Épinoy

commune française du département du Pas-de-Calais
(Redirigé depuis Epinoy)

Épinoy est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France. Ses habitants sont appelés les Spinétiens.

Épinoy
Épinoy
La mairie.
Blason de Épinoy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Intercommunalité Communauté de communes Osartis Marquion
Maire
Mandat
Corinne Delevaque
2020-2026
Code postal 62860
Code commune 62298
Démographie
Gentilé Spinétiens
Population
municipale
527 hab. (2021 en diminution de 3,3 % par rapport à 2015)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 50″ nord, 3° 09′ 48″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 79 m
Superficie 8,08 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Douai
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bapaume
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Épinoy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Épinoy
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
Épinoy
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Épinoy
Liens
Site web mairie-de-epinoy.info

La commune fait partie de la communauté de communes Osartis Marquion qui regroupe 49 communes et compte 42 651 habitants en 2021.

Géographie

modifier

Localisation

modifier

Commune à la frontière entre les départements du Nord (59) et du Pas-de-Calais (62). À égale distance entre Douai et Cambrai. Épinoy se situe sur un plateau, à quelques kilomètres de la vallée de la Sensée. Une ancienne base aérienne militaire est installée (BA 103) sur le territoire de la commune (en reconversion pour le futur projet E-Valley, plus grande plateforme e-logistique européenne).

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes, dont cinq dans le département du Nord :

Géologie et relief

modifier

La superficie de la commune est de 8,08 km2 ; son altitude varie de 45 à 79 m[1].

Hydrographie

modifier

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie[2].

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 696 mm, avec 11,3 jours de précipitations en janvier et 9,3 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique installée sur la commune est de 10,9 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 702,9 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Statistiques 1991-2020 et records CAMBRAI-EPINOY (62) - alt : 76m, lat : 50°13'31"N, lon : 3°09'49"E
Records établis sur la période du 01-01-1954 au 03-12-2023
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,3 1,5 3,3 5,2 8,6 11,4 13,4 13,3 10,8 8 4,5 2 6,9
Température moyenne (°C) 3,8 4,4 7,2 10,1 13,5 16,4 18,6 18,6 15,5 11,6 7,2 4,4 10,9
Température maximale moyenne (°C) 6,2 7,3 11,1 15 18,4 21,4 23,8 23,8 20,3 15,3 10 6,7 14,9
Record de froid (°C)
date du record
−19,8
05.01.1985
−17,2
21.02.1956
−11,4
13.03.13
−4,5
12.04.1986
−1,3
07.05.1997
1,2
05.06.1991
4,5
01.07.1984
5
30.08.1963
0,8
17.09.1971
−5,4
29.10.1997
−9
15.11.1983
−12,8
31.12.1978
−19,8
1985
Record de chaleur (°C)
date du record
14,9
09.01.15
18,6
26.02.19
23,3
31.03.21
27,6
20.04.18
30,9
27.05.05
34,7
27.06.1976
41,8
25.07.19
38,2
06.08.03
34,7
15.09.20
28,6
01.10.11
19,5
06.11.18
16,2
30.12.22
41,8
2019
Précipitations (mm) 54,1 47,9 50 42,7 56,7 63,7 67,7 67,7 56,5 63,6 62,6 69,7 702,9
Source : « Fiche 62298001 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/12/2023 dans l'état de la base


Paysages

modifier

La commune est située dans le paysage régional des grands plateaux artésiens et cambrésiens tel que défini dans l’atlas des paysages de la région Nord-Pas-de-Calais, conçu par la direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL)[Note 1],[8]. Ce paysage régional, qui concerne 238 communes, est dominé par les « grandes cultures » de céréales et de betteraves industrielles qui représentent 70 % de la surface agricole utilisée (SAU)[9].

Milieux naturels et biodiversité

modifier

Espèces faunistiques et floristiques

modifier

Le site de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) recense 63 espèces faunistiques et floristiques sur le territoire de la commune dont 11 protégées et 6 taxons (espèces et sous-espèces) menacées et quasi-menacées[10].

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Au , Épinoy est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[11]. Elle est située hors unité urbaine[12]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Douai, dont elle est une commune de la couronne[Note 2],[12]. Cette aire, qui regroupe 61 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (79,5 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (77,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (79,5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (15,6 %), zones urbanisées (4,9 %)[15]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communication et transports

modifier

Voies de communication

modifier

La commune est desservie par les routes départementales D 21 E2 et D 643[16].

Transport ferroviaire

modifier

La commune se trouve à proximité de la gare d'Aubigny-au-Bac, située sur la ligne de Saint-Just-en-Chaussée à Douai, desservie par des trains TER Hauts-de-France.

Toponymie

modifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Spinetum in pago Ostrebandensi en 880 ; Spinoit en 1150 ; Spinetum en 1194 ; Espinoy en 1236 ; Espinois au XIIIe siècle ; Espinoy-lez-Cambrai en 1528 ; Espinoy au XVIIIe siècle[17], Epinoy en 1793 ; Epinoy et Épinoy depuis 1801[1].

Variante de Épinay, du latin spinetum (« buisson d’épines, lieu épineux »).

Histoire

modifier

Le village est tombé aux mains des Allemands dès le début de la guerre fin août 1914 et restera loin des combats tout au long de la guerre, le front se stabilisant à une vingtaine de kilomètres à l'ouest du côté de Bapaume.
À partir du 8 août 1918, l'offensive des Cent-Jours est déclenchée et les troupes alliées progressent vers l'est. Ce sont les troupes britanniques des Dorsetshire Regiment et York and Lancaster Regiment qui sont chargées de libérer Épinoy . Evacué de ses habitants, le village encore aux mains des Allemands est bombardé et de nombreux soldats trouvent la mort lors des combats des 29, 30 et 1er octobre 1920. Le village, entièrement détruit, sera reconstruit dans les années 1920.

La commune est titulaire de la croix de guerre 1914-1918 depuis le [18].

Politique et administration

modifier

Découpage territorial

modifier

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais, depuis 1801[1].

Commune et intercommunalités

modifier

La commune est membre de la communauté de communes Osartis Marquion.

Circonscriptions administratives

modifier

La commune est rattachée au canton de Bapaume. Avant le redécoupage cantonal de 2014, elle était, depuis 1801, rattachée au canton de Marquion [1].

Circonscriptions électorales

modifier

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la première circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires

modifier

Liste des maires

modifier
 
Tombe d'Eugène Bustin dans le cimetière d'Épinoy.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1901[19],[Note 3]   Léon Rincheval    
Juin 1995 Mai 2020 Gilbert Théron[20],[21],[22]    
24 mai 2020[23],[24] En cours
(au 4 avril 2023)
Corinne Delevaque    

Équipements et services publics

modifier

Enseignement

modifier

La commune est située dans l'académie de Lille et dépend, pour les vacances scolaires, de la zone B.

La commune administre une école élémentaire, en regroupement pédagogique intercommunal (RPI)[25].

Justice, sécurité, secours et défense

modifier

La commune dépend du tribunal judiciaire d'Arras, du conseil de prud'hommes d'Arras, de la cour d'appel de Douai, du tribunal de commerce d'Arras, du tribunal administratif de Lille, de la cour administrative d'appel de Douai, du pôle nationalité du tribunal judiciaire d’Arras et du tribunal pour enfants d'Arras[26].

Population et société

modifier

Démographie

modifier

Les habitants sont appelés les Spinétiens[27].

Évolution démographique

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[29].

En 2021, la commune comptait 527 habitants[Note 4], en diminution de 3,3 % par rapport à 2015 (Pas-de-Calais : −0,76 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
597571697867956924920878846
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
776819860800801866850793750
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
739747708555596552551426523
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
478452466444463498514517544
2017 2021 - - - - - - -
546527-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

modifier

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 39,1 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 19,7 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 282 hommes pour 265 femmes, soit un taux de 51,55 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[31]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
1,1 
6,0 
75-89 ans
8,7 
11,4 
60-74 ans
12,0 
21,7 
45-59 ans
20,0 
20,3 
30-44 ans
20,4 
14,6 
15-29 ans
17,0 
25,7 
0-14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2021 en pourcentage[32]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,6 
5,6 
75-89 ans
8,9 
16,7 
60-74 ans
18,1 
20,2 
45-59 ans
19,2 
18,9 
30-44 ans
18,1 
18,2 
15-29 ans
16,2 
19,9 
0-14 ans
17,9 

Économie

modifier

Culture locale et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier

Personnalités liées à la commune

modifier

Héraldique

modifier
  Blason
D'or à trois lionceaux naissants de gueules, armés et lampassés d'argent ; au chef d'hermine chargé d'un croissant de sable[34].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Armes de deux familles : les De Werquignoeul et les De Tournay d'Assignies.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. La DREAL distingue, dans la région Nord-Pas-de-Calais, quatre grandes familles de paysages : ceux du Haut Pays, Bas Pays, Littoraux et d’interface. Ces grandes familles de paysages comprennent 21 grands paysages régionaux.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Léon Rincheval devient chevalier de la légion d'honneur le en sa qualité de maire, fonction qu'il occupe alors depuis trente-quatre ans et huit mois.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  5. "Remonter le temps" est un outil de comparaison de l’évolution de l’occupation des sols dans le temps sous forme de cartes ou photos aériennes : carte de Cassini (XVIIIe siècle), carte d'état-major (1820-1866) et période actuelle (1950 à aujourd'hui). Pour comparer deux autres cartes, sélectionner les cartes en haut de la page.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. a b c d et e Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Données de la commune », sur le site du service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) (consulté le ).
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Cambrai-Epinoy » (commune de Watten) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Cambrai-Epinoy » (commune de Épinoy) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  8. DREAL, « Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Synthèse des grandes familles de paysages et des paysages régionaux qui la composent » [txt], sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  9. DREAL, « Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Paysages des grandes plaines arrageoises et cambrésiennes », sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  10. « statistiques des espèces recensées sur la commune », sur Le site de l’Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  11. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  12. a et b Insee, « Métadonnées de la commune ».
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Douai », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  16. « La commune sur le site OpenStreetMap », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  17. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  18. a et b « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  19. « Recherche - Base de données Léonore », sur leonore.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le ).
  20. http://www.lavoixdunord.fr/region/le-bilan-des-maires-epinoy-motive-par-la-bonne-entente-ia13b45110n1656484
  21. http://www.lavoixdunord.fr/region/epinoy-gilbert-theron-entame-son-quatrieme-mandat-ia29b0n2041478
  22. La Voix du Nord, « Les projets du maire d’Épinoy : priorité à l’autofinancement pour des réalisations raisonnables », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  23. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur data.gouv.fr, (consulté le ).
  24. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  25. « Établissement scolaire de la commune », sur ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse (consulté le ).
  26. « Tribunaux dont la commune dépend », sur justice.fr (consulté le ).
  27. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  31. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Épinoy (62298) », (consulté le ).
  32. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  33. « Le monument aux morts », sur monuments-aux-morts.fr (consulté le ).
  34. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).