Aurélia Petit

actrice française
Aurélia Petit
Description de cette image, également commentée ci-après
Aurélia Petit en 2012.
Naissance (49 ans)
Nationalité Drapeau : France française
Profession Actrice
Films notables Oublier Cheyenne

Aurélia Petit, née le [1],[2], est une actrice française.

BiographieModifier

Aurélia Petit a commencé le théâtre en 1984 avec Turbulences, mise en scène par Gilberte Tsaï au TEP, suivi de Voyage en Chine intérieure, toujours mise en scène Gilberte Tsaï. Après une année à l'École du passage de Niels Arestrup, elle fait du théâtre de rue, cabaret, et part avec le cirque Archaos[3]. Suivront plusieurs spectacles avec divers metteurs en scènes et chorégraphe tel que Gérard Desarthe, Christophe Salengro, Jérôme Bel et Philippe Decouflé (dont elle est assistante dramaturge sur la création Sombrero). Aurélia Petit est connue également pour participer, depuis la fin des années 1990, à l'émission Groland comme mannequin dans la parodie de télé-shopping.

Elle fait la rencontre du réalisateur Cédric Klapisch avec lequel elle travaille à des ateliers d'écriture qui serviront de base pour définir les personnages du film Chacun cherche son chat (1996)[3]. Cette rencontre lui permet de s'orienter vers une carrière au cinéma.

Aurélia Petit est l'auteur, avec Lazare Boghossian — son compagnon à la ville[2] —, et la metteuse en scène de La Cage aux blondes et de Prologue, spectacles qu’elle joue au Théâtre national de Chaillot. Un livre, Chemin de râteaux, est édité chez Orbis Pictus Club.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] Lettres de la guerre, texte António Lobo Antunes de et avec Aurélia Petit et Lazare Boghossian.
  2. a et b António Lobo Antunes, l’écrit dans la nuit par Philippe Lançon dans Libération du 20 mars 2012.
  3. a et b Rencontre avec l'actrice Aurélia Petit, documentaire Joséphine Lébard, Arte, 2017.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :