Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir HHhH.
HHhH
Réalisation Cédric Jimenez
Scénario David Farr
Audrey Diwan
Cédric Jimenez
Acteurs principaux
Sociétés de production Légende Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre historique
Durée 120 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

HHhH est un film historique français coécrit et réalisé par Cédric Jimenez, sorti en 2017.

Il s'agit de l'adaptation cinématographique du roman du même nom de Laurent Binet, publié en 2010 et qui remporta le prix Goncourt du premier roman (HHhH est le sigle de la phrase allemande « Himmlers Hirn heißt Heydrich », littéralement « le cerveau de Himmler s'appelle Heydrich »).

Sommaire

SynopsisModifier

Au début des années 1930, Reinhard Heydrich, militaire renvoyé de la Reichsmarine, rejoint le nazisme sur la suggestion de sa femme Lina. Il devient alors le bras droit du chef de la SS naissante, Heinrich Himmler. Celui-ci le nomme en 1939 à la tête du RSHA, l'organe principal de police secrète et judiciaire du Reich, dont l'une des sections est la célèbre Gestapo. Principal adjoint de Himmler, il est l’un des hommes les plus puissants du régime. En , Hitler lui donne en complément les attributions de vice-gouverneur de Bohême-Moravie, la partie occupée de la Tchécoslovaquie : pour cela, il a des bureaux à Prague où il règne en maître, car le gouverneur en titre Konstantin von Neurath est vieillissant et malade. Comme Heydrich est resté chef du RSHA, il a aussi pour mission de mener à son terme le plan déjà entamé d’extermination des Juifs d’Europe : la « solution finale de la question juive ».

Par ailleurs, ayant quitté la Tchécoslovaquie en 1939, le Tchèque Jan Kubiš et le Slovaque Jozef Gabčík sont engagés depuis 1940 aux côtés de la Résistance pour lutter contre l’occupation allemande. Après un entraînement prolongé en Grande-Bretagne, les deux jeunes soldats se portent volontaires pour une mission secrète aussi importante que risquée : éliminer le général de la police SS Heydrich. La veille de la Saint-Sylvestre 1941, ils sont parachutés à proximité de Prague et, pendant plusieurs mois, sont hébergés par des familles pragoises, dont les Moravec et les Novak. Jan fait ainsi la connaissance d'Anna Novak, mais il sait que sa mission doit passer avant l'amour.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

 
Lina et Reinhard Heydrich, à un concert de musique classique au palais Wallenstein de Prague, la veille de l’attentat qui va le viser.

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le scénario est basé sur le livre HHhH de Laurent Binet, publié en 2010. Le titre est le sigle de la phrase allemande « Himmlers Hirn heißt Heydrich » (en français : « le cerveau de Himmler s'appelle Heydrich »)[4]. Il relate l'histoire de l'opération Anthropoid, au cours de laquelle a été préparé l'assassinat de Reinhard Heydrich, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le film est annoncé en . Pour le réalisateur Cédric Jimenez c'est « un moment bouleversant de l'Histoire, un moment de folie collective qui oppose un nazisme à son paroxysme à des groupuscules de résistants, prêts au sacrifice ». Il avoue par ailleurs y retrouver certains de ses thèmes de prédilection « comme celle de l'insoumission face à l'injustice, la barbarie »[5].

Un autre film, Anthropoid, avec Jamie Dornan et Cillian Murphy, a été préparé quasiment en même temps que HHhH.

Distribution des rôlesModifier

En , Jason Clarke et Rosamund Pike sont annoncés pour incarner respectivement Reinhard Heydrich et sa femme Lina Heydrich[5].

En , il est révélé que les comédiens français Gilles Lellouche et Céline Sallette rejoignent la distribution. Ils retrouvent le réalisateur Cédric Jimenez, après La French (2014)[6].

TournageModifier

Le tournage débute le et s'achève en février 2016[7],[8],[9]. Il a lieu en République tchèque, notamment à Prague, ainsi qu'à Budapest en Hongrie[10].

AccueilModifier

 
La Mercedes-Benz W142 de Reinhard Heydrich après l'attentat.

SortieModifier

Ce film est sorti le en avant-première au UGC Normandie à Paris[11], avant sa sortie nationale le .

Accueil critiqueModifier

Le film reçoit des critiques plutôt positives. Sur le site Allociné, qui compile 26 titres de presse, le film obtient une note moyenne de 3/5.

Du côté des avis positifs, on peut lire sous la plume de Caroline Vié dans 20 Minutes « la première partie de cet excellent film de guerre montre l’avènement de ce monstre de cruauté tandis que la seconde insiste sur la mission de jeunes résistants tchèques prêts à se sacrifier pour l’abattre ». Christophe Narbonne du magazine Première écrit quant à lui « avec un sens de l’image bluffant (à la limite de la « joliesse »), le réalisateur français signe une fresque historique ambitieuse en anglais – elle est destinée au marché international - qui explore la face sombre et lumineuse de l’humanité ». Dans Le Point, Victoria Gairin ironise « Pour adapter son formidable HHhH, Goncourt du premier roman, Laurent Binet avait modestement pensé à Steven Spielberg ou à Brian De Palma. Pas de quoi intimider Cédric Jimenez, le réalisateur de La French, qui assure avec brio la mission - quasi - impossible[12]. »

Du côté des critiques négatives, Pierre Vavasseur du Parisien écrit notamment « La seconde partie bascule dans une structure binaire de chasse à l'homme avec sanglants cadavres à la pelle et final noyé dans l'angoisse. Ce n'est pas ce rendu de la violence qui aboutit à nous laisser sonné d'un bon coup sur le crâne, c'est cette volonté de faire joli avec. Jusqu'à créer une espèce de malaise, d’écœurement, qui rend spectaculairement malsaine toute cette entreprise. » Dans Le Figaro, on peut lire « HHhH va rivaliser involontairement avec Papy fait de la résistance. Du flou, des ralentis, une musique envahissante, des retours en arrière, ce kugelhof historique pèse sur l'estomac. Cette adaptation du roman de Laurent Binet suscite haussements d'épaules et hilarité. » Dans Les Fiches du Cinéma, Michel Berjon regrette que « le “Boucher de Prague” et les résistants qui ont mis fin à ses méfaits sont filmés sans distance, avec une complaisance esthétique déplaisante ». Dans la revue Positif, Bernard Génin remarque que le réalisateur « ne s’embarrasse d'aucun scrupule et n'a aucun état d'âme sur les petits arrangements entre le savoir documentaire et l'invention fictionnelle. Dans cette atroce page d'histoire, il a surtout vu l'occasion de tourner un film bien spectaculaire. » Samuel Douhaire de Télérama écrit quant à lui « Le réalisateur s'intéresse plus à ses séquences d'action qu'à la complexité de Heydrich. Et il ne recule devant aucune ficelle mélodramatique. Indigeste[12]... ».

Box-officeModifier

En France, le film est un échec en salles, au regard de son budget. Il n'atteint pas les 300 000 entrées[13]. Sa diffusion internationale est globalement limitée avec une exploitation en salles qui se limite à moins de 10 pays, ce qui ne permet pas au long-métrage de rentrer dans ses frais [14].

Sorties DVD, Blu-Ray et VODModifier

Le film sort en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 10 octobre 2017, par l'intermédiaire de TF1 Distribution.

Notes et référencesModifier

  1. [xls] Liste de films agréés sur le site du CNC (onglet 2015, case E135).
  2. Caroline Vié, « «HHhH»: Comment Jason Clarke s'est glissé dans la peau d'un monstre nazi », sur 20minutes.fr, (consulté le 11 juin 2019)
  3. Isabelle Magnier, « HHhH », sur programme-television.org (consulté le 11 juin 2019)
  4. Mort d'une ordure, Nouvel-Observateur, 29/1/2010.
  5. a et b « Le réalisateur de La French réunit Rosamund Pike et Jason Clarke : il nous dit tout sur le projet ! », sur Allociné, (consulté le 16 avril 2017).
  6. « HHhH : Gilles Lellouche et Céline Sallette rejoignent le casting ! [EXCLU] », sur Allociné, (consulté le 16 avril 2017).
  7. (en-US) Jeremy Kay, « Jason Clarke, Rosamund Pike, Jack O’Connell join ‘HHHH’ », ScreenDaily,‎ (lire en ligne)
  8. (en-US) « On the Set for 9/18/15: Rian Johnson Calls Action on Star Wars: Episode 8, Ghostbusters & The Magnificent Seven Wrap », SSN Insider,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) « On the Set for 2/5/16: Vin Diesel & Nina Dobrev Start Shooting ‘xXx’ Sequel, Ben Affleck Wraps Production on ‘Live by Night’ », SSN Insider,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  11. « Jack Reynor - Avant-première du film HHhH au cinéma UGC Normandie à Paris, le 9 mai 2017. », |consulté le=4 juin 2017
  12. a et b « Critiques presse HHhH », sur Allociné (consulté le 9 juin 2017)
  13. JP, « HHhH (2017)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 13 août 2017)
  14. https://www.the-numbers.com/movie/HHHH-(France)#tab=international

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier