Wikimédien en résidence

occupation relative aux projets Wikimédia

Un Wikimédien en résidence ou Wikipédien en résidence (en anglais Wikimedian in residence ou WiR) est une personne éditant les projets Wikimedia et qui accepte de travailler au sein d'une institution culturelle, généralement une galerie d'art, une bibliothèque, des archives, ou un musée (aussi nommés « GLAM »), une société savante, ou un institut d'enseignement supérieur (comme une université) pour faciliter la création d'entrées sur les projets Wikimedia liées à la mission de l'établissement, pour encourager et pour aider à la publication de documents sous licences libres, et pour développer les relations entre l'institution et la communauté Wikimedia. Un Wikimédien en résidence contribue en général à la coordination d'actions liées à la sensibilisation à Wikimedia entre le GLAM et le public en général, par exemple par le biais d'editathons.

La relation entre un Wikimédien en résidence et de la communauté. Le schéma représente les parties prenantes, et ce que chacun des intervenants fournit et reçoit dans un cadre typique de projet de Wikimédien en résidence.

Les établissements qui ont accueilli un Wikimédien en résidence incluent de grandes institutions comme la Bibliothèque nationale du pays de Galles, le British Museum[1], l'Institut National de la Santé et Sécurité au travail, la British Library[2]. la Smithsonian Institution[3], la Société Royale de Chimie[4], l'Université de Columbia[5], le château de Versailles en France, l'Université de Toronto, la Bibliothèque Nationale de Norvège, et les Archives Fédérales de la Suisse, et de plus petites institutions comme le Derby Museum and Art Gallery et la New Art Gallery Walsall[6] au Royaume-Uni ; le Musée Picasso en Espagne ; et le Children's Museum of Indianapolis[7], la bibliothèque présidentielle Gerald R. Ford[8], et la National Archives and Records Administration[9] aux États-Unis.

En 2019, un total de 170 résidences ont eu lieu dans le monde[10].

Développement du conceptModifier

 
 
Carte interactive de tous les Wikimédiens en résidence listés dans Wikidata, triés par année. (requête)
 
 
Frise chronologique interactive de tous les Wikimédiens en résidence listés dans Wikidata, triés par durée. (outil de frise)

En 2010, l'australien Liam Wyatt est devenu le premier Wikipédien en résidence en effectuant du bénévolat au British Museum pendant une période de cinq semaines[1],[11]. Il a souligné le besoin pour Wikipédia de renforcer les partenariats avec les musées pour fournir les informations les plus à jour et les plus exactes[7], en disant : « nous faisons la même chose pour la même raison, pour les mêmes personnes, dans le même milieu. Nous allons le faire ensemble ». Le Musée des Enfants d'Indianapolis s'est impliqué dans ce programme avec Lori Phillips après qu'elle a participé à un événement GLAM en 2010[7], devenant la seconde Wikimédienne en résidence. La troisième résidence a eu lieu en France en 2011, lorsque Benoît Evellin a passé six mois au château de Versailles[12].

En 2010, la Smithsonian Institution a exprimé son intérêt pour cette idée, ce qui a conduit à l'embauche de Sarah Stierch en juillet en tant que Wikipédienne en résidence[3],[13],[14],[15]. L'année suivante, la National Archives and Records Administration emboîte le pas et embauche Dominic McDevitt-Parcs, un étudiant du Simmons College, qui était en train d'effectuer une maîtrise en histoire et gestion des archives, pour travailler sur le site Archives II de College Park, Maryland[9],[16]. McDevitt-Parks était sur Wikipédia depuis 2004 et a été embauché à ce poste par David Ferriero[16],[17].

En Wikimedia UK engage Andy Mabbett, un contributeur actif depuis 2003, comme « ambassadeur de diffusion » pour une résidence au sein de l'association Wildscreen basée à Bristol, pour travailler sur le projet ARKive[18]. Depuis, Mabbett a été Wikipédien en résidence au sein d'autres organisations telles que la New Art Gallery Walsall[6] et la Société Royale de Chimie[4].

En , la bibliothèque présidentielle Gerald R. Ford est devenue la première bibliothèque Présidentielle des États-Unis à démarrer une résidence, en engageant Michael Barera, une étudiante en maîtrise à l'Université du Michigan[8].

En , la National Archives and Records Administration est devenue la première organisation à employer à temps plein un Wikipédien en résidence, avec l'embauche de Dominic McDevitt-Parcs au sein du Bureau de l'Innovation[17].

En , l'Université de Harvard a posté un appel à candidats pour devenir leur Wikipédien en résidence à la Houghton Library[19].

En 2016, le total 100 wikimédiens qui ont eu ce rôle est dépassé[19]. La plupart d'entre eux ont été payés par l'institution où ils travaillaient ou par les organisations Wikimedia de leur pays.

En 2018, Mike Dickison s'est titré Wikipédien en liberté de la Nouvelle-Zélande, en effectuant un certain nombre de résidences au sein de diverses institutions du pays, y compris au Musée d'Auckland[20],[21].

En , Wikimédia France et les Archives nationales de France ont annoncé leur souhait d'ouvrir un nouveau poste de Wikimédien en résidence, la précédente résidence en France ayant eu lieu en 2011[10].

Rôle et fonctionsModifier

Le rôle principal du Wikimédien en résidence est de servir de liaison entre l'établissement d'accueil et la communauté de Wikimedia, en aidant à l'organisation d'événements et de formations qui supportent les missions des deux organisations. Les fonctions typiques comprennent l'organisation et/ou la réalisation d'événements de formation et d'éditathons[2],[22] ; de fournir des explications à d'autres membres du personnel et du public au sujet des politiques et des pratiques, telles que les politiques de conflits d'intérêts ; ainsi que la contributions à des articles pertinents pour les missions de l'établissement des tels que les articles sur le patrimoine culturels de l'organisation et de ses collections[23]. Cependant, l'écriture d'article ne fait pas partie de la vision « à la française » des wikimédiens en résidence, celle-ci étant plus focalisée sur la montée en compétence des personnes impliquées et la création d'événements[10].

RémunérationModifier

Alors que Wikipedia décourage la perception d'une indemnité contre la publication d'articles et les actions de plaidoyer non déclarées, les Wikipédiens en résidence sont autorisés à être indemnisés pour le travail sur les wikis[24] – soit par un crédit, un traitement ou un salaire – par l'intermédiaire de leurs institutions de parrainage à condition qu'ils adhèrent à des lignes directrices strictes contre la participation à des opérations de relations publiques ou de marketing sur les wikis pour le compte de leur institution.

RéceptionModifier

Lors de la mise en place d'une résidence à la Bibliothèque nationale d'Écosse en 2013, le principe a été présenté par certains comme une « occasion unique de contribuer à l'enrichissement de Wikipédia et ses projets frères, et de partager avec le monde entier les ressources et les connaissances de la Bibliothèque[23] », et comme étant « la première application à grande échelle de partenariat » entre une institution écossaise et Wikimedia UK[22]. À l'inverse, le journaliste britannique Andrew Orlowski a jugé le principe comme étant un gaspillage de fonds publics[2]. Cette initiative a été suivie par la mise en place d'une résidence à l'Université d'Édimbourg en [25].

RéférencesModifier

  1. a et b Cohen, « Venerable British Museum Enlists in the Wikipedia Revolution », The New York Times, (consulté le )
  2. a b et c (en) Andrew Orlowski 16 Feb 2012 at 13:23, « British Library seeks taxpayer-funded Wikipedia-fiddler », sur www.theregister.co.uk (consulté le )
  3. a et b Cohen, « Success may be Wikipedia's biggest challenge », The Boston Globe, (consulté le )
  4. a et b Mabbett, « A year as Wikimedian in Residence », Royal Society of Chemistry, (consulté le )
  5. (en) « GSAS Student News: November 2018 », Columbia University (consulté le )
  6. a et b Brown, « The New Art Gallery Walsall », Museums Association, (consulté le )
  7. a b et c « Museum Hires First Wikipedian-in-Residence », Inside INdiana Business, Indianapolis, Indiana, (consulté le )
  8. a et b Kaczmarczyk, « President Gerald R. Ford Library and Museum appoints its first Wikipedian in residence », MLive, Grand Rapids, Michigan, Booth Newspapers, (consulté le )
  9. a et b (en-US) Julie Baughman, The Baltimore Sun, « National Archives hires 'Wikipedian in residence' », sur baltimoresun.com (consulté le )
  10. a b et c Christine Siméone, « Les Archives Nationales de France espèrent accueillir un wikipédien en résidence », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  11. Cohen, « Warming Up to the Culture of Wikipedia », The New York Times, (consulté le )
  12. Par Thierry Noisette pour L'esprit libre | Modifié le mercredi 16 févr 2011 à 01:48, « Un wikipédien en résidence au château de Versailles », sur ZDNet France (consulté le )
  13. Switzer, « Wikipedian-in-residence helps share Smithsonian archives », The Chronicle of Philanthropy, (consulté le )
  14. Shen, « How many women does it take to change Wikipedia? », Smithsonian Magazine, (consulté le )
  15. (en) « Wikipedia fires editor who enhanced entries for cash », sur The Independent, (consulté le )
  16. a et b (en) « National Archives hires first ‘Wikipedian’ »  , sur The Washington Post, (consulté le ).
  17. a et b « Breaking New Ground Again », National Archives and Records Administration,
  18. « Bristol 'Wikipedians' taught to edit online encylopaedia », sur web.archive.org (consulté le ).
  19. a et b « Wikipedian in Residence », Outreach Wiki, Wikimedia (consulté le )
  20. (en) Easther, « Mr Wiki: Mike Dickison is NZ's first Wikipedian at large », North & South, Noted, (consulté le )
  21. GLAM New Zealand Wikipedian at large project page, Wikipedia.
  22. a et b (en-GB) « 'Wikipedian' job at National Library », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. a et b (en-GB) « National Library of Scotland seeks Wikipedian in residence | Bristol Wireless » (consulté le )
  24. Wikipedia:Conflict of interest#Wikipedians in residence, Wikipedia.
  25. Ho, « University of Edinburgh to employ ‘Wikimedian in Residence’ web editor », The Student, (consulté le )

Liens externesModifier