de la Sarthe devient une course 2.3[10]. Peuvent alors y prendre part des équipes de première, deuxième et troisième divisions, des équipes mixtes et facultativement des équipes nationales[11]. La course garde la même catégorie en 2003 et 2004[12],[13].

En 2005, le calendrier international connaît une nouvelle réforme avec la création de l'UCI ProTour et des circuits continentaux. Le Circuit de la Sarthe fait depuis partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 2.1. Il est par conséquent ouvert aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et à des équipes nationales[14],[15].

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1953[16]   Hays[17]   Roland Danguillaume [18]   J. Danguillaume
1954[19]   Bernard Fournières   Roger Provost   Albert Ravier
1955   André Bernard   Christian Futol   R. Verdenal
1956[20]   Jean Danguillaume[21]   Yves Fayon   Poulain
1957[22]   Raymond Guérin   Georges Dubois   M. Lebris
1958[23]   Jean Danguillaume   André Perty   Jean Jeugnet
1959[24]   Jean Danguillaume   Bachteel   Jacques Simon
1960[25]   André Foucher   René Fagault   Jean-Yves Trolez
1961   Jean Jeugnet   Jean Claude Sevin   Bellon
1962[26]   Domingo Ferrer[27]   Yves Gougault   Pierre Matignon
1963[26]   Claude Juin   Michel Béchet   Jean Cosseron
1964[26]   Jean Cosseron   Yves Gougault   Daniel Heck
1965[26]   José Manuel López Rodríguez   Jose Suria   Mariano Díaz
1966[26]   Pierre Matignon   Serge Bolley   Jean-Louis Jagueneau
1967[26]   Guy Grimbert   Fernand Maurice   Gérard Swertvaeger
1968[26]   Guy Grimbert   Jacques Botherel   Yves Ravaleu
1969[26]   Ryszard Szurkowski   Patrice Testier   Tino Tabak
1970[26]   Claude Lechatelier   Ryszard Szurkowski   Zbigniew Gorski
1971[26]   Vladislav Nelyubin   Christiaens   Krzyztof Stec
1972[26]   Régis Ovion   Claude Aigueparses   Marcel Duchemin
1973[26]   Nikolaï Gorelov   Ryszard Szurkowski   Joël Hauvieux
1974[26]   Ivan Skosirev   Alain Meunier   Aavo Pikkuus
1975   Bernard Hinault   Jan Brzezny   Jean-Claude Misac
1976   Bernard Hinault   Yves Hézard   Yvon Bertin
1977   Aavo Pikkuus   Gregor Braun   Jan Brzezny
1978   Bernd Drogan   Yvon Bertin   Mariano Martinez
1979   Christian Muselet   Michal Klasa   Aavo Pikkuus
1980   Greg LeMond   Ladislav Ferebauer   Jan Jankiewicz
1981   Youri Barinov   Ivan Mitchenko   Charkid Zagretdinov
1982   Ivan Mitchenko   Milan Jurčo   Anatoli Yarkine
1983   Pascal Jules   Claude Moreau   Jérôme Simon
1984   Claude Moreau   Yvan Lamote   Régis Clère
1985   Pascal Jules   Ronan Pensec   Viktor Demidenko
1986   Didier Garcia   Daniel Wyder   John Talen
1987   Piotr Ugrumov   Pascal Lance   Kurt Steinmann
1988   Thierry Marie   Viatcheslav Ekimov   Jean-Claude Colotti
1989   Thierry Laurent   Viatcheslav Ekimov   Gilbert Duclos-Lassalle
1990   Dimitri Zhdanov   Michel Vermote   Thierry Marie
1991   Bruno Cornillet   Armand de Las Cuevas   Jean-Philippe Dojwa
1992   Jean-François Bernard   Philippe Bouvatier   Robert Forest
1993   Jean-François Bernard   Laurent Bezault   Thierry Dupuy
1994   Stéphane Heulot   Laurent Brochard   Erwin Thijs
1995   Thierry Marie   Patrick Jonker   Pascal Lance
1996   Adriano Baffi   Mariano Rojas   Stéphane Heulot
1997   Melchor Mauri   Pascal Lino   Tony Rominger
1998   Melchor Mauri   Marc Streel   Jaan Kirsipuu
1999   Steffen Kjærgaard   Gilles Maignan   Jens Voigt
2000   David Cañada   Jens Voigt   Laurent Brochard
2001   David Millar   Anthony Morin   Franck Bouyer
2002   Didier Rous   Bradley McGee   Artūras Kasputis
2003   Carlos Da Cruz   Alexei Sivakov   Laurent Brochard
2004   Thomas Lövkvist   Franck Bouyer   Ronny Scholz
2005   Sylvain Chavanel   Markus Fothen   Volodymyr Bileka
2006   Stefan Schumacher   Serhiy Honchar   Brian Vandborg
2007   Andreas Klöden   Nicolas Vogondy   Vladimir Duma
2008   Thomas Voeckler   Christian Vande Velde   Tiziano Dall'Antonia
2009   David Le Lay   Enrico Rossi   Benoît Vaugrenard
2010   Luis León Sánchez   Tiago Machado   Julien Simon
2011   Anthony Roux   Blel Kadri   David Millar
2012   Luke Durbridge   Manuele Boaro   Nélson Oliveira
2013   Pierre Rolland   Jan Bárta   Tobias Ludvigsson
2014   Ramūnas Navardauskas   Rohan Dennis   Julien Simon
2015   Ramūnas Navardauskas   Manuele Boaro   Adriano Malori
2016   Marc Fournier   Jérôme Coppel   Juan José Lobato
2017   Lilian Calmejane   Arthur Vichot   Jonathan Castroviejo
2018   Guillaume Martin   Xandro Meurisse   Justin Jules
2019   Alexis Gougeard   Quentin Pacher   Oscar Riesebeek

Notes et référencesModifier

  1. En 1996, la division entre courses professionnelles, amateurs, et « open » est remplacée par une distinction entre catégories d'aĝe : juniors de 17 à 18 ans, espoirs de 19 à 23 ans, et élites au-delà de 23 ans.
  2. (en) « Elite Racing Calendar 1996 », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  3. (en) « The What's What of Elites and Espoirs », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  4. (en) « Circuit de la Sarthe 1997 », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  5. (en) « 1998 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  6. (en) « 1999 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  7. (en) « 2000 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  8. (en) « 2001 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  9. (en) « What happened to 1.4? », sur cyclingnews.com, (consulté le 12 avril 2012)
  10. (en) « 2002 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  11. « Procédure de sélection des GSI et droits de participation pour la saison 2001 », sur uci.ch, (consulté le 12 avril 2012)
  12. (en) « 2003 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  13. (en) « 2004 UCI Road Calendar », sur cyclingnews.com (consulté le 12 avril 2012)
  14. (en) « Pro Continental teams confirmed », sur cyclingnews.com, (consulté le 12 avril 2012)
  15. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 12 avril 2012)
  16. Site officiel du Circuit de la Sarthe
  17. Selon le site Mémoire du cyclisme, le premier vainqueur du Circuit de la Sarthe porte les couleurs du Vélo club de Tours (Indre-et-Loire).
  18. Né en 1924, Roland Danguillaume a participé à la Course de la Paix en 1954. Cf. Miroir du cyclisme, n°121, novembre 1969, l'arbre généalogique des cinq frères Danguillaume par le journaliste Jean-Guy Modin, p. 33-35.
  19. Les années 1953/1956 sont renseignées, notamment pour le prénom des coureurs, sur le Forum de Mémoire du cyclisme, décembre 2011
  20. Pascal Sergent, Encyclopédie illustrée des coureurs français depuis 1869, Eeklo, Editions de Eecloonaar, , 768 p. (ISBN 9074128157), pour le vainqueur
  21. Vainqueur à trois reprises du Circuit de la Sarthe, Jean Danguillaume est le recordman des victoires, toutes catégories confondues. Né à Paris en 1932, c'est en "indépendant" qu'il remporte ses deux derniers succès. En 1959, selon l'annuaire "Beving", il cumule les trois victoires aux trois étapes avec le succès final
  22. Annuaire"R. Jacobs, H. Mahau", Vélo 1958, p. 123. Le kilométrage de l'épreuve est en 1957 de 545 kilomètres.
  23. Annuaire "Paul Beving", 15e supplément, 1958
  24. Annuaire "Paul Beving", 16e supplément, 1959
  25. Annuaire "Paul Beving", 17e supplément, 1960
  26. a b c d e f g h i j k l et m La période antérieure à 1975, de ce palmarès résulte du dépouillement des résultats mensuels et des Livres d'or annuels publiés par Miroir du cyclisme.
  27. Domingo Ferrer, qui court sous le maillot du CSM Puteaux, un des clubs de la région parisienne, est de nationalité espagnole. Cf. annuaire cycliste Velo 63, page 145.

Liens externesModifier