Ouvrir le menu principal

Décathlon

discipline d’athlétisme composée de dix épreuves
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Décathlon (homonymie).
Décathlon
Description de cette image, également commentée ci-après
Kevin Mayer, détenteur du record du monde du décathlon[1].
Caractéristiques
Catégorie Épreuves combinées
Genre F/M
Surface Piste extérieure
Apparition JO 1904
Records masculins
Record du monde 9 126 pts :
Kevin Mayer (2018)
Record olympique 8 893 pts :
Roman Šebrle (2004)
Ashton Eaton (2016)
Records féminins
Record du monde 8 358 pts :
Austra Skujytė (2005)
Record olympique L'épreuve combinée olympique en athlétisme pour les femmes est l'heptathlon.
Champions en titre
Jeux olympiques Drapeau : États-Unis Ashton Eaton (2016)
Championnats du monde M : Drapeau : France Kevin Mayer (2017)
F : Drapeau : Lituanie Austra Skujytė (2005)

Le décathlon (du grec : δέκα / déka « dix » et ἆθλος / âthlos « concours ») est une discipline de l'athlétisme appartenant à la catégorie des épreuves combinées. Disputé sur deux jours consécutifs, et en plein air, il comprend dix épreuves constituées de quatre courses (100 m, 400 m, 110 m haies et 1 500 m), de trois sauts (longueur, hauteur et perche) et de trois lancers (poids, disque et javelot). Chaque performance est convertie en points selon un barème officiel et la somme de ces points détermine le classement final.

Le record du monde du décathlon est actuellement détenu par le Français Kevin Mayer, auteur de 9 126 pts les 15 et 16 septembre 2018 au Décastar de Talence.

Sommaire

SpécificitésModifier

DéroulementModifier

Le décathlon comprend dix épreuves constituées de quatre courses, trois sauts et trois lancers.

Chaque athlète remporte des points selon la performance réalisée pour chaque épreuve[2]. Ainsi, les compétiteurs effectuent la totalité des épreuves jusqu’à la désignation du vainqueur : l’athlète qui accumule le plus grand nombre de points gagne la compétition. Les épreuves disputées sont les suivantes :

Épreuves du décathlon
Premier jour Deuxième jour
100 mètres
Saut en longueur
Lancer du poids
Saut en hauteur
400 mètres
110 m haies
Lancer du disque
Saut à la perche
Lancer du javelot
1 500 mètres

Pour chaque concours, l’athlète a droit à trois essais sauf pour le saut en hauteur et le saut à la perche où il a droit à 3 essais par montée de barre. En ce qui concerne le vent, le décathlon sera validé comme « régulier » si la moyenne du vent mesuré lors du 100 mètres, 110 mètres-haies et du saut en longueur est inférieure ou égale à 2,0 m/s. La règle selon laquelle dans aucune de ces trois épreuves le vent ne doit être supérieur à 4,0 m/s a été supprimée en 2010[3].

BarèmesModifier

Article détaillé : Barème du décathlon.

En 1912, l'Association internationale des fédérations d'athlétisme établit un barème de points à partir des records du monde en vigueur dont la base est fixée à 1 000 points. Modifiée en 1913, puis en 1920 en fonction de l'évolution des disciplines, ce calcul de points est utilisé jusqu'en 1934[4]. La table de cotation évolue en 1934 sous l'impulsion de la Fédération finlandaise d'athlétisme. Tenant compte désormais de la qualité relative des disciplines en fonction des meilleurs performeurs de tous les temps, la « table finlandaise » est utilisée jusqu'en 1950 avant de subir une nouvelle mutation après avoir constaté des différences d'évolution de performance entre les courses et les épreuves techniques. La table de cotation de 1950, initiée notamment par la Suède, se base toujours sur la progression des records mondiaux, mais prend également en compte les performances futures à vingt ou trente ans compte tenu de l'évolution des performances. Cette méthode se révèle finalement trop inégale, les lancers étant alors surcotés par rapport aux courses. Douze ans plus tard, en 1962, l'IAAF établit un nouveau barème du décathlon largement inspiré de la table finlandaise. Mais favorisant désormais les spécialistes du 1 500 mètres, il se révèle handicapant pour les sauteurs à la perche qui ne bénéficient pas de l'apport des nouveaux matériaux techniques (fibre de carbone, fibre de verre....). La table de cotation est modifiée pour la dernière fois en 1985[5].

HistoireModifier

Le décathlon est admis aux Jeux olympiques lors de la session du CIO tenue à Paris en 1901. Les premières épreuves olympiques ont lieu lors des Jeux olympiques de l'été 1904 à Saint-Louis aux États-Unis. Le concours du décathlon est officiellement incorporé dans le programme des Jeux olympiques de 1912. Le type d'épreuves et leur ordre évoluent jusqu'à la formation dans les années 1920 du décathlon actuel.

L’obtention d’une médaille d’or dans une compétition au décathlon demeure l'un des titres les plus prestigieux des Jeux olympiques. Cette épreuve est considérée par les sportifs et les professionnels comme une des plus complètes du sport. Elle récompense donc des athlètes d'exception. À l’échelle internationale, ce concours concerne surtout les hommes. Il existe parfois des épreuves féminines de décathlon (l'IIAAF ratifiant des records féminins depuis 2004) mais les femmes pratiquent plus souvent l'heptathlon, un équivalent comprenant sept épreuves.

Les épreuves combinées, décathlon et heptathlon, exaltent un esprit compétitif plus convivial que les concours uniques, car la diversité des épreuves empêche la spécialisation, mettant en valeur les faiblesses autant que les forces de chaque athlète. Ainsi, traditionnellement, tous les compétiteurs s'encouragent avant la dernière épreuve redoutée de la plupart, la course de demi-fond de 1 500 mètres. Ils prennent part ensuite à un tour d'honneur pour clore la compétition.

StatistiquesModifier

RecordsModifier

HommesModifier

Record du mondeModifier
Article détaillé : Record du monde du décathlon.

Le premier record du monde du décathlon officiellement reconnu par l'IAAF, établi par l'Estonien Aleksander Kolmpere, date de 1922. Au 29 août 2015, 37 records du monde de la discipline ont été homologués. Le record du monde de la discipline, sur les bases de la table de 1985, est aujourd'hui détenu par le Français Kevin Mayer avec 9 126 points, performance établie les 15 et 16 septembre 2018 lors du Décastar 2018 à Talence. Ses performances sont les suivantes :

Épreuve 100 m Longueur Poids Hauteur 400 m 110 m haies Disque Perche Javelot 1 500 mètres
Performance 10 s 55 7,80 m 16 m 2,05 m 48 s 42 13 s 75 50,54 m 5,45 m 71,90 m 4 min 36 s 11
Points de
cotation
963 1010 0851 850 889 1007 882 01051 918 705
Records continentauxModifier
Continent Record
(Points)
Athlète Pays Année
Afrique 8 521 Larbi Bourrada   Algérie 2016
Asie 8 725 Dmitriy Karpov   Kazakhstan 2004
Amérique du Sud 8 393 Carlos Chinin   Brésil 2013
Amérique du Nord et centrale 9 045 Ashton Eaton   États-Unis 2015
Europe 9 126[6] Kevin Mayer   France 2018
Océanie 8 490 Jagan Hames   Australie 1998

FemmesModifier

Record du mondeModifier
Article détaillé : Record du monde du décathlon.

Le décathlon étant très rare chez les femmes (l'épreuve combinée olympique en athlétisme pour les femmes étant l'heptathlon), l'IAAF n'a ratifié les records qu'à partir de 2004. C'est la Française Marie Collonvillé qui a établi le premier record du monde les 25 et 26 septembre 2004, battu les 14 et 15 avril 2005 par la Lituanienne Austra Skujytė, dont le record de 8 358 points tient toujours.

Records continentauxModifier
Continent Record (Points) Athlète Pays Année
Afrique Aucun record homologué
Asie 7 798 Irina Karpova   Kazakhstan 2004
Amérique du Sud 6 570 Andrea Bordalejo (es)   Argentine 2004
Amérique du Nord et centrale 7 064 Breanna Eveland   États-Unis 2006
Europe 8 358[6] Austra Skujytė   Lituanie 2005
Océanie Aucun record homologué

BilansModifier

Meilleures performances mondiales de l'annéeModifier

 
Roman Šebrle, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année à cinq reprises.
Meilleures performances mondiales de l'année au décathlon
Année Points Équivalence
table actuelle[7]
Athlète Nationalité Lieu
1960 8 683[6] 7 982 Rafer Johnson   États-Unis Rome
1961 8 709[6] 8 049 Philip Mulkey   États-Unis Memphis
1962 8 248 7 695 Yang Chuan-Kwang   Taïwan Tulare
1963 8 089 8 010 Yang Chuan-Kwang   Taïwan Walnut
1964 7 950 7 836 Manfred Bock   Allemagne de l'Ouest Liestal
1965 7 883 7 759 Mikhail Storozhenko   Union soviétique Kiev
1966 8 234 8 096 Bill Toomey   États-Unis Salina
1967 8 319 8 235 Kurt Bendlin   Allemagne de l'Ouest Heidelberg
1968 8 222 a[8] 8 126 Bill Toomey   États-Unis Echo Summit
1969 8 417 8 310 Bill Toomey   États-Unis Los Angeles
1970 8 130 7 985 Rüdiger Demmig   Allemagne de l'Est Erfurt
1971 8 244 8 198 Kurt Bendlin   Allemagne de l'Ouest Bonn
1972 8 454 8 466 Mykola Avilov   Union soviétique Munich
1973 8 206 8 118 Ryszard Skowronek   Pologne Varsovie
1974 8 308 8 211 Bruce Jenner   États-Unis Tallinn
1975 8 524 8 429 Bruce Jenner   États-Unis Eugene
1976 8 618 8 634 Bruce Jenner   États-Unis Montréal
1977 8 478 8 400 Aleksandr Grebenyuk   Union soviétique Riga
1978 8 498 8 493 Guido Kratschmer   Allemagne de l'Ouest Bernhausen
1979 8 484 8 476 Guido Kratschmer   Allemagne de l'Ouest Krefeld
1980 8 649 8 667 Guido Kratschmer   Allemagne de l'Ouest Bernhausen
1981 8 311 8 334 Rainer Pottel   Allemagne de l'Est Birmingham
1982 8 743[6] 8 774 Daley Thompson   Royaume-Uni Athènes
1983 8 779[6] 8 825 Jürgen Hingsen   Allemagne de l'Ouest Bernhausen
1984 8 798[6] 8 832
8 847
Jürgen Hingsen
Daley Thompson
  Allemagne de l'Ouest
  Royaume-Uni
Mannheim
Los Angeles
1985 0 8 559 Torsten Voss   Allemagne de l'Est Dresde
1986 0 8 811[6] Daley Thompson   Royaume-Uni Stuttgart
1987 0 8 680 Torsten Voss   Allemagne de l'Est Rome
1988 0 8 512 Christian Plaziat   France Talence
1989 0 8 549 Dave Johnson   États-Unis Houston
1990 0 8 574 Christian Plaziat   France Split
1991 0 8 812[6] Dan O'Brien   États-Unis Tokyo
1992 0 8 891[6] Dan O'Brien   États-Unis Talence
1993 0 8 817 Dan O'Brien   États-Unis Stuttgart
1994 0 8 735 Eduard Hämäläinen   Biélorussie Götzis
1995 0 8 695 Dan O'Brien   États-Unis Göteborg
1996 0 8 824 Dan O'Brien   États-Unis Atlanta
1997 0 8 837 Tomáš Dvořák   République tchèque Athènes
1998 0 8 755 Dan O'Brien   États-Unis Uniondale
1999 0 8 994[6] Tomáš Dvořák   République tchèque Prague
2000 0 8 900 Tomáš Dvořák   République tchèque Götzis
2001 0 9 026[6] Roman Šebrle   République tchèque Götzis
2002 0 8 800 Roman Šebrle   République tchèque Götzis
2003 0 8 807 Roman Šebrle   République tchèque Götzis
2004 0 8 893 Roman Šebrle   République tchèque Athènes
2005 0 8 732 Bryan Clay   États-Unis Helsinki
2006 0 8 677 Bryan Clay   États-Unis Götzis
2007 0 8 697 Roman Šebrle   République tchèque Kladno
2008 0 8 832 Bryan Clay   États-Unis Eugene
2009 0 8 790 Trey Hardee   États-Unis Berlin
2010 0 8 483 Bryan Clay   États-Unis Götzis
2011 0 8 729 Ashton Eaton   États-Unis Eugene
2012 0 9 039[6] Ashton Eaton   États-Unis Eugene
2013 0 8 809 Ashton Eaton   États-Unis Moscou
2014 0 8 616 Andrei Krauchanka   Biélorussie Zurich
2015 0 9 045[6] Ashton Eaton   États-Unis Pékin
2016 0 8 893 Ashton Eaton   États-Unis Rio de Janeiro
2017 0 8 768 Kevin Mayer   France Londres
2018 0 9 126[6] Kévin Mayer   France Talence

Meilleures performances de tous les tempsModifier

10 meilleures performances de tous les temps
(au 16 septembre 2018)[9]
Points Athlète Lieu Date
1 9 126[6]   Kevin Mayer Talence
2 9 045[6]   Ashton Eaton Pékin
3 9 039[6]   Ashton Eaton Eugene
4 9 026[6]   Roman Šebrle Götzis
5 8 994[6]   Tomáš Dvořák Prague
6 8 902   Tomáš Dvořák Edmonton
7 8 900   Tomáš Dvořák Götzis
8 8 893   Roman Šebrle Athènes
9 8 893   Ashton Eaton Rio de Janeiro
10 8 891[6]   Dan O'Brien Talence

Dix meilleurs performeursModifier

10 premiers, au 16 septembre 2018[10]
Points Athlète Nation Lieu Date
9 126[6] Kevin Mayer   France Talence
9 045[6] Ashton Eaton   États-Unis Pékin
9 026[6] Roman Šebrle   République tchèque Götzis
8 994[6] Tomáš Dvořák   République tchèque Prague 0
8 891[6] Dan O'Brien   États-Unis Talence 0
8 847[6] Daley Thompson   Royaume-Uni Los Angeles 0
8 832[6] Jürgen Hingsen   Allemagne de l'Ouest Mannheim 0
8 832 Bryan Clay   États-Unis Eugene
8 815 Erki Nool   Estonie Edmonton 0
8 795 Damian Warner   Canada Götzis

Meilleures performances mondiales au cours d'une épreuve combinéeModifier

Meilleures performances par épreuve réalisées lors d'une épreuve combinée masculine (décathlon ou heptathlon)[11].

Épreuve Performance Athlète Nation Lieu Date Points*
100 m 10 s 12 Damian Warner   Canada Götzis 25 mai 2019 1066
Saut en longueur 8,23 m Ashton Eaton   États-Unis Eugene 22 juin 2012 1120
Lancer du poids 19,17 m Edy Hubacher   Suisse Berne 5 octobre 1969 1048
Saut en hauteur 2,31 m Michael Mason   Canada Santa Barbara 5 avril 2019 1188
400 m 45 s 00 Ashton Eaton   États-Unis Pékin 28 août 2015 1060
110 m haies 13 s 47 Frank Busemann   Allemagne Atlanta 1er août 1996 1044
Lancer du disque 55,87 m Bryan Clay   États-Unis Carson 24 juin 2005 993
Saut à la perche 5,76 m Tim Lobinger   Allemagne Leverkusen 16 septembre 1999 1152
Lancer du javelot 79,80 m Peter Blank   Allemagne Emmelshausen 19 juillet 1992 1040
1 500 m 3 min 58 s 7 Robert Baker   États-Unis Austin 3 avril 1980 963
Meilleur score lors du premier jour 4 747 points Dan O'Brien   États-Unis New York 12 juin 1991 4 747
Meilleur score lors du deuxième jour 4 563 points Kevin Mayer   France Talence 16 septembre 2018 4 563

*Nota : pour qu'une performance soit considérée par l'IAAF comme la meilleure performance mondiale dans une épreuve, il faut que l'athlète ait réalisé au moins 7 000 points dans son décathlon ou 5 500 points lors de son heptathlon.

Selon le barème IAAF 2011, la somme de toutes les meilleures performances des décathloniens, dans chaque discipline, permettrait d'atteindre 10 525 points. Ce calcul réalisé sur plusieurs épreuves, pour plusieurs athlètes, à plusieurs dates, est purement théorique et uniquement indicatif. En cumulant les deux records par journée, on obtient un score plus proche du record du monde actuel avec 9 310 points.

Palmarès olympique et mondialModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Kevin Mayer bat le record du monde du décathlon ! », sur L'Équipe
  2. http://aixathle.free.fr/pages%20web/calcul/Calculpoint.htm
  3. « The Referee 2012 », sur iaaf.org, (consulté le 19 avril 2016)
  4. Robert Parienté et Alain Billouin, La fabuleuse histoire de l'Athlétisme, p. 818, Paris, Minerva 2003
  5. [PDF]« Tables de cotation d'athlétisme de l'IAAF », sur iaaf.org, p. 154 (consulté le 8 décembre 2011)
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa et ab Record du monde
  7. Table de cotation de 1985.
  8. a=Performance établie en altitude.
  9. (en) « Decathlon All Time », sur iaaf.org (consulté le 7 décembre 2011)
  10. (en) « Meilleurs performeurs de tous les temps sur 110 mètres haies », sur apulanta.fi (consulté le 17 juin 2011)
  11. (en) « IAAF Worls Championship Beijing 2015 », sur iaaf.com, (consulté le 28 août 2015)