Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Portail:Associations

Handshake icon.svg Portail des

Associations

Quote.png
Le rassemblement des citoyens dans des organisations, mouvements, associations, syndicats est une condition nécessaire au fonctionnement de toute société civilisée bien structurée.
Cquote2.svg

-- Vaclav Havel (source)
4 005 articles sont actuellement liés au portail.

Sous-portails — Portails connexes
Droit privéEntreprisesCoopératives


Une association est un regroupement d'au moins deux personnes qui décident de mettre en commun des moyens afin d'exercer une activité dont le but n'est pas leur enrichissement personnel ; c'est pourquoi on parle aussi d'association à but non lucratif, ou d'association sans but lucratif en Belgique (ou association loi 1901 en France). Le caractère désintéressé interdit la distribution d'un bénéfice aux associés mais il n'implique pas que l'activité soit déficitaire ; un bénéfice peut servir à développer l'activité.

L'association de fait existait bien avant la reconnaissance juridique des associations. La liberté d'association est reconnue comme un droit fondamental depuis 1948.


modifier Dates clés

  1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
  2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

modifier Les fédérations

  • La Fédération des ONG de développement de Côte d'Ivoire est créée selon la loi 60-325 du 21 septembre 1960 Ivoirienne. Elle regroupe 886 ONG, Associations, Sociétés Coopératives et Mutuelles de Développement en Côte d'Ivoire. La FEDOCI encadre les organisations de développement communautaire et veille à diriger les partenaires au développement vers les organisations crédibles de Côte d'Ivoire.

modifier Lumière sur

ADLB

Les Lignages de Bruxelles qui avaient nom Sleeus, Sweerts, Serhuyghs, Steenweeghs, Coudenbergh, Serroelofs et Roodenbeke ont formé depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin de l’Ancien Régime une classe d’hommes particulière destinée "à diriger la cité avec sagesse, à la défendre avec force et à la rendre plus belle et plus prospère".

À cette triple mission, correspondaient les trois fonctions dont les Lignages de Bruxelles ont eu le monopole jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

  • À leur première fonction correspondait leur rôle d'échevins c'est-à-dire de juges et d'administrateurs de la ville, avec comme modèle le légendaire juge et échevin intègre Herkenbald dit "le Justicier".
  • À leur seconde fonction correspondait leur rôle de chefs des milices et de la cavalerie urbaines puis de capitaines des gardes bourgeoises, avec comme modèle le héros Everard t'Serclaes.
  • À leur troisième fonction correspondait leur rôle dans le développement économique et leur service pour le bien-être de la population en tant que dirigeants de la Suprême Charité, fondateurs et gestionnaires d'hôpitaux, d'hospices et d'institutions de bienfaisance ainsi qu'en tant que Doyens et Octovirs de la Chambre de Commerce appelée Gilde Drapière, Surintendants du canal de Bruxelles ou responsables des travaux et de l'embellissement public, avec comme modèle un Jean de Locquenghien créateur du Canal de Bruxelles. C'est cette mission d'embellir la ville qui les incita à construire de splendides bâtiments publics comme l'hôtel de ville ou la Grand-Place.
Lire la suite

modifier Sélection

  • La Conférence Olivaint est la plus ancienne association étudiante de France, fondée à l'automne 1874. Se voulant un centre de réflexion politique indépendant de tout parti, sa « branche Jeunes » fournit à ses membres une éducation à la vie publique, avant que les plus prometteurs d'entre eux accèdent à la « branche Anciens », qui comprend ministres, chefs d'entreprises, journalistes et autres personnalités reconnues. Comme son nom l'indique, l'activité principale de la Conférence Olivaint tient dans la réalisation de conférences hebdomadaires avec des hommes politiques et, depuis 2003, des personnalités de la vie civile.
  • La loi Coluche est votée le 23 décembre 1988, en référence au fondateur des Restaurants du Cœur. Elle crée une déduction fiscale supplémentaire pour certaines associations, caritatives et humanitaires dites « organismes d’aide aux personnes en difficulté ».
L'amendement Coluche est considéré comme une des principales causes de la faveur dont jouissent les actions de lutte contre l'exclusion auprès des donateurs français.
Constituée en « Observatoire des médias », Acrimed réunit des journalistes et des salariés des médias, des chercheurs et des universitaires, des acteurs de la vie associative et politique.
Acrimed se donne pour but « d’intervenir publiquement, par tous les moyens à sa disposition, pour mettre en question la marchandisation de l’information, de la culture et du divertissement, ainsi que les dérives du journalisme quand il est assujetti aux pouvoirs politiques et financiers et quand il véhicule le prêt-à-penser de la société de marché ».



modifier Principales associations par secteur


Cliquez sur "[+]" pour dérouler une catégorie