Ouvrir le menu principal
Céline Sallette
Description de cette image, également commentée ci-après
Céline Sallette en 2014.
Naissance (39 ans)
Bordeaux, Gironde, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La French, L'Apollonide : Souvenirs de la maison close, Geronimo, Corporate
Séries notables Les Revenants

Céline Sallette, née le à Bordeaux[1], est une actrice française.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Elle grandit à Arcachon. Après le bac, elle suit une licence d'études théâtrales à l'Université Bordeaux-Montaigne, où elle est formée par Georges Bigot notamment. Elle joue ensuite dans la compagnie du Petit Théâtre de Pain, et rencontre Laurent Laffargue, qui la fait jouer dans son diptyque shakespearien Nos nuits auront raison de nos jours, composé dOthello du Songe d'une nuit d'été, en 1999. En 2002, elle suit un stage sous la direction d'Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil et intègre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris.

Débuts d'actrice (années 2000)Modifier

À sa sortie du Conservatoire, le premier qui lui donne sa chance pour un vrai rôle est Patrick Grandperret, grand découvreur de talents, elle sera Lizzy dans Meurtrières en 2005.

En 2006, elle fait partie de la distribution de la superproduction dirigée par Sofia Coppola, Marie-Antoinette. Elle joue ensuite chez Pascal Bonitzer, Philippe Garrel et Jean-Pierre Denis notamment.

En 2008, elle tient un des rôles principaux dans L’École du pouvoir de Raoul Peck, téléfilm en deux parties qui raconte l’histoire de cinq jeunes élèves de la promotion Voltaire de l’ENA entre 1977 et 1986.

Reconnaissance critique (2012-2015)Modifier

 
L'actrice au déjeuner des nommés des Césars 2012, pour L'Apollonide : Souvenirs de la maison close.

Son rôle dans L'Apollonide : Souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello, qui lui offre une nomination au César du meilleur espoir féminin en 2012.

La même année, elle tient des seconds rôles dans des projets plus exposés : Dans la tourmente, porté par Clovis Cornillac, Mathilde Seigner et Yvan Attal. Elle figure aussi au casting de deux drames porté par des grands cinéastes : De rouille et d'os, de Jacques Audiard et Le Capital, de Costa-Gavras. Elle est aussi la tête d'affiche du drame indépendant Ici-bas de Jean-Pierre Denis.

L'année 2013 est marquée par la sortie de deux films : l'auto-fiction de Valeria Bruni-Tedeschi, Un château en Italie, puis le drame François Dupeyron, Mon âme par toi guérie, où elle seconde Grégory Gadebois.

En 2013, elle opère un retour remarqué au théâtre, dans Molly Bloom, la chair qui dit oui, toujours avec Laurent Laffargue qui la dirige dans un seul-en-scène crépusculaire, extrait du dernier chapitre du roman-fleuve Ulysses, de James Joyce, dont elle cosigne l'adaptation.

Elle est en 2014 à l'affiche du nouveau film de Tony Gatlif, Geronimo, dont elle assure le rôle principal. Puis elle seconde Mathieu Kassovitz dans le drame Vie sauvage, de Cédric Kahn. Elle conclut l'année avec un second rôle dans le thriller de Cédric Jimenez, La French, porté par Jean Dujardin.

Parallèlement, elle partie de la distribution de la série fantastique à succès Les Revenants, qui connaît deux saisons diffusées en 2012 et 2015 par Canal+.

Par la suite, l'actrice parvient à sécuriser davantage de rôles principaux.

Premiers rôles (depuis 2015)Modifier

 
L'actrice aux côtés de Pierre Deladonchamps, son partenaire de Nos années folles, au Festival de Cannes 2017.

En 2015, elle partage l'affiche du drame Les Rois du monde, de Laurent Laffargue, avec Sergi López et Eric Cantona. Puis elle porte le drame indépendant Je vous souhaite d'être follement aimée, d'Ounie Lecomte.

L'année 2016 la voit tenir un second rôle dans la comédie Saint Amour, de Gustave Kervern et Benoît Delépine, aux côtés de Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde et de Vincent Lacoste. Puis elle retrouve Grégory Gadebois et Romain Duris dans le drame franco-belge Cessez-le-feu, d'Emmanuel Courcol.

En 2017, elle porte le drame indépendant Corporate, premier long-métrage de Nicolas Silhol. Puis seconde Pierre Deladonchamps pour le drame Nos années folles, d'André Téchiné. Puis elle fait une petite apparition dans le thriller historique HHhH, de Cédric Jimenez.

En 2018, elle fait partie du casting du drame historique Un peuple et son roi, de Pierre Schoeller, où elle incarne la Reine Audu. Puis en 2019, elle partage l'affiche du drame Mais vous êtes fous, d'Audrey Diwan, avec Pio Marmaï. Elle tient également la même année le rôle de La Hyène dans la série télévisée de Canal + Vernon Subutex.

Vie privéeModifier

Elle a été en couple avec le réalisateur Laurent Laffargue avec qui elle a une fille née en 2010[2].

En avril 2019, la presse annonce qu'elle est enceinte de son deuxième enfant[3]. Le 28 septembre 2019, elle publie sur son compte Instagram une photo annonçant la naissance de son fils le 25 septembre 2019 à 21h42.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Céline Sallette », www.luxe-immo.com (consulté le 3 février 2012)
  2. « Céline Sallette et sa fille de 5 ans : J'étais un peu sa pote », sur www.purepeople.com (consulté le 9 octobre 2015)
  3. « Céline Sallette enceinte : La star de "Vernon Subutex" attend un nouvel enfant », sur www.purepeople.com (consulté le 19 juillet 2019)
  4. (en) La Hyène et Anaïs dans Vernon Subutex sur lesbian-interest

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :