Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steeple chase.
Steeple
Description de cette image, également commentée ci-après
Franchissement d'obstacle dans une course de 3 000 m steeple masculin.
Caractéristiques
Catégorie Course d'obstacles - Demi-fond
Genre M/F
Surface Piste extérieure
Hauteur haies Hommes : 0,91 m
femmes : 0,76 m
Apparition JO Hommes : 1920
Femmes : 2008
Records masculins
Record du monde 7 min 53 s 63 :
Saif Saaeed Shaheen (2004)
Record olympique 8 min 03 s 28 :
Conseslus Kipruto (2016)
Records féminins
Record du monde 8 min 44 s 32 :
Beatrice Chepkoech (2018)
Record olympique 8 min 58 s 81 :
Gulnara Samitova (2008)
Champions en titre
Jeux olympiques Conseslus Kipruto (2016)
Ruth Jebet (2016)
Championnats du monde Conseslus Kipruto (2019)
Beatrice Chepkoech (2019)
Grand Steeple-chase National, à Paris -ici à la rivière- (bois de Boulogne - RCF), en 1898 (1er Freemann, 2e Genet, 3e Ocudo).

En athlétisme, le steeple est une course de demi-fond avec obstacles. Longue de 3 000 mètres, c'est une discipline technique, avec de nombreux changements de rythmes imposés par le franchissement de cinq barrières tous les 400 m dont une barrière avec « rivière ». La course de steeple se déroule plus rarement sur 2 000 m.

Le record du monde du 3 000 m steeple est détenu par le Qatarien Saif Saaeed Shaheen en min 53 s 63, réalisé à Bruxelles le 3 septembre 2004. La Kényane Beatrice Chepkoech détient depuis le 20 juillet 2018 à Monaco le record du monde féminin en min 44 s 32.

RèglementModifier

La distance parcourue est de 3 000 m, soit sept tours et demi de stade. Les 225 premiers mètres jusqu'à la ligne d'arrivée s'effectuent sans barrière. Lors de chacun des sept tours suivants[1], les coureurs franchissent cinq barrières, dont celle de la rivière[2],[3], réparties sur le tour de piste avec un espacement de 80 m. La hauteur des barrières est de 914 mm pour les hommes et de 762 mm pour les femmes. Contrairement aux épreuves de haies, les barrières sont fixes.

La rivière, que les coureurs doivent franchir, est associée à la quatrième barrière du tour de piste. Sa largeur est de 3,66 m. Le fossé, profond de 70 cm au niveau de la haie s'élève progressivement jusqu'au niveau de la piste à son autre extrémité. Les coureurs doivent allonger leur saut pour ne pas être ralentis par une réception dans une trop grande profondeur d'eau.

Selon les normes internationales, la rivière doit être à l'intérieur du virage. Sur certains stades cet obstacle est situé à l'extérieur du virage ; les tours de piste font dans ce cas plus de 400 m et le début de course sans obstacle est réduit[4].

Les meilleurs spécialistes franchissent les barrières, sauf celle de la rivière[5], sans y poser le pied.

HistoireModifier

 
Épreuve de steeple aux Jeux olympiques de Londres 1908

Le steeple chase était à l'origine une course de chevaux qui se courait de village en village (steeple signifie clocher en anglais). On admet que la première course de steeple-chase eut lieu en 1752 entre les églises de Doneraile et de Buttevant dans le comté de Cork en Irlande. La première course engageant plus de deux cavaliers eut lieu en 1792 en Angleterre.

Des compétitions analogues impliquant des humains se sont ensuite développées au XIXe siècle, principalement en Angleterre et en Écosse. Les premières courses ressemblaient en fait au cross-country actuel. Le 2 500 m steeple est apparu aux Jeux olympiques de Paris en 1900. Il a été remplacé par le 3 200 m steeple en 1908 puis par le 3 000 m steeple en 1920. Le 3 000 m steeple féminin n'était pas au programme lors des Jeux olympiques de 2004, mais figurait au programme des Championnats du monde d'athlétisme 2005 à Helsinki. Depuis les Jeux olympiques de 1968, le steeple est dominé par les athlètes kenyans, y compris aux deux derniers Jeux olympiques (Pékin 2008, Londres 2012).

RecordsModifier

Records du mondeModifier

Le record du monde du 3 000 m steeple masculin est détenu par le Qatarien d'origine kényane Saif Saaeed Shaheen en min 53 s 63, réalisé le lors du Mémorial Van Damme à Bruxelles. Le , Brahim Boulami (Maroc) avait couru la distance en min 53 s 17, mais le record ne fut jamais homologué en raison d'un contrôle positif à l'EPO.

Le record du monde féminin est détenu par la Kényane Beatrice Chepkoech qui réalise le temps de min 44 s 32 le lors du meeting de Monaco, améliorant de 8 secondes le précédent record[6].

Records continentauxModifier

Records continentaux
Continent Hommes (au 6 décembre 2015)[7] Femmes (au 6 décembre 2015)[8]
Temps Athlète Nation Temps Athlète Nation
Afrique (records) min 53 s 64 Brimin Kipruto   Kenya min 44 s 32 Beatrice Chepkoech   Kenya
Asie (records) min 53 s 63 Saif Saaeed Shaheen   Qatar min 52 s 78 Ruth Jebet   Bahreïn
Europe (records) 8 min 00 s 09 Mahiedine Mekhissi-Benabbad   France min 58 s 81 Gulnara Galkina   Russie
Amérique du Nord, Amérique centrale
et Caraïbes
(records)
8 min 00 s 45 Evan Jager   États-Unis 9 min 02 s 58 Emma Coburn   États-Unis
Océanie (records) min 14 s 05 Peter Renner   Nouvelle-Zélande min 14 s 28 Genevieve LaCaze   Australie
Amérique du Sud (records) min 14 s 41 Wander do Prado Moura   Brésil min 38 s 63 Juliana Paula dos Santos   Brésil

Athlètes les plus rapidesModifier

Hommes en plein air (au 23 août 2017)
Rang Temps Athlète Lieu Date
1 7 min 53 s 63   Saif Saaeed Shaheen Bruxelles 3 septembre 2004
2 7 min 53 s 64   Brimin Kipruto Monaco 22 juillet 2011
3 7 min 54 s 31   Paul Kipsiele Koech Rome 31 mai 2012
4 7 min 55 s 28   Brahim Boulami Bruxelles 24 août 2001
5 7 min 55 s 72   Bernard Barmasai Cologne 24 août 1997
6 7 min 55 s 76   Ezekiel Kemboi Monaco 22 juillet 2011
7 7 min 56 s 16   Moses Kiptanui Cologne 24 août 1997
8 7 min 56 s 81   Richard Mateelong Doha 11 mai 2012
9 7 min 57 s 29   Reuben Kosgei Bruxelles 24 août 2001
10 7 min 58 s 15   Soufiane El Bakkali Monaco 20 juillet 2018
Femmes en plein air (au 23 août 2017)
Rang Temps Athlète Lieu Date
1 8 min 44 s 32   Beatrice Chepkoech Monaco 20 juillet 2018
2 8 min 52 s 78   Ruth Jebet Paris 27 août 2016
3 8 min 58 s 78   Celliphine Chespol Eugene 26 mai 2017
4 8 min 58 s 81   Gulnara Galkina Pékin 17 août 2008
5 8 min 59 s 62   Norah Jeruto Bruxelles 31 août 2018
6 9 min 00 s 01   Hyvin Jepkemoi Eugene 28 mai 2016
7 9 min 00 s 85   Courtney Frerichs Monaco 20 juillet 2018
8 9 min 02 s 58   Emma Coburn Londres 11 août 2017
9 9 min 05 s 36   Habiba Ghribi Bruxelles 11 septembre 2015
10 9 min 06 s 57   Yekaterina Volkova Osaka 27 août 2007

Dix meilleures performances de tous les tempsModifier

Hommes en plein air
Rang Temps Athlète Lieu Date
1 7 min 53 s 63   Saif Saaeed Shaheen Bruxelles 3 septembre 2004
2 7 min 53 s 64   Brimin Kipruto Monaco 22 juillet 2011
3 7 min 54 s 31   Paul Kipsiele Koech Rome 31 mai 2012
4 7 min 55 s 28   Brahim Boulami Bruxelles 24 août 2001
5 7 min 55 s 51   Saif Saaeed Shaheen Bruxelles 26 août 2005
6 7 min 55 s 72   Bernard Barmasai Cologne 24 août 1997
7 7 min 55 s 76   Ezekiel Kemboi Monaco 22 juillet 2011
8 7 min 56 s 16   Moses Kiptanui Cologne 24 août 1997
9 7 min 56 s 32   Saif Saaeed Shaheen Athènes 3 juillet 2006
10 7 min 56 s 34   Saif Saaeed Shaheen Rome 8 juillet 2005
Femmes en plein air
Rang Temps Athlète Lieu Date
1 8 min 44 s 32   Beatrice Chepkoech Monaco 20 juillet 2018
2 8 min 52 s 78   Ruth Jebet Paris 27 août 2016
3 8 min 55 s 10   Beatrice Chepkoech Bruxelles 31 août 2018
4 8 min 55 s 29   Ruth Jebet Zurich 24 août 2017
5 8 min 55 s 58   Beatrice Chepkoech Stanford 30 juin 2019
6 8 min 58 s 78   Celliphine Chespol Eugene 26 mai 2017
7 8 min 58 s 81   Gulnara Galkina Pékin 17 août 2008
8 8 min 59 s 36   Beatrice Chepkoech Paris 30 juin 2018
9 8 min 59 s 62   Norah Jeruto Bruxelles 31 août 2018
10 8 min 59 s 75   Ruth Jebet Rio de Janeiro 15 août 2016

Meilleures performances mondiales de l'annéeModifier

HommesModifier

 
Saif Saaeed Shaheen établit la meilleure performance mondiale de l'année de 2003 à 2006.
Meilleures performances mondiales de l'année masculines
Année Temps Athlète Nationalité Lieu
1968 min 24 s 2 Jouko Kuha   Finlande Stockholm
1969 min 22 s 2 Vladimir Dudin   Union soviétique Kiev
1970 min 21 s 98 Kerry O'Brien   Australie Berlin
1971 8 min 24 s 0 Kerry O'Brien   Australie Adelaïde
1972 8 min 20 s 8 Anders Gärderud   Suède Helsinki
1973 8 min 13 s 91 Ben Jipcho   Kenya Helsinki
1974 8 min 14 s 2 Anders Gärderud   Suède Helsinki
1975 8 min 09 s 70 Anders Gärderud   Suède Stockholm
1976 8 min 08 s 02 Anders Gärderud   Suède Montréal
1977 8 min 14 s 05 Michael Karst   Allemagne de l'Ouest Stockholm
1978 8 min 05 s 4 Henry Rono   Kenya Seattle
1979 8 min 17 s 92 Henry Rono   Kenya Champaign
1980 8 min 09 s 70 Bronisław Malinowski   Pologne Moscou
1981 8 min 13 s 32 Mariano Scartezzini   Italie Zagreb
1982 8 min 16 s 17 Henry Marsh   États-Unis Coblence
1983 8 min 12 s 37 Henry Marsh   États-Unis Berlin
1984 8 min 07 s 62 Joseph Mahmoud   France Bruxelles
1985 8 min 09 s 17 Henry Marsh   États-Unis Coblence
1986 8 min 10 s 01 William Van Dijck   Belgique Bruxelles
1987 8 min 08 s 57 Francesco Panetta   Italie Rome
1988 8 min 05 s 51 Julius Kariuki   Kenya Séoul
1989 8 min 05 s 35 Peter Koech   Kenya Stockholm
1990 8 min 10 s 95 Peter Koech   Kenya Hengelo
1991 8 min 06 s 46 Moses Kiptanui   Kenya Bruxelles
1992 8 min 02 s 08 Moses Kiptanui   Kenya Zurich
1993 8 min 06 s 36 Moses Kiptanui   Kenya Stuttgart
1994 8 min 08 s 80 Moses Kiptanui   Kenya Zurich
1995 7 min 59 s 18 Moses Kiptanui   Kenya Zurich
1996 8 min 05 s 68 John Kosgei   Kenya Milan
1997 7 min 55 s 72 Bernard Barmasai   Kenya Cologne
1998 8 min 00 s 67 Bernard Barmasai   Kenya Monaco
1999 7 min 58 s 98 Bernard Barmasai   Kenya Monaco
2000 8 min 02 s 76 Bernard Barmasai   Kenya Monaco
2001 7 min 55 s 28 Brahim Boulami   Maroc Bruxelles
2002 7 min 58 s 09 Brahim Boulami   Maroc Monaco
2003 7 min 57 s 38 Saif Saeed Shaheen   Qatar Monaco
2004 7 min 53 s 63 Saif Saeed Shaheen   Qatar Bruxelles
2005 7 min 55 s 51 Saif Saeed Shaheen   Qatar Bruxelles
2006 7 min 56 s 32 Saif Saeed Shaheen   Qatar Athènes
2007 7 min 58 s 80 Paul Kipsiele Koech   Kenya Bruxelles
2008 8 min 00 s 57 Paul Kipsiele Koech   Kenya Heusden-Zolder
2009 7 min 58 s 85 Ezekiel Kemboi   Kenya Doha
2010 8 min 00 s 90 Brimin Kipruto   Kenya Bruxelles
2011 7 min 53 s 64 Brimin Kipruto   Kenya Monaco
2012 7 min 54 s 31 Paul Kipsiele Koech   Kenya Rome
2013 7 min 59 s 03 Ezekiel Kemboi   Kenya Saint-Denis
2014 7 min 58 s 41 Jairus Birech   Kenya Bruxelles
2015 min 58 s 83 Jairus Birech   Kenya Saint-Denis
2016 min 0 s 12 Conseslus Kipruto   Kenya Birmingham
2017 min 1 s 29 Evan Jager   États-Unis Monaco
2018 min 58 s 15 Soufiane El Bakkali   Maroc Monaco

FemmesModifier

 
Milcah Chemos Cheywa établit la meilleure performance mondiale de l'année sur 3 000 m steeple en 2010 et 2013.
Meilleures performances mondiales de l'année féminines
Année Temps Athlète Nationalité Lieu
1996 10 min 23 s 47 Courtney Meldrum   États-Unis Atlanta
1997 10 min 30 s 90 Melissa Teemant   États-Unis Indianapolis
1998 9 min 55 s 28 Daniela Petrescu   Roumanie Bucarest
1999 9 min 48 s 88 Yelena Motalova   Russie Tula
2000 9 min 40 s 20 Cristina Casandra   Roumanie Reims
2001 9 min 44 s 36 Justyna Bąk   Pologne Poznań
2002 9 min 16 s 51 Alesya Turova   Biélorussie Gdańsk
2003 9 min 08 s 33 Gulnara Samitova   Russie Tula
2004 9 min 01 s 59 Gulnara Samitova   Russie Héraklion
2005 9 min 15 s 04 Dorcus Inzikuru   Ouganda Athènes
2006 9 min 17 s 15 Wioletta Janowska   Pologne Athènes
2007 9 min 06 s 57 Yekaterina Volkova   Russie Osaka
2008 8 min 58 s 81 Gulnara Samitova   Russie Pékin
2009 9 min 08 s 39 Yuliya Zaripova   Russie Berlin
2010 9 min 11 s 71 Milcah Chemos Cheywa   Kenya Rome
2011 9 min 11 s 97 Habiba Ghribi   Tunisie Daegu
2012 9 min 07 s 14 Milcah Chemos Cheywa   Kenya Oslo
2013 9 min 11 s 65 Milcah Chemos Cheywa   Kenya Moscou
2014 9 min 10 s 64 Hiwot Ayalew   Éthiopie Glasgow
2015 9 min 05 s 36 Habiba Ghribi   Tunisie Bruxelles
2016 8 min 52 s 78 Ruth Jebet   Bahreïn Paris
2017 8 min 55 s 29 Ruth Jebet   Bahreïn Zürich
2018 8 min 44 s 32 Beatrice Chepkoech   Kenya Monaco

Palmarès olympique et mondialModifier

Compétition Hommes Femmes
Jeux 1920   Percy Hodge
Jeux 1924   Ville Ritola
Jeux 1928   Toivo Loukola
Jeux 1932   Volmari Iso-Hollo
Jeux 1936   Volmari Iso-Hollo
Jeux 1948   Tore Sjöstrand
Jeux 1952   Horace Ashenfelter
Jeux 1956   Chris Brasher
Jeux 1960   Zdzisław Krzyszkowiak
Jeux 1964   Gaston Roelants
Jeux 1968   Amos Biwott
Jeux 1972   Kipchoge Keino
Jeux 1976   Anders Gärderud
Jeux 1980   Bronisław Malinowski
Mondiaux 1983   Patriz Ilg
Jeux 1984   Julius Korir
Mondiaux 1987   Francesco Panetta
Jeux 1988   Julius Korir
Mondiaux 1991   Moses Kiptanui
Jeux 1992   Matthew Birir
Mondiaux 1993   Moses Kiptanui
Mondiaux 1995   Moses Kiptanui
Jeux 1996   Joseph Keter
Mondiaux 1997   Wilson Boit Kipketer
Mondiaux 1999   Christopher Koskei
Jeux 2000   Reuben Kosgei
Mondiaux 2001   Reuben Kosgei
Mondiaux 2003   Saif Saaeed Shaheen
Jeux 2004   Ezekiel Kemboi
Mondiaux 2005   Saif Saaeed Shaheen   Docus Inzikuru
Mondiaux 2007   Brimin Kipruto   Yekaterina Volkova
Jeux 2008   Brimin Kipruto   Gulnara Samitova-Galkina
Mondiaux 2009   Ezekiel Kemboi   Marta Domínguez
Mondiaux 2011   Ezekiel Kemboi   Habiba Ghribi
Jeux 2012   Ezekiel Kemboi   Habiba Ghribi
Mondiaux 2013   Ezekiel Kemboi   Milcah Cheywa
Mondiaux 2015   Ezekiel Kemboi   Hyvin Jepkemoi
Jeux 2016   Conseslus Kipruto   Ruth Jebet
Mondiaux 2017   Conseslus Kipruto   Emma Coburn
Mondiaux 2019   Conseslus Kipruto   Beatrice Chepkoech

Notes et référencesModifier

  1. Ces tours ne font que 396 m car le passage de la rivière à l'intérieur du virage précédant la ligne d'arrivée réduit de 4 m la longueur du tour de piste.
  2. Au total, les coureurs franchissent 35 barrières, dont 7 avec rivière.
  3. Les Règles techniques FFA 2018-2019, pp. 9
  4. Par exemple, avec un tour de piste de 415 m, les coureurs ne parcourent que 95 m avant le premier passage sur la ligne d'arrivée.
  5. On a toutefois pu voir des franchissements directs de la rivière lors de compétitions internationales.
  6. « IAAF: Chepkoech breaks steeplechase world record in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 3 août 2018)
  7. (en) « Men's outdoor 3000 Metres Steeplechase Records », sur iaaf.org (consulté le 6 décembre 2015)
  8. (en) « Women's outdoor 3000 Metres Steeplechase Records », sur iaaf.org (consulté le 6 décembre 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier