Ouvrir le menu principal

Fondation Lionel-Groulx

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lionel Groulx (homonymie).
Fondation Lionel-Groulx
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Corporation privée sans but lucratif
But Promotion de l'histoire, de la culture et de la langue nationale du Québec[1]
Zone d’influence Québec entier
Fondation
Fondation à Outremont, (Québec)
Identité
Siège Drapeau du Québec Outremont
Président Claude Béland
Méthode Publications, organisation d'événements
Financement Fonds privés
Site web www.fondationlionelgroulx.org

La Fondation Lionel-Groulx a vu le jour le 17 mai 1956. Elle a été créée par des amis de Lionel Groulx, soit Maxime Raymond, Joseph Blain, Jacques Genest et Charles-Auguste Raymond[2].

Depuis 1997, elle remet annuellement le prix Jean-Éthier-Blais à l'auteur du meilleur ouvrage critique sur la littérature québécoise.

En 2008, la Fondation est secouée par la Crise financière mondiale et voit ses revenus de placement fondre rapidement. En 2009, la Fondation réagit en fermant son centre de recherche et en cédant ses fonds d'archives (évalués à plus de 2 200 000 $ CAD) à BAnQ[3].

En 2010, elle finance une étude sur l'enseignement de l'histoire nationale dans le réseau collégial public du Québec pour le compte de la Coalition pour l'histoire, qu'elle a contribué à mettre sur pied avec la Société des professeurs d’histoire du Québec, le Mouvement national des Québécoises et des Québécois, Union des écrivaines et des écrivains québécois, la Société historique de Montréal et plusieurs autres organismes de la société civile[4],[5].

En avril 2011, la Fondation et BAnQ signent une entente de partenariat visant la numérisation de l'œuvre de Lionel Groulx et la tenue d'une série de conférences sur l'histoire du Québec[6]. La Fondation Lionel-Groulx est membre de la Coalition pour l’histoire dont elle héberge les bureaux du siège social depuis 2011[7].

NotesModifier

  1. Fondation Lionel-Groulx, « Mission et plan d’action », fondationlionelgroulx.org, consulté le 2 mai 2011
  2. Juliette Lalonde-Rémillard, Lionel Groulx, l'homme que j'ai connu, Montréal, Éditions Fides, (ISBN 9782762122114, lire en ligne), p. 46
  3. Isabelle Paré, « Endettée, la Fondation Lionel-Groulx se départit de ses archives », dans Le Devoir, 10 juin 2009
  4. Fondation Lionel-Groulx, « Le Québec ne se souvient plus! - Résultats désastreux d'une recherche sur l'enseignement de l'histoire nationale dans le réseau collégial public du Québec », CNW Telbec, 24 novembre 2010, consulté le 2 mai 2011
  5. Lisa-Marie Gervais, « L’histoire du Québec en voie de disparition au cégep », dans Le Devoir, 25 novembre 2010, consulté le 2 mai 2011
  6. « BAnQ et la Fondation Lionel-Groulx deviennent partenaires », banq.qc.ca, 21 avril 2011, consulté le 2 mai 2011
  7. « Coalition pour l’histoire », Fondation Lionel-Groulx, (consulté le 3 décembre 2017)

Lien externeModifier