Ouvrir le menu principal

Aluze

commune française du département de Saône-et-Loire

Aluze
Aluze
L'église Saint-Martin vue depuis la rue du Champ-de-l'Orme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Chagny
Intercommunalité Le Grand Chalon
Maire
Mandat
Andrée Douheret
2014-2020
Code postal 71510
Code commune 71005
Démographie
Gentilé Aluziens
Population
municipale
251 hab. (2016 en augmentation de 7,26 % par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 57″ nord, 4° 41′ 14″ est
Altitude Min. 260 m
Max. 405 m
Superficie 6,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aluze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aluze

Aluze est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Aluze est à 5 km de Mercurey et à 18 km de Chalon-sus-Saône.

Communes limitrophesModifier

Accès et transportsModifier

Géologie et reliefModifier

Aluze est situé sur la partie haute d'un plateau calcaire et argileux.

HydrographieModifier

ClimatModifier

C'est un climat tempéré à légère tendance continentale avec des étés chauds et des hivers froids[1], avec une amplitude thermique assez importante entre ces deux saisons. Les précipitations sont assez hétérogène sur l'année, avec un mois de mai le plus pluvieux de l'année. Le vent qui souffle une partie de l'année est la bise. Les gelées tardives sont peu fréquentes sur le village en général. Il y a bien quelques lieux-dits ou les risques de gelées sont plus importante (on parle de zones gélives). De violents orages peuvent s'abattre sur la commune avec rarement de la grêle.

Valeurs climatiques de Dijon et Mâcon, car cette commune est située entre ces deux villes.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 −0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[2]


Mâcon

Pour la ville de Mâcon (216 m), les valeurs climatiques de 1961 à 1990 :

Relevés Mâcon 1961-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 0,7 2,5 5,2 8,9 12,3 12,4 13,9 11,1 7,5 2,9 0,1 6,6
Température moyenne (°C) 2,1 4 6,8 10 13,9 17,5 20,1 19,4 16,4 11,7 6 2,7 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,9 7,3 11,1 14,8 18,9 22,8 25,7 24,9 21,7 15,9 9,1 5,3 15,2
Précipitations (mm) 66,3 60,9 58,7 69,4 85,9 74,7 58,1 77,1 75,7 71,7 72,7 70,4 841,4
Source : Infoclimat : Mâcon (1961-1990)[3]


ToponymieModifier

HistoireModifier

AntiquitéModifier

L'existence du village d'Aluze remonte à l'époque celtique[4]. Divers objets de l'époque gallo-romaine ont été découverts sur le territoire communal, dont une inscription funéraire[5], des fragments d'un vase rouge[6]... On a proposé en 1906 d'identifier Alésia à Aluze, mais sans aucun succès[7]·[8].

Moyen Âge et ancien régimeModifier

Robert d'Aluze donne ce qu'il a à Aluze et à Rully[9].

À partir de la RévolutionModifier

Par décret du signé du président de la République, Jules Grévy, le conseil municipal d'Aluze est dissous[10], les motifs sont indiqués ː"considérant que le conseil municipal de la commune d’Aluze appelé à nommer un nouveau maire en remplacement de M. Brenot, révoqué par décret du 25 juin 1886 a, par deux fois, réélu cet ancien magistrat… considérant que cette assemblée s’est mise ainsi sciemment en rébellion ouvert contre la loi... ".

Politique et administrationModifier

Tendances politiquesModifier

Administration municipaleModifier

Listes des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Christine Genard    
mars 2008 en cours Andrée Douheret    
Les données manquantes sont à compléter.

Canton et intercommunalitéModifier

La commune fait partie du Grand Chalon.

Instance judiciaire et administrativeModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 251 habitants[Note 1], en augmentation de 7,26 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
320296233433440456440423407
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
433406411402393433412396339
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
372332305225199190160170160
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
154151143180199217246232253
2016 - - - - - - - -
251--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramides des âgesModifier

EnseignementModifier

SantéModifier

SportsModifier

AssociationsModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

Le village d'Aluze présente certaines activités afin de favoriser les relations et les échanges entre les habitants tout au long de l'année en accord avec la saison et les actualités. Différentes réunions sont organisées par le comité des fêtes comme les repas dansants, les projections cinémas, la fête de la Saint-Jean. Les projections cinémas se déroulent tout au long de l'année chaque premier vendredi du mois à partir du mois d'octobre et durant l'été, la dernière projection se fait en plein air. Les films sont d'actualités et sont sélectionnés par un vote entre différents villages des alentours qui s'organisent pour travailler en équipes et se faire passer les bobines selon un roulement bien établi.

CultesModifier

Écologie et recyclageModifier

ÉconomieModifier

VignobleModifier

Article détaillé : Bourgogne côte-chalonnaise (AOC).

Village de la côte chalonnaise, Aluze présente des coteaux exposés d'est en ouest, donc adaptés à la production vinicole. Le sol est le plus souvent argilo-calcaire à petits cailloux. Parmi les vins produits, on trouve le bourgogne passetoutgrain (assemblage de pinot noir et gamay jus blanc), le bourgogne aligoté (cépage aligoté), le bourgogne côte-chalonnaise rouge (cépage pinot noir), le bourgogne côte chalonnaise blanc (cépage chardonnay). Ces différents cépages sont également aptes à produire le crémant de Bourgogne.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

L'église actuelle a été reconstruite en 1858 par l'architecte des édifices diocésains Félix Narjoux[15], sur l'emplacement de l'ancien prieuré sans doute roman. Elle n'est donc pas très ancienne. La voûte de la nef est faite de briques plâtrées. Le clocher de pierre atteint 32 mètres.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. André Dominé : Le vin, « La Bourgogne », p. 181.
  2. Archives climatologiques mensuelles - Dijon (????-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  3. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1961-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  4. Raoul Violot Société d'histoire et d'archéologie (Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire)., « . Note sur les régions naturelles dans la circonscription de la Chambre de Commerce de Chalon », Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône, J. Dejussieu (Chalon-sur-Saône),‎ (consultable sur Gallica)
  5. L. Armand-Calliat . Société d'histoire et d'archéologie (Chalon-sur-Saône,, « Catalogue du musée lapidaire de Chalon », Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône, J. Dejussieu, E. Bertrand,‎
  6. L. Armand-Calliat, « Le Chalonnais gallo-romain », Société des amis des arts et des sciences de Tournus Auteur,‎ , p. 117 et s.
  7. « Pro Alesia : revue mensuelle des fouilles d'Alise et des questions relatives à Alesia / publiée sous le patronage de la Société des sciences de Semur par M. Louis Matruchot,... », sur Gallica, Pro Alesia, deuxième année, 1907, p. 274 et p. 276.
  8. Étienne Bonneau, Siège d'Aluze par Jules César, Chalon-sur-Saône, Imprimerie générale et administrative, , 121 p.
  9. Cartulaire de l'Abbaye Saint-Marcel-lès-Chalon charte XLIX de l'an 1120
  10. « Le président de la République Française », Journal officiel de la République française. Lois et décrets Éditeur : Journaux officiels (Paris) Date d'édition : 1886-10-15,‎ (consultable sur Gallica)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Narjoux, père et fils architectes », article d'Alain Dessertenne paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 130 de juin 2002 (pages 2 à 5).