Ouvrir le menu principal

Castets (Landes)

commune française du département des Landes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castets.

Castets
Castets (Landes)
Mairie de Castets.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Arrondissement de Dax
Canton Côte d'Argent
Intercommunalité Communauté de communes Côte Landes Nature
(siège)
Maire
Mandat
Philippe Mouhel
2014-2020
Code postal 40260
Code commune 40075
Démographie
Population
municipale
2 254 hab. (2016 en augmentation de 14,07 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 00″ nord, 1° 08′ 45″ ouest
Altitude Min. 23 m
Max. 86 m
Superficie 90,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Castets

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Castets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castets
Liens
Site web Site officiel de la mairie de Castets

Castets (Castèths en gascon) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située au cœur des Landes de Gascogne en Pays Landes Nature Côte d'Argent sur la RD 947, route nationale 10 et l'autoroute A63 entre Bordeaux et Bayonne.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Castets[1]
Linxe Lesperon
Saint-Michel-Escalus   Taller
Léon,
Magescq
Herm Gourbera
(par un quadripoint)

Transports en communModifier

Pendant la période estivale un réseau de navette dessert la Communauté de communes Côte Landes Nature reliant les bourgs aux plages.

ToponymieModifier

HistoireModifier

L'église "Saint-Barthélemy" est bâtie au XIIe siècle.

Au cours de la période de la Convention nationale (1792-1795), la commune porta les noms révolutionnaires de Cap-de-la-Côte-Verte et de Rameau-Vert[2].

Après la chute du Second Empire s'installe au château "de Beauregard", pour un temps, l'un des trois fils de Napoléon III : Eugène Bure[3].

La forge de Castets fut créée en 1814. L'activité sidérurgique de la commune prit fin en 1930[4].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1912 1927 Jean Lapeyrère   Conseiller général du Canton de Castets (1911-1919)
1961 1983 Jean-Noël Serret DVD puis DVG Conseiller général du Canton de Castets (1967-1979)
1983 2001 Pierre Barrère    
2001 2014 Jean-Pierre Beguery SE - Sensibilité Centre Ingénieur en agro-alimentaire de formation et entrepreneur à la retraite[5]
2014 En cours Philippe Mouhel MoDem puis UDI Cadre de la fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Dans son palmarès 2017, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[6].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8]. En 2016, la commune comptait 2 254 habitants[Note 1], en augmentation de 14,07 % par rapport à 2011 (Landes : +4,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0658779771 0491 4461 6321 6151 7821 921
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9412 0552 1672 0812 0442 0062 0131 9421 732
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7211 7081 6611 6081 5581 4551 3701 3501 451
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 4991 4941 5171 4531 7191 8081 8851 8961 989
2016 - - - - - - - -
2 254--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Vie pratiqueModifier

Service publicModifier

EnseignementModifier

CultureModifier

Activités sportivesModifier

Écologie et recyclageModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Page Wikipedia sur Eugène Bure
  4. Forges de Castets, Pierre Laforie et Michel Lamolie, exposition à la chapelle à la mer, Mimizan, juillet 2016
  5. « présentation biographique du site de Jean-Pierre Beguery » (consulté le 5 mai 2012)
  6. Site des villes et villages fleuris, consulté le 6 décembre 2017.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.