Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrios.

Yarelys Barrios
Image illustrative de l’article Yarelys Barrios
Yarelis Barrios lors des Bislett Games 2012
Informations
Disciplines Lancer du disque
Période d'activité 2003 - 2017
Nationalité Drapeau : Cuba Cubaine
Naissance (36 ans)
Lieu Pinar del Río
Taille 1,72 m
Poids 89 kg
Entraîneur Raul Calderon
Records
68,03 m (2012)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde - 2 2
Ligue de diamant 2 1 1

Yarelys Barrios Castañeda (née le à Pinar del Río) est une athlète cubaine spécialiste du lancer du disque.

Sommaire

CarrièreModifier

Elle se révèle durant la saison 2005 en remportant la médaille d'or des Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes de Nassau, aux Bahamas, avant de terminer deuxième des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes dès l'année suivante, derrière sa compatriote Yania Ferrales. En 2007, la Cubaine remporte la finale des Jeux panaméricains se déroulant à Rio de Janeiro, et s'impose par ailleurs lors des Championnats du monde universitaires de Bangkok. Sélectionnée pour les Championnats du monde d'Osaka, Yarelis Barrios se classe troisième de la finale du disque avec un lancer à 63,90 m, mais est finalement désignée médaillée d'argent à la suite de la disqualification pour dopage de la Russe Darya Pishchalnikova, initialement deuxième du concours[1].

Elle établit la meilleure performance de sa carrière le en signant 66,13 m à Leiria, au Portugal. Figurant parmi les favorites des Jeux olympiques de 2008, Yarelis Barrios termine deuxième du concours avec la marque de 63,64 m, devancée de quarante centimètres par l'Américaine Stephanie Brown Trafton. En 2009, la Cubaine s'adjuge le titre des Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes avant d'établir son meilleur lancer de la saison en finale des Championnats du monde de Berlin. Auteur de 65,31 m, Barrios est devancée pour la médaille d'or par l'Australienne Dani Samuels qui réalise une marque supérieure de treize centimètres. Elle conclut l'année 2009 en s'imposant lors de la Finale mondiale d'athlétisme de Thessalonique avec 65,86 m.

En mars 2012, Yarelis Barrios s'impose aux championnats de Cuba 2012 à La Havane en réalisant un lancer de 68,03 mètres, soit son record personnel et une qualification automatique pour les Jeux olympiques d'été de 2012[2]. À ces Jeux olympiques, initialement quatrième du lancer du disque, elle est reclassée troisième après la disqualification pour dopage de la Russe Darya Pishchalnikova[3],[4]. En 2013, elle est médaille de bronze lors des Championnats du monde de Moscou.

Absente des pistes pour maternité (Ivanna, née en 2014), Yarelis Barrios fait son retour dans les cages de lancers le 13 février 2016 où elle lance 59,17 m. Une semaine plus tard, elle réalise 62,50 m.

Suspension pour dopage (2016) et retraite (2017)Modifier

Le 1er septembre 2016, elle se voit retirer sa médaille d'argent des JO 2008, son échantillon sanguin étant positif à l'acétozolamide[5]. Elle est suspendue jusque mi-juin 2017. Elle met un terme à sa carrière en avril 2017, suite à cette suspension[6]. Elle réitère en 2018 son innocence « Il n'y a rien de pire que d'être propre et de savoir que vous êtes innocente »[7].

PalmarèsModifier

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Lancer du disque 68,03 m   La Havane

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Seven Russians handed doping bans, bbc.uk, 20 octobre 2008
  2. « Barrios throws 68.03m in Havana » (consulté le 31 mars 2012)
  3. (en) Gennady Fyodorov, « Pishchalnikova given 10-year doping ban », sur reuters.com, (consulté le 24 juin 2015)
  4. a et b « The XXX Olympic Games > Discus Throw - women », sur iaaf.org, IAAF (consulté le 24 juin 2015)
  5. JO de Pékin : Médaille d'argent retirée pour la discobole cubaine Yarelys Barrios, lequipe.fr
  6. (es) « Yarelis Barrios: "No pienso regresar a la alta competición" », sur CiberCuba, (consulté le 12 mars 2019)
  7. (es) « Yarelis Barrios: "No hay nada como estar limpia por dentro y saber que eres inocente" », sur CiberCuba, (consulté le 12 mars 2019)