Discussion:Système solaire

Discussions actives
Autres discussions [liste]

Extensions futuresModifier

Proposition pour extensions futures:

  • Avancées des connaisances: Ptolémée, Copernic, Kepler, Newton, ...
  • Comparaison avec d'autres système planétaires (très à la mode, l'Europe (Suisse)est à la pointe de la recherche)
  • Table récapitulative des planètes du système solaire
  • ...
-- Looxix 25 mai 2003 ・01:03 (CEST)


Pour le premier point, ca peut faire l'objet d'un article historique sur l'astronomie :)

Bien sur, je pensais juste à une petite histoire en 1 ou 2 para et centrée sur le système solaire uniquement,

du style une phrase par bonhomme.

Je crois qu'il y a déjà des tableaux pour chaque planètes :)

cf: Mercure (planète) avec tout en bas des liens rapides vers les différentes planetes. Ca permettra de créer le tableau.

Je pensais à qqch du même style que le wiki anglais, comme ça on peut tout voir d'un coup et aller où on veut:
Planet Equatorial
diameter
Mass Orbital
Radius
Mercury 0.382 0.06 0.38
Venus 0.949 0.82 0.72
Earth 1.00 1.00 1.00
Mars 0.53 0.11 1.52
Jupiter 11.2 318 5.20
Saturn 9.41 95 9.54
Uranus 3.98 14.6 19.22
Neptune 3.81 17.2 30.06
Pluto* 0.24 0.0017 39.5

*Pluto traditionally has been considered a planet. However now that we have learned more about the variety of bodies in the Solar System we can see that its composition and orbit indicate that it has much more in common with Kuiper belt objects than it has with the rest of the planets. Therefore some astronomers no longer class Pluto as a planet.

Solar System ObjectsModifier

Sun



Quelqu'un pourrait-il me dire pourquoi les sections de cet articles apparaissent-elles numérotées??? -- Looxix 26 mai 2003 ・01:43 (CEST)



suggestions/idées d'amélioration :

  • les ptites phrase rigolotes pour se rappeller l'ordre des plannete (niveau college) pourrait faire l'objet d'un article a part, ca rendrait service a l'article (en fait plus serieux) surtout qu'on doit pouvoir en trouver d'autres, donc avant que cet article ne devienne une liste de memento....
  • la liste des sondes en fin d'article pourrait tres bien faire l'objet d'un article a part aussi (qui pourrait être linké independament depuis d'autres articles) et comme cela il pourra être plus detaillé..
  • il manque les unités du tableau (diametre equatorial..)
  • il manque les periodes de revolutions pour les planetes
  • Sedna? la 10e planète? on pourrait sans doute en parler.

sinon, a part cela, c'est un bon article, merci.

DihydrogèneModifier

Retiré di parce que l´on parle d´atomes.

Question pour les spécialistes : ne s´agit-il pas d´ions?


Hibisco-da-Ilha 23 déc 2004 à 13:03 (CET)



L'article est très bien. Il manque juste à mon goût la distance relative des planètes par rapport au Soleil dans le tableau.

Leag 31 jan 2005 à 20:45 (CET)

SourcesModifier

La phrase Toutefois, dans 500 millions d'années, déjà, le soleil chauffera suffisamment la Terre pour que la vie, telle que nous la voyons, soit impossible manque de précision (telle que nous la voyons) et devrait être sourcée car ce n'est pas une évidence. --ArséniureDeGallium 21 mars 2006 à 17:21 (CET)

Entièrement d'accord, j'ai eu le même doute que toi en la lisant. Je pense qu'on peut carrément la supprimer : les biologistes découvrent des organismes vivants qui survivent à des conditions très extrêmes (par exemple : [1], à vérifier tout de même bien sûr, je ne connais pas l'état de la Terre dans 500 millions d'années, je ne sais pas donc pas si le rapprochement est possible). Gr3mi ✉ Mail 11 mai 2006 à 21:27 (CEST)


Je supprime la phrase. --Romain_C 12 septembre 2006 à 22:43 (CET)

Les planètes du système solaireModifier

Dans cette partie de l'article, je me suis permis de commenter (avec des balises HTML) les phrases suivantes :

«  Il suffit d'exprimer la durée de révolution sidérale de la planète en jours terrestres, de chercher la racine cubique de ce nombre, de l'élever ensuite au carré et de multiplier par 2,929. (Sur le plan fonctionnel, on peut dire que ce dernier nombre joue en quelque sorte, le même rôle que celui de PI avec le cercle).

Par exemple, pour la terre (365,25 jours) on obtient le nombre 149,6 (1 UA). Pour mars, avec 686,25 jours, on obtient le nombre 227,8 (227,8/149,6 = 1,52 UA).

Ceux que ce système original de calcul intéresse pourront utilement se référer à la "loi du UN" (c'est le nom donné par l'inventeur de cette loi) en allant sur le portail astronomie, onglet "discussion" rubrique numéro 22.  »

Pourquoi avoir masqué cette partie ? Le style n'est pas très encyclopédique d'une première part, et il est fait référence à une loi inconnue (tout du moins sous ce nom) établie par un contributeur de la wikipédia francophone. Enfin, je ne pense pas qu'il est nécessaire de détailler autant le calcul des distances des planètes au Soleil dans l'article consacré au Système solaire : un article externe est envisageable si nécessaire.

Qu'en pensez-vous ? Désolé d'avoir agi avant d'en parler, mais j'ai vraiment trouvé cette partie « étrange ». Gr3mi ✉ Mail 11 mai 2006 à 21:27 (CEST)

Je comprends pas grand chose à ce texte, Discussion Portail:Astronomie#"loi du UN" (de michel Bernard) n'est pas beaucoup plus clair ! (quelque chose entre le TI et le scientifisme de comptoir) Un rapport avec la Loi de Titius-Bode ? VIGNERON * discut. 14 octobre 2007 à 09:37 (CEST)

Planètes TroyennesModifier

Les Astéroïdes Troyens ne se trouvent pas dans la ceinture d'Astéroïdes. J'ai donc modifié. Joub 1 août 2006 à 14:00 (CEST)

Liste de mnémoniquesModifier

Liste de mnémoniques

Qu'on cite dans cet article 2 ou 3 mnémoniques pour l'anecdote, je veux bien, mais là ça commence à être l'inflation. Ce paragraphe finit par "faire tache" dans cette article et de plus n'a rien d'encyclopédique. Je transfère tout ça dans Liste de mnémoniques et je remplace par un lien. Estonius 8 novembre 2006 à 16:39 (CET)

Question de non spécialisteModifier

Quelqu'un peut il expliquer également pourquoi les planètes du système tournent toutes en gros sur un même plan?


> Pour qu'on puisse distinguer leur aspect. Mercure et Pluton seraient des points si on devait les mettre à l'échelle de Jupiter er Saturne

Je pense qu'il demande plutôt pourquoi toutes les orbites sont incluses dans un plan au sens de la géométrie. Eh bien... même en:Ecliptic ne l'explique pas. BOCTAOE. Ou pas. Barraki Retiens ton souffle! 12 mars 2008 à 17:27 (CET)
En physique ça s'appelle la conservation du moment cinétique. C'est très compliqué à comprendre et à expliquer pour un non physicien et/ou un non mathématicien... mais il n'y a pas besoin d'aller dans l'espace pour l'expérimenter, n'importe quel pizzaiolo va commencer sa pâte à pizza en faisant une boule, puis il la fait tourner en l'air, et miracle elle devient une galette.--Estonius (d) 12 mars 2008 à 18:00 (CET)

planèteModifier

Est ce que par hasard quelqu'un connait TOUS les critères que doit considérer une planète pour être dite "planète"?
Est-ce que, par hasard, vous avez lu l'article ?

La Terre = Terra ?Modifier

"Toutes les planètes, excepté la Terre, portent les noms de dieux et déesses de la mythologie romaine."

Le nom originel de la Terre vient de la déesse romaine Terra (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_(mythologie) ).

--Julien B78 (d) 15 février 2009 à 16:42 (CET)

En fait ça serait plutôt l'inverse... De plus, les noms des planètes dans d'autres langues restent inspirés des divinités romaines correspondantes... sauf la Terre (Earth en anglais, Erde en allemand...). Le problème c'est qu'elle est nommée depuis tellement longtemps qu'il est difficile de savoir ce que l'on a nommé en premier : la planète ou sa personnification mythologique. Esprit Fugace (d) 16 février 2009 à 10:03 (CET)
Est-il utile de d'ajouter une précision à la phrase «Toutes les planètes, y compris la Terre, portent les noms de dieux et déesses de la mythologie romaine et de la mythologie grecque.» pour que ce soit bien clair que c'est dans la langue française, et non pas dans toutes les langues? (Plusieurs langues ont une façon différente de nommer les planètes. Le cantonnais par exemple appelle Mars «l'étoile de feu», Jupiter est «l'étoile de bois», etc (source en anglais). Correjon (d) 12 janvier 2012 à 11:08 (CET)

Excepté la Terre / la Terre exceptéeModifier

Les deux formulations étant correctes, merci de vous mettre d'accord ici : pas de guerre d'édition, pas de revert pour pourrir l'historique pour des queues de pelle ! Esprit Fugace (d) 4 juillet 2010 à 23:49 (CEST)

Tout à fait d'accord, mais Guillaume70 (d · c · b) l'a-t-il compris, lui qui m'a réverté sans intelligence ? --Actarus (Prince d'Euphor) 4 juillet 2010 à 23:58 (CEST)
A moins que j'ai mal compris on peu écrire "Excepté la Terre" ou la "Terre exceptée", mais pas "Exceptée la Terre" ? Dans ce cas il faut changer la formulation non ? Guillaume (bah?, qu'ai-je fait?) 5 juillet 2010 à 00:27 (CEST)
Ah, la formulation avait été changée, désolé. Guillaume (bah?, qu'ai-je fait?) 5 juillet 2010 à 00:28 (CEST)

MajusculesModifier

"Système Solaire" est un nom propre, car il est unique, sauf bien sûr quand on parle de système solaire dans un sens général, au sens de système planétaire; mais notre Système Solaire doit s'écrire avec des lettres majuscules, tout comme la Terre, la Lune, Mars, Vénus, la Voie Lactée ou l'Univers.

D'ailleurs la page anglaise est, elle, bien orthographiée. Vous pouvez également, pour vous en convaincre, jeter un œil aux articles de l'Union Astronomique Internationale. --Dududul (d) 15 juillet 2010 à 13:54 (CEST)

Les pages indiquées sont en anglais, elles ne sont pas pertinentes concernant l'usage des majuscules en français. — mro [d] 15 juillet 2010 à 14:15 (CEST)
Oui, les Anglais ont l'Habitude de Mettre des Majuscules Partout où ils Peuvent, c'est Pas un Bon Exemple. -- Nias [meuuuh] 15 juillet 2010 à 14:19 (CEST)
La majuscule est donc uniquement à système : "Système solaire" ou avec les deux majuscules : "Système Solaire" ?--La fée charlotte (discuter) 24 mai 2017 à 12:42 (CEST)
En principe l'adjectif ne prend pas la majuscule, sauf sans un certain (mais assez grand) nombre d'exceptions (voir ici). La graphie « Système Solaire » est nécessairement incorrecte. La graphie « système Solaire » pourrait se justifier si système était suffisamment clair comme dans l'aiguille Verte ou le cap Corse, mais ce n'est pas le cas. Reste le « Système solaire », suivant la règle ordinaire. — Ariel (discuter) 24 mai 2017 à 21:31 (CEST)

A propos des l'illustrationsModifier

Je m'efforce de renforcer le contenu de cet article (même si c'est très progressivement, faute de temps). Les deux illustration associées à l'introduction me semble aussi inappropriées l'une que l'autre. La première (à droite) donne une représentation "ancienne" du système solaire, elle y fait figurer Pluton au coté des planètes, et négliges les autres planètes naines. La seconde, au pied de l'introduction, a un coté très esthétique, mais là encore, je déplore de ne voir aucune planètes naines et surtout, de croiser "Orion IV/Discovery II"... Un vaisseau spatial imaginaire de 2010 : Odyssée deux. Sauf objection argumentée ici, de ceux qui ont choisit ces deux illustrations, je vais demander, dans les jours à venir, à l'atelier graphique de réaliser une image plus à jour (inspirées de la bannière, mais en mettant à jour les informations). PST (d) 20 décembre 2010 à 18:52 (CET)


Infobox Système planétaireModifier

Bonsoir,
Je viens de créer l'infoboîte Système planétaire, dont notre bon vieux Système solaire a le plaisir d'être le premier bénéficiaire. Il reste qqs améliorations à y apporter, donc merci de ne pas y toucher pour le moment : j'y travaille. Si vous avez des suggestions, merci de me les faire remonter sur la PdD du modèle de l'infoboîte prévu, à cet effet. Merci d'avance. Je vais par ailleurs tâcher de l'appliquer aux autres système planétaires connus, donc s'il y a des volontaires pour m'y aider vous serez les bienvenus !
Et au passage, j'en profite pour vous souhaiter à tous une bonne année 2013   !
SenseiAC (d) 31 décembre 2012 à 19:11 (CET)

Quid de Niribu ?Modifier

Quid de la controverse autour de la planète Niribu ? On élude complètement le sujet.

Normazl, y 'a pas de controverse, parce que l'opinion unanime des experts (et des scientifiques en général) est qu'elle n'existe pas--Dfeldmann (d) 14 avril 2013 à 16:31 (CEST)
En effet, dans la communauté scientifique tout le monde (ou presque) est d'accord sur son inexistence. Néanmoins, il conviendrait d'en parler quelque part, au même titre que de Vulcain, Tyché, Némésis (Sol B) et j'en passe. Mon idée serait en fait de faire une (petite) section « objets hypothétiques et controversés » qui, sans détailler autant que l'article principal « Objets célestes hypothétiques (Système solaire) » vers lequel elle renverrai, pourrait au moins donner les grandes lignes et quelques noms d'objets hypothétiques passés et présents. SenseiAC (d) 14 avril 2013 à 17:07 (CEST)
Je précise qu'on a déjà Nibiru au fait. Zandr4[Kupopo ?] 14 avril 2013 à 17:32(CEST)
Ben oui ; comme je le disais, Niribu n'existe pas, et Nibiru guère plus...--Dfeldmann (d) 14 avril 2013 à 17:51 (CEST)

C'est Niribu ou Nibiru ?!... On ne peut pas deviner qu'elle n'existe pas pour l'unanimité des scientifiques. Sauf erreur de ma part, je n'ai rien lu à ce sujet dans l'article. De plus, le silence ne fait qu'entretenir la parano des gens...

C'est Nibiru. Après, il y a les visions de quelques pseudo-scientifiques, mais aussi ce que de vrais scientifiques pensent. Et sur ce dernier points, Tyché n'est pas fondamentalement différente, si ce n'est que le nom de Nibiru fait beaucoup moins sérieux aujourd'hui. SenseiAC (d) 14 avril 2013 à 23:24 (CEST)

Status de la Lune et de Charon ambigus ?Modifier

Selon l'article, [l]es statuts ambigus de la Lune et de Charon - en se basant sur ces définitions - ne sont d'ailleurs pas encore définitivement tranchés, bien que ces corps soient toujours classés comme satellites respectivement de la Terre et de Pluton. En quoi sont-ils ambigus ? 195.68.34.146 (discuter) 6 juillet 2015 à 16:05 (CEST)

faute d'orthographe qui rend la phrase incompréhensibleModifier

au sujet du soleil :

"Cette masse que le Soleil perd vient simplement du fait qu'un noyau d'hélium produit à une masse inférieure à celle des quatre noyaux d'hydrogène ayant servi à le fabriquer."

doit être remplacé par :

"Cette masse que le Soleil perd vient simplement du fait qu'un noyau d'hélium produit a une masse inférieure à celle des quatre noyaux d'hydrogène ayant servi à le fabriquer."

("produit à" remplacé par "produit a")

Merci de l'avoir signalé, c'est corrigé. --——d—n—f (discuter) 24 février 2016 à 12:14 (CET)

Combien de planètes naines ?Modifier

  • 5 selon l'infobox
  • 6 selon la première ligne du RI
  • 7 selon le dernier paragraphe du RI.

--176.145.134.79 (discuter) 23 mars 2017 à 21:45 (CET)

  François Calvaresi (discuter) 24 mars 2017 à 13:29 (CET)

Précession de l'avance?Modifier

Dans la section 5.2, au sujet du périhélie de Mercure, cette expression me semblait dégager une odeur de pléonasme. Je n'ai pas osé la corriger, mais j'aurais peut-être dû? --Gaétan Lui Même (discuter) 30 septembre 2017 à 06:25 (CEST)

Tu as raison, cf. Précession#Les différents types de précession (astronomie, point n°2). Je corrige. — Ariel (discuter) 30 septembre 2017 à 09:46 (CEST)


Zones gazeuses et telluriquesModifier

Quelqu’un peut-il fournir un éclaircissement concernant l'alternance de zones gazeuses ou (volatiles) y compris le soleil et des zones telluriques; ou n'y a-t-il aucune explication scientifique? Merci — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Elmari derba (discuter), le 3 août 2018 à 16:56

Je serais porté à croire que, quand le Soleil a commencé à briller, son rayonnement a repoussé une partie des éléments légers, gardant près de lui une plus grande proportion d'éléments plus lourds, ce qui a formé la zone tellurique. Bien sûr, avant qu'il ne brille sérieusement, ce phénomène ne se produisait pas, et le Soleil, qui contient presque toute la matière du Système solaire, a gardé sensiblement la composition de la nébuleuse originale. Amicalement, --Gaétan (discuter) 3 août 2018 à 15:35 (HAE)
Bonsoir, je serais porté à croire... rien du tout : je crois, d'après mes lectures que les scientifiques en sont actuellement à proposer des ... possibilités ... potentiellement putatives de la séquence des création des planètes (du SS). Les gros machins comme Jupiter et Saturne auraient par exemple pu s'agglomérer près du Soleil, puis aller voir plus loin si l'herbe est plus verte, à l'inverse des planètes telluriques (Mecrur, Vénus, Terre et Mars), mais le scénario est suffisamment flou pour ne fermer la porte à aucun ... aménagement. Donc, Elmari derba, ta dernière incise résume la réponse actuelle, savoir : actuellement, il n'y a effectivement encore aucune explication scientifique suffisamment solide pour être publiée, ceci dit sans mépris pour ceux qui cherchent : j'ai beaucoup trop de respect pour la science et les chercheurs pour m'imaginer qu'ils peuvent tout connaître. Cordialement, et Hop ! Kikuyu3 Sous l'Arbre à palabres 3 août 2018 à 23:57 (CEST)
Merci pour les réponses. Donc, si je comprends bien, pas d 'explication consensuelle par les astrophysiciens. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Elmari derba (discuter), le 4 août 2018 à 23:46‎.et merci pour me --Elmari derba (discuter) 5 août 2018 à 14:02 (CEST)rappeler la signature
Merci pour les explications, cela me satisfait   Gaétan Lui Même : et   Kikuyu3 : — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Elmari derba (discuter), le 5 août 2018 à 00:52‎.--Elmari derba (discuter) 5 août 2018 à 14:00 (CEST)
Conflit d’édition Yapattekoi, Elmari derba, avec plaisir. Sauf que, je ne sais pas pour Gaétan Lui Même (coucou au passage), mais je ne suis pas spécialiste, hein ? C'est possible que je dise des bêtises, il faut donc vérifier ailleurs ce que tu peux lire ici.
Sur ce, je me suis permis d'agglomérer tes deux derniers messages et supprimé la section devenue inutile. Ah, bé non, tu l'as déjà fait.  
Sinon, je n'ai pas reçu ta notification : pour que le modèle fonctionne, il faut que tu signes le message où tu l'insères. Je présume que Gaétan est dans la même situation, d'où le pourquoi que je l'ai notifié.
Cordialement, et Hop ! Kikuyu3 Sous l'Arbre à palabres 5 août 2018 à 09:30 (CEST) qu'est tout guilleret de lire des remerciements au réveil.
Bonjour Elmari derba  . La question posée qui, si je la comprends bien, concerne l'existence de corps de compositions différentes (planètes telluriques et astéroïdes, planètes gazeuses, petits corps glacés) en fonction de la distance au Soleil, est fondamentalement résolue depuis les travaux de Larimer en 1967 et ceux qui on suivi en quelques années (travaux sur la séquence de condensation d'un gaz de composition solaire quand baisse la température). Les découvertes plus récentes comme la migration des planètes géantes, fondamentales sous d'autres aspects, n'ont pas entraîné de remise en cause fondamentale du schéma général. Ce dernier est un peu complexe, je vais essayer de le résumer (sans les valeurs numériques, que je n'ai pas en mémoire avec certitude) :
  • La première étape est l'effondrement sur lui-même d'un fragment de nuage moléculaire, pour diverses raisons possibles qui sont ici hors sujet. Ce fragment est pour l'essentiel gazeux et de composition homogène (on sait qu'il existait quelques hétérogénéités et des poussières présolaires, mais ce n'est pas important pour ce qui suit).
  • Au cours de cet effondrement le fragment de nuage prend, pour des raisons mécaniques, la forme d'un disque renflé au centre (nébuleuse protosolaire). En gros, les parties centrales se concentrent vers le centre (du futur Soleil) et les parties périphériques se concentrent surtout vers le plan du disque. L'augmentation de pression engendre une élévation de température (compression adiabatique) mais la nébuleuse perd aussi de la chaleur par rayonnement vers l'espace ; cette perte de chaleur n'est pas très significative pour la zone centrale mais l'est beaucoup à la périphérie, pour de simples raisons géométriques (sphère vs disque). La température augmente continûment au centre, mais augmente puis diminue dans le disque. Au maximum de température la matière du disque est essentiellement à l'état gazeux, et on en connaît bien la composition (via la composition de la photosphère solaire pour l'essentiel et celle de certaines météorites pour divers détails) : essentiellement du dihydrogène et de l'hélium, mais avec quelque chose comme 1 à 3 % (en masse) d'autres éléments).
  • Au fur et à mesure que la température baisse dans le disque, divers composés chimiques se condensent (à l'état solide, sans passer par l'état liquide en raison de la faible pression, plus faible que le point triple des divers composés concernés). C'est la séquence de condensation d'un gaz de composition (proto)solaire qui a été étudiée par Larimer puis d'autres. La séquence varie un peu selon que le gaz ambiant peut réagir plus ou moins facilement avec les solides précédemment condensés. Pour faire simple :
    • Apparaissent en premier divers composés dits « réfractaires » (quelques oxydes), sans grande importance quantitative (mais importants pour d'autres raisons, voir par exemple les CAI).
    • Viennent ensuite des silicates et aluminosilicates pauvres en fer (oxydé), et le fer lui-même (sous forme métallique).
    • Puis ces silicates et aluminosilicates continuent à se condenser, éventuellement en réagissant avec le gaz, en tout cas deviennent aussi, progressivement, plus riches en fer (oxydé). Le fer métallique peut se résorber au profit du fer oxydé des silicates.
    • Apparaissent ensuite, par condensation directe et/ou réaction avec le gaz, des silicates et aluminosilicates hydratés (à noter : première apparition de l'eau dans les condensats).
    • À nettement plus basse température se condensent l'essentiel de la vapeur d'eau, du méthane et de l'ammoniac (plus ou moins en même temps, je ne sais plus très bien).
    • La température ne sera jamais assez basse pour que l'hydrogène et l'hélium se condensent.
  • Attention ! Ce processus de condensation progressive se déroule partout dans le disque, mais pas au même rythme : la température est plus vite plus basse (donc la condensation plus avancée) loin du centre que près. Autrement dit, on en est encore à condenser des silicates anhydres à quelques u.a. du centre quand on en est déjà à condenser les glaces d'eau, de méthane et d'ammoniac beaucoup plus loin du futur Soleil. À noter aussi que l'eau, le méthane et l'ammoniac sont bien plus abondants dans la nébuleuse solaire que les autres composants autres que H2 et He : quand les glaces se condensent les silicates (et le fer s'il en reste) sont noyés dans la masse.
  • Au fur et à mesure qu'apparaissent les condensats, ils s'agglomèrent plus ou moins efficacement pour former des petits corps, des planétésimaux et des embryons de planètes. Intervient aussi la répartition de la masse en fonction de la distance au centre. Certains embryons de planètes et planètes naissantes deviennent suffisamment gros pour s'agréger (par leur attraction gravitationnelle) une épaisse atmosphère formée à partir du gaz ambiant.
  • Pendant ce temps là, au centre du futur Soleil la pression et la température augmentent jusqu'à atteindre le seuil nécessaire à l'enclenchement des premières réactions de fusion nucléaire : le Soleil s'allume. Il passe notamment par une phase dite « T-Tauri » (du nom d'une étoile qui en est à ce stade) et émet un très violent vent stellaire. C'est ce vent qui siffle la fin de la partie pour le reste du Système solaire en train de se condenser et de s'agglomérer en corps solides de tailles variées (et de compositions dépendant de la distance au Soleil) : ce qui reste de gaz protosolaire dans le disque (c'est-à-dire presque tout puisque l'hydrogène et l'hélium ne se sont pas condensés) est expulsé, à l'exception de celui qui est retenu dans l'atmosphère des plus grosses planètes. La condensation, notamment, ne se poursuivra pas pour les corps qui, trop près du centre, n'en sont encore qu'au début.
Voilà, voilà. L'allumage du Soleil nous laisse avec des corps formés essentiellement de silicates et de fer métal près du centre, des corps surtout faits de glaces (avec en relativement faible proportion des silicates et peut-être du fer) loin du centre, et des planètes géantes dont le cœur est identique aux corps glacés mais ont été assez grosses assez tôt pour être entourées d'une épaisse couche d'hydrogène et d'hélium. J'ajouterai pour terminer que les détails de la séquence de condensation permettent d'expliquer une foule de particularités compositionnelles au delà du schéma simpl(ist)e ci-dessus, comme la proportion de fer oxydé dans les planètes telluriques et certaines météorites, les inclusions d'icelles, etc.Ariel (discuter) 6 août 2018 à 19:35 (CEST)
  Ariel : Merci, c'est suffisamment clair.--Elmari derba (discuter) 6 août 2018 à 19:57 (CEST)

Vidéo "Le Système Solaire à l'échelle"Modifier

Bonjour, Je viens de visionner cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=hJadtYf9-oA qui pourrait, si la communauté le souhaite, figurer par ex en lien externe ? Qu'en pensez-vous ? Cordialement Jurbop (discuter) 21 avril 2021 à 19:22 (CEST)

Bonjour, parfois les liens vers des chaînes Youtube "privées" sont dépréciés car cela peut s'apparenter à de la publicité gratuite (là où quand c'est un journal, un organisme de recherche, etc., ça passe mieux). En l'occurence, la vidéo est sobre, bien réalisée et informative. Aussi, elle est en français alors que l'immense majorité des ressources disponibles sont en anglais. Je ne m'opposerais pas à ce qu'elle soit ajoutée. Amicalement, Charlestpt (discuter) 21 avril 2021 à 20:30 (CEST)

Label ?Modifier

J’ai l’intention de proposer prochainement la page « Système solaire » au label « article de qualité ». Si vous estimez que la procédure est prématurée, vous pouvez me contacter pour me faire part de vos arguments.

Vote précédent : Proposition « Article de qualité »

Charlestpt (discuter) 20 juin 2021 à 18:39 (CEST)

Bonjour,

L'article me semble prêt pour une procédure de labellisation. Je suis ouvert à tout commentaires et toute relecture supplémentaire est évidemment appréciée, @Vega y ayant déjà passé beaucoup de temps et je l'en remercie à nouveau.

Amicalement, --Charlestpt (discuter) 20 juin 2021 à 18:39 (CEST)

Bonjour Charlestpt, je soupçonnais une telle ambition, merci pour ce projet et vos contributions. Je le soutiens bien sûr, par une modeste relecture. Quelques remarques :
  • l'article gagnera à remplacer ou compléter ses nombreuses sources anglophones payantes, comme je l'indiquais dans notre précédente discussion. J'ai ajouté une réf symbolique en ce sens ;
  • j'ai vu que vous êtes revenu sur les troyens de Neptune. Or, il ne font l'objet d'aucune mention dans le texte, si ce n'est une ligne de tableau, raison pour laquelle j'avais rétabli et ajouté une réf après que nous en avons discuté. À mon avis, le fait qu'il y en ait une bonne vingtaine au lieu de milliers du côté de Jupiter ne doit pas les occulter lorsqu'on évoque le cortège de satellites et autres anneaux ;
  • il me semble qu'il y avait une contradiction dans la section Comètes, entre le début : « Elles possèdent des orbites hautement excentriques » et plus loin : « D'autres, enfin, ont une trajectoire hyperbolique », laquelle n'est donc pas une orbite. J'ai ajouté un "généralement" pour concilier les deux ;
  • le passage suivant est peu clair et je n'ai pas trouvé mieux dans l'article cité, ni dans Héliopause : « le champ magnétique solaire (...) est notamment plus fort au Sud, impliquant que l'hémisphère Nord s'étend 9 ua plus loin que l'hémisphère Sud » ; si le champ magnétique est plus fort au sud, il compresse davantage la matière ? Quel est le lien entre ces deux phénomènes ?
  • le fragment suivant me semble lui erroné (je le laisse encore, dans le doute) : « l'arc de choc, une zone de plasma laissé par le Soleil au cours de son trajet à travers la Voie lactée » : l'arc de choc serait au contraire la zone où le milieu interstellaire prend le dessus sur le plasma solaire, sauf erreur, celui-ci s'étendant par définition jusqu'à l'héliopause, avant l'arc de choc supposé.
Astronomiquement — Vega (discuter) 25 juin 2021 à 22:48 (CEST)
Bonjour Vega  , merci pour cette relecture et ces nombreuses améliorations. Pour chaque remarque :
  • Par source anglophone payante, tu évoques les articles de recherche ou les livres ? Les livres sont volontairement très exploitésafin d'avoir des sources fiables dans la durée et qui ne deviendront pas des liens morts. Aussi, ça donne une idée de proportion de s'appuyer sur des sources centrées. Pour les articles de recherche, essayer de les remplacer peut en effet être une bonne chose. J'ai essayé au maximum de mettre des sources françaises accessibles en ligne, mais c'est très dur d'avoir des choses fiables en français (i.e. autre chose que des blogs réécrivant ce que dit déjà Wikipédia) à part des annonces médiatisées.
  • O.K. pas de problème à ce sujet, la formulation actuelle est plus concise et plus adaptée.
  • Pour ce qui est de l'hyperbolique, c'est dû à des nombreuses perturbations qui amènent à éjecter les objets et donc à ne plus avoir d'ellipse. Reformuler est pertinent ici.
  • J'ai toujours trouvé ce passage un peu faible, voire douteux. Je l'ai conservé car bien sourcé mais cette information n'est même pas dans l'abstract (pourtant plutôt long) et la publication date de 2000. Je n'ai pas retrouvé l'information ailleurs dans les bouquins, je serais pour supprimer.
  • Pour cette phrase, il faut remonter à la source qui est une métaphore utilisée par APOD : l'héliopause se déplace (avec le Système solaire) dans le milieu interstellaire comme un bateau, et l'arc de choc est la vague créée devant qui part ensuite vers les côtés similairement à ce qui se passe avec l'eau dans une embarcation. Ainsi, on a une "vague" qui est laissée sous l'effet du Soleil, mais je dois avouer qu'il faudrait reformuler cela.
Amicalement, Charlestpt (discuter) 27 juin 2021 à 15:40 (CEST)
Bonjour Charlestpt, je reviens enfin à cet article et notre discussion — visiblement ton projet anime les fourmis sur l'article. Pour revenir à nos points :
  • certainement, des ouvrages de référence sont la meilleure base, mais pour permettre au lecteur (éventuellement monolingue) de vérifier et d'approfondir, des versions en ligne et en français sont appréciables aussi. Elles s'ajouteront sûrement progressivement ;
  • concernant le champ magnétique solaire, la mention aurait éventuellement sa place dans Soleil en effet ;
  • ok, j'avais donc bien compris l'arc de choc, je vais tenter une reformulation.
Bien à toi — Vega (discuter) 6 juillet 2021 à 22:29 (CEST)
Revenir à la page « Système solaire ».