Ouvrir le menu principal

Jérôme Bel

danseur et chorégraphe
Jérôme Bel
Description de cette image, également commentée ci-après
Jérôme Bel en novembre 2012

Naissance
Montpellier en France
Activité principale Chorégraphe et danseur
Années d'activité Depuis 1985
Formation CNDC d'Angers
Récompenses Bessie Award en 2005

Œuvres principales

Nom donné par l'auteur, Jérôme Bel, Shirtologie, Le dernier spectacle, Xavier Le Roy, The show must go on, The show must go on 2, Véronique Doisneau, Cédric Andrieux, 3Abschied, Disabled theater, Cour d'honneur, Gala, Rétrospective

Jérôme Bel est un danseur et chorégraphe français né à Montpellier le .

BiographieModifier

Jérôme Bel découvre la danse contemporaine lors, notamment, du Festival d'Avignon en 1983 où il assiste aux représentations de deux pièces importantes : Nelken de Pina Bausch et Rosas danst Rosas d'Anne Teresa De Keersmaeker qui marqueront son envie d'étudier la danse et son approche parfois audacieuse d'appréhender la scène[1]. Il devient alors élève au CNDC d’Angers de 1984 à 1985. De 1985 à 1991, il a dansé pour plusieurs chorégraphes en France et en Italie (Angelin Preljocaj, Régis Obadia, Daniel Larrieu, Caterina Sagna). En 1992, il a été assistant de Philippe Decouflé pour les cérémonies des XVIe Jeux olympiques d'hiver d'Albertville[2].

Jérôme Bel travaille ensuite avec Frédéric Seguette durant une dizaine d'années. Il propose alors des chorégraphies, jouant sur la carte d'un minimalisme assumé, provocateur et ludique, et remettant en cause certains acquis du spectacle[2].

En 2004, l'Opéra de Paris lui demande une pièce qu'il réalisera sous la forme d'un documentaire théâtral sur Véronique Doisneau, une danseuse du corps de ballet de l'institution. En 2005, il bénéficie d'une résidence en Thaïlande d'où il reviendra avec la pièce Pichet Klunchun & myself, un dialogue chorégraphique entre lui et le danseur traditionnel thaïlandais Pichet Klunchun. En 2010, il collabore avec Anne Teresa De Keersmaeker à la création de 3Abschied.

Par ailleurs les films de ses spectacles sont présentés lors de biennales d’art contemporain (Lyon, Porto Alegre, Tirana) et dans des institutions muséales (Centre Georges-Pompidou à Paris et à Metz, Hayward Gallery et Tate Modern à Londres, MoMA à New York).

Créations chorégraphiques[3]Modifier

DistinctionsModifier

PrixModifier

DécorationsModifier

Bibliographie et filmographieModifier


Gerald Siegmund. Jérôme Bel : dance, theatre and the subject, Palgrave Macmillan, London, 2017 (ISBN 978-1-137-55271-6)[13]

Notes et référencesModifier

  1. Jérôme Bel : «Il y a une hystérisation du spectateur en Avignon» par Ariane Bavelier dans Le Figaro du 19 juillet 2013.
  2. a et b Au théâtre avec Jérôme Bel dans Le Monde du 4 juillet 2010
  3. « RB JEROME BEL », sur www.jeromebel.fr (consulté le 2 octobre 2019)
  4. « Jérôme Bel », sur www.jeromebel.fr
  5. Médiathèque du Centre national de la danse (Katya Montaignac), « Jérôme Bel par Jérôme Bel », sur mediatheque.cnd.fr,
  6. Médiathèque du Centre national de la danse - Fonds Jean-Marie Gourreau (photogr. Jean-Marie Gourreau), « Jérôme Bel », sur mediatheque.cnd.fr,
  7. Médiathèque du Centre national de la danse (Katya Montaignac), « Le dernier spectacle », sur mediatheque.cnd.fr,
  8. Médiathèque du Centre national de la danse, « Dossier numérique "Cultures de l'oubli et citation : les danses d'après, II" d'après l'ouvrage d'Isabelle Launay », sur mediatheque.cnd.fr,
  9. Médiathèque du Centre national de la danse (Jérome Bel), « The show must go on 2 - performance suivie d'une discussion », sur mediatheque.cnd.fr,
  10. numeridanse.tv, « Cour d'honneur par Jérome Bel », sur www.numeridanse.tv,
  11. « Tombe Jérôme Bel », sur www.jeromebel.fr (consulté le 17 août 2019)
  12. Arrêté du 13 février 2015 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres.
  13. (en) Gerald Siegmund, Jérôme Bel, London, Palgrave, (ISBN 978-1-137-55271-6, présentation en ligne)

Liens externesModifier