Joël Le Gall

historien et archéologue français

Joël Le Gall, né le à Paris et mort le à Verrières (Orne)[1], est un historien et archéologue français, professeur d'histoire romaine et directeur des fouilles d'Alésia de 1958 à 1985.

BiographieModifier

Élève de Charles Picard, André Cholley et Jérôme Carcopino à la Sorbonne, durant l'entre-deux-guerres, il devient professeur au lycée Chateaubriand de Rome en 1938/39, poste qu'il occupe à nouveau de 1945 à 1947.
Il revient en France comme membre du CNRS et soutient avec succès, en 1951, sa thèse de doctorat : Le Tibre fleuve de Rome, dans l'Antiquité et Recherches sur le culte du Tibre, toutes deux publiées[2],[3].

Appelé en 1951 à Dijon par la faculté des lettres, comme maître de conférences, il y devient professeur titulaire en 1958, puis doyen. Dans ce cadre, il succède à Jules Toutain comme directeur des fouilles d'Alésia, en 1958, et développe un enseignement pratique, formant ainsi plusieurs générations de successeurs. En 1967, il est nommé Professeur émérite d'histoire romaine à la Sorbonne, au Centre Gustave Glotz. Membre du CTHS, il préside aussi tour à tour la Société française d'archéologie, la Société des études latines et la Société nationale des antiquaires de France.

Distinctions et récompensesModifier

PublicationsModifier

  • La date de la lex coloniae genetivae Juliae et celle de la lex mamilia roscia peducacea alliena fabia, Paris, Klincksieck , 1936
  • L'itinéraire de Genséric, Paris, Klincksieck, 1936
  • La police à Rome, dir. de recherche Jacques Zeiller, Paris, EPHE, 1938
  • La mort de Jugurtha, Paris, Klincksieck, 1944
  • Le Tibre, fleuve de Rome dans l'Antiquité, thèse pour le doctorat ès-lettres présentée à la faculté des Lettres de l'Université de Paris, Préface de M. Charles Picard, Paris, Presses universitaires de France, 1952
  • Recherches sur le culte du Tibre, thèse complémentaire pour le doctorat ès-lettres présentée à la faculté des Lettres de l'Université de Paris, Paris, Presses universitaires de France , 1953
  • « Utilisation archéologique de la couverture photographique aérienne de la France. L'aqueduc du Vieil-Evreux ; "Camps de César" et mottes féodales », Gallia, t. 12, 1954, p. 345-357
  • Roman history, New York : Cultural center of French Embassy , 1957
  • Modes de construction et technique dans l'architecture romaine, Paris, Presses universitaires de France, 1959
  • A propos de la Muraille Servienne et du Pomerium: Quelques rappels et quelques remarques, Paris, E. De Boccard, 1959
  • Le souvenir d'un consul de 141 après J.-C. au musée archéologique, Dijon, Bernigaud et Privat, 1960
  • Les sous-sols gallo-romains d'Alèsia, Rennes, Ogam-Tradition celtique, 1962
  • Alésia : archéologie et histoire, Paris, Fayard, 1963 (ISBN 2-213-00354-8), rééd .Errance, 1990
  • Le Tibre et Rome pendant les siècles obscurs : esquisse d'une révision, Paris, Ed. du Centre national de la Recherche scientifique, 1977
  • A Belo, Andalousie : problèmes d'urbanisme romain d'après les fouilles récentes, Paris, Ed. Klincksieck, 1980
  • Jean-Francois Bazin, Joël Le Gall, Serge Grappin, Jean-Marie Pesez et al., Habitat en Côte-d'or au long des âges, t. 91, Paris, Vieilles maisons françaises, , 63 p. (OCLC 799350903)
  • Alésia : le siège de la forteresse gauloise par César, la ville gallo-romaine, le culte de sainte Reine, Paris, Ministère de la culture, Direction du patrimoine, Sous-direction de l'archéologie, coll. « Guides archéologiques de la France », , 87 p. (ISBN 2-11-080838-1)
  • Joël Le Gall et Marcel Le Glay, L'empire romain : Le Haut-Empire de la bataille d'Actium (31 av. J.-C.) à l'assassinat de Sévère Alexandre (235 ap. J.-C.)., t. 1, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Peuples et civilisations, Histoire générale », , 673 p. (ISBN 2-13-040023-X)
  • La bataille d'Alésia (préf. André Chastagnol), Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire ancienne et médiévale » (no 58), , 102 p. (ISBN 2-85944-382-7)

NotesModifier

  1. Léon Pressouyre, « Discours de fin de présidence », Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, no 1,‎ , p. 23–24 (lire en ligne)
  2. J. Le Gall, Le Tibre fleuve de Rome, dans l'Antiquité, Publications de l'Institut d'art et d'archéologie de l'Université de Paris (Paris, 1953, 368 p. et XXIV pi.).
  3. J. Le Gall, Recherches sur le culte du Tibre, Publications de l'Institut d'art et d'archéologie de l'Université de Paris (Paris, 1953, 124 p. et XV pi.)
  4. Fiche de Joël Le Gall sur le site de l'Académie française

Liens externesModifier