400 mètres haies

discipline d'athlétisme
(Redirigé depuis 400 m haies)
400 mètres haies
Description de cette image, également commentée ci-après
Karsten Warholm, actuel détenteur du record du monde masculin.
Caractéristiques
Catégorie Course de haies - Sprint
Genre M/F
Surface Piste extérieure
Hauteur haies Hommes : 0,91 m
Femmes : 0,76 m
Apparition JO Hommes : 1900
Femmes : 1984
Records masculins
Record du monde 45 s 94 :
Karsten Warholm (2021)
Record olympique 45 s 94 :
Karsten Warholm (2021)
Records féminins
Record du monde 51 s 46 :
Sydney McLaughlin (2021)
Record olympique 51 s 46 :
Sydney McLaughlin (2021)
Champions en titre
Jeux olympiques Karsten Warholm (2021)
Sydney McLaughlin (2021)
Championnats du monde Karsten Warholm (2019)
Dalilah Muhammad (2019)

Le 400 mètres haies est une discipline d'athlétisme qui consiste à courir 400 mètres, longueur traditionnelle d'un tour de piste, en franchissant dix haies. Les coureurs doivent rester dans le couloir qui leur est assigné. Les haies qu'ils font tomber ne donnent lieu à aucune pénalité, néanmoins les concurrents s'efforcent d'en toucher le moins possible pour éviter d'être ralentis ou déséquilibrés, voire de se blesser.

Les meilleurs spécialistes masculins de la distance finissent la course en 47 secondes environ. Le record du monde, 45 s 94, est détenu par Karsten Warholm. Chez les femmes, les meilleures finissent en 52 secondes environ, le record du monde, 51 s 46, est détenu par Sydney McLaughlin. Comparé au 400 mètres, cette épreuve dure environ 3 secondes de plus chez les hommes et environ 4 secondes chez les femmes.

Le 400 mètres haies est une discipline olympique depuis 1900 pour les hommes et depuis 1984 pour les femmes.

HistoireModifier

La première course s'apparentant au 400 mètres haies eut lieu à Oxford en Angleterre en 1860 sur une distance de 440 yards (404,336 m). Les participants devaient franchir 12 haies en bois, mesurant plus d'un mètre chacune.

Pour réduire le risque de blessure, des haies plus légères furent utilisées que les coureurs pouvaient mettre en mouvement. Cependant, jusqu'en 1935, les participants étaient disqualifiés s'ils faisaient tomber plus de 3 haies et les records n'étaient acceptés que si toutes les haies étaient encore droites.

En 1900, l'année de l'introduction du 400 mètres haies aux Jeux Olympiques de Paris, les règles de cette course furent fixées : 400 mètres à parcourir, en franchissant 10 haies hautes de 91 cm. Le premier champion olympique est l'Américain John Tewksbury qui s'impose en 57 s 6.

Le premier 400 mètres haies féminin connu a lieu en 1971. L'IAAF rend cette course officielle en 1974, qui ne devient discipline olympique qu'en 1984.

SpécificitésModifier

Pour le 400 m masculin, les haies mesurent 91 cm de hauteur (et 84 cm jusqu'à 17-18 ans). La première haie se trouve à 45 m de la ligne de départ et les suivantes à 35 m les unes des autres. La dernière se trouve à 40 m de la ligne d'arrivée. L'emplacement des haies est matérialisé par des tirets verts. Pour les femmes, la hauteur des haies est de 76 cm. Le marquage permet également la tenue de courses de 320 m haies comportant huit obstacles, la ligne de départ se trouvant alors à l'emplacement de la deuxième haie du 400.

Caractéristiques[1]
Distance Nombre
de haies
Hauteur Première haie
au départ
Distance
entre les haies
Dernière haie
à l'arrivée
400 m haies 10 0,91 m (hommes) 45 m 35 m 40 m
0,76 m (femmes)

Un élément technique important est le nombre de foulées entre les obstacles. Le premier à réaliser 14 foulées fut le Sud-Africain Gert Potgieter en 1956. La difficulté du passage en 13 appuis réside dans l'amplitude de la foulée ce qui fait changer de jambe dans l'intervalle suivant (pour les bons techniciens), beaucoup d'athlètes l'utilisent aujourd'hui mais pas forcément à bon escient. Les autres athlètes masculins et les femmes passent en 14 appuis, ou 15 appuis, voire plus à chaque intervalle ou en fin de course.

PerformancesModifier

Records du mondeModifier

Le record du monde masculin, 45 s 94, est établi le , lors de la finale des Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo au Japon par le Norvégien Karsten Warholm. Il explose son propre record du monde, 46 s 70, établi le chez lui à Oslo en Norvège. Le record du monde féminin, 51 s 46, est établi le , lors de la finale des Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo au Japon par l'Américaine Sydney McLaughlin. Elle bat ainsi son propre record, 51 s 90, acquis le aux championnats des États-Unis d'athlétisme à Eugene[2].

Records du monde
Genre Temps Athlète Pays Date Lieu Circonstance
Hommes 45 s 94 Karsten Warholm   Norvège Tokyo Jeux olympiques
Femmes 51 s 46 Sydney McLaughlin   États-Unis Tokyo Jeux olympiques

Records continentauxModifier

Records continentaux
Région Genre Temps Athlète Pays Date Lieu
Afrique M 47 s 10 Samuel Matete   Zambie Zurich
F 52 s 90 Nezha Bidouane   Maroc Séville
Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes M 46 s 17 Rai Benjamin   États-Unis Tokyo
F 51 s 46 Sydney McLaughlin   États-Unis Tokyo
Amérique du Sud M 46 s 72 Alison dos Santos   Brésil Tokyo
F 54 s 22 Gianna Woodruff   Panama Tokyo
Asie M 46 s 98 Abderrahman Samba   Qatar Paris
F 53 s 96 Han Qing   Chine Pékin
Song Yinglan   Chine Canton
Europe
Record d'Europe du 400 m haies
M 45 s 94 Karsten Warholm   Norvège Tokyo
F 52 s 03 Femke Bol   Pays-Bas Tokyo
Océanie M 48 s 28 Rohan Robinson   Australie Atlanta
F 53 s 17 Debbie Flintoff-King   Australie Séoul

Meilleures performances de tous les tempsModifier

Hommes (au )[3]
Temps Athlète Lieu Date
1 45 s 94   Karsten Warholm Tokyo
2 46 s 17   Rai Benjamin Tokyo
3 46 s 70   Karsten Warholm Oslo
4 46 s 72   Alison dos Santos Tokyo
5 46 s 78   Kevin Young Barcelone
6 46 s 83   Rai Benjamin Eugene
7 46 s 87   Karsten Warholm Stockholm
8 46 s 92   Karsten Warholm Zurich
9 46 s 98   Abderrahman Samba Paris
9 46 s 98   Rai Benjamin Zurich
Femmes (au )[4]
Temps Athlète Lieu Date
1 51 s 46   Sydney McLaughlin Tokyo
2 51 s 58   Dalilah Muhammad Tokyo
3 51 s 90   Sydney McLaughlin Eugene
4 52 s 03   Femke Bol Tokyo
5 52 s 16   Dalilah Muhammad Doha
6 52 s 20   Dalilah Muhammad Des Moines
7 52 s 23   Sydney McLaughlin Doha
8 52 s 34   Yuliya Pechenkina Tula
9 52 s 37   Femke Bol Stockholm
10 52 s 39   Shamier Little Stockholm

Athlètes les plus rapidesModifier

Hommes (au )[5]
Temps Athlète Lieu Date
1 45 s 94   Karsten Warholm Tokyo
2 46 s 17   Rai Benjamin Tokyo
3 46 s 72   Alison dos Santos Tokyo
4 46 s 78   Kevin Young Barcelone
5 46 s 98   Abderrahman Samba Paris
6 47 s 02   Edwin Moses Coblence
7 47 s 03   Bryan Bronson La Nouvelle-Orléans
8 47 s 08   Kyron McMaster Tokyo
9 47 s 10   Samuel Matete Zurich
10 47 s 19   André Phillips Séoul
Femmes (au )[4]
Temps Athlète Lieu Date
1 51 s 46   Sydney McLaughlin Tokyo
2 51 s 58   Dalilah Muhammad Tokyo
3 52 s 03   Femke Bol Tokyo
4 52 s 34   Yuliya Pechenkina Tula
5 52 s 39   Shamier Little Stockholm
6 52 s 42   Melaine Walker Berlin
7 52 s 47   Lashinda Demus Daegu
8 52 s 61   Kim Batten Göteborg
9 52 s 62   Tonja Buford-Bailey Göteborg
10 52 s 70   Natalya Antyukh Londres

Meilleures performances mondiales de l'annéeModifier

HommesModifier

Toutes ces performances ont été homologuées par l'IAAF.

Meilleures performances mondiales de l'année masculines
Année Temps Athlète Nationalité Lieu Date Compétition Notes
1968 48 s 1 David Hemery   Royaume-Uni Mexico Jeux olympiques ancien record du monde
1969 49 s 1 Vyacheslav Skomorokhov   Union soviétique Kiev
1970 48 s 5 Ralph Mann   États-Unis Des Moines
1971 48 s 9 Ralph Mann   États-Unis Helsinki
1972 47 s 82 John Akii-Bua   Ouganda Munich Jeux olympiques ancien record du monde
1973 48 s 49 John Akii-Bua   Ouganda Lagos Jeux africains
1974 48 s 1 Jim Bolding   États-Unis Milan
1975 48 s 55 Jim Bolding   États-Unis Paris
1976 47 s 63 Edwin Moses   États-Unis Montréal Jeux olympiques ancien record du monde
1977 47 s 45 Edwin Moses   États-Unis Westwood ancien record du monde
1978 47 s 94 Edwin Moses   États-Unis Zurich Weltklasse Zurich
1979 47 s 53 Edwin Moses   États-Unis Montréal
1980 47 s 13 Edwin Moses   États-Unis Milan ancien record du monde
1981 47 s 14 Edwin Moses   États-Unis Lausanne Meeting de Lausanne
1982 47 s 48 Harald Schmid   Allemagne de l'Ouest Athènes Championnats d'Europe
1983 47 s 02 Edwin Moses   États-Unis Coblence ancien record du monde
1984 47 s 32 Edwin Moses   États-Unis Coblence
1985 47 s 63 Danny Harris   États-Unis Zurich Weltklasse Zurich
1986 47 s 38 Edwin Moses   États-Unis Lausanne Meeting de Lausanne
1987 47 s 46 Edwin Moses   États-Unis Rome Championnats du monde
1988 47 s 19 André Phillips   États-Unis Séoul Jeux olympiques
1989 47 s 86 Kevin Young   États-Unis Berlin
1990 47 s 49 Danny Harris   États-Unis Lausanne Meeting de Lausanne
1991 47 s 10 Samuel Matete   Zambie Zurich Weltklasse Zurich
1992 46 s 78 Kevin Young   États-Unis Barcelone Jeux olympiques actuel record du monde
1993 47 s 18 Kevin Young   États-Unis Stuttgart Championnats du monde
1994 47 s 70 Derrick Adkins   États-Unis Linz
1995 47 s 37 Stéphane Diagana   France Lausanne Meeting de Lausanne
1996 47 s 54 Derrick Adkins   États-Unis Atlanta Jeux olympiques
1997 47 s 64 Bryan Bronson   États-Unis Monaco Meeting Herculis
1998 47 s 03 Bryan Bronson   États-Unis La Nouvelle-Orléans Championnats des États-Unis
1999 47 s 72 Fabrizio Mori   Italie Séville Championnats du monde
2000 47 s 50 Angelo Taylor   États-Unis Sydney Jeux olympiques
2001 47 s 38 Felix Sanchez   République dominicaine Zurich Weltklasse Zurich
2002 47 s 35 Felix Sanchez   République dominicaine Zurich Weltklasse Zurich
2003 47 s 25 Felix Sanchez   République dominicaine Paris Saint-Denis Championnats du monde
2004 47 s 63 Felix Sanchez   République dominicaine Athènes Jeux olympiques
2005 47 s 24 Kerron Clement   États-Unis Carson Championnats des États-Unis
2006 47 s 39 Kerron Clement   États-Unis Indianapolis Championnats des États-Unis
2007 47 s 61 Kerron Clement   États-Unis Osaka Championnats du monde
2008 47 s 79 Kerron Clement   États-Unis Kingston
2009 47 s 91 Kerron Clement   États-Unis Berlin Championnats du monde
2010 47 s 32[6] Bershawn Jackson   États-Unis Des Moines
2011 47 s 66 Louis van Zyl   Afrique du Sud Pretoria
2012 47 s 63 Felix Sánchez   République dominicaine Londres Jeux olympiques
2013 47 s 69 Jehue Gordon   Trinité-et-Tobago Moscou Championnats du monde
2014 48 s 03 Javier Culson   Porto Rico New York
2015 47 s 79 Nicholas Bett   Kenya Pékin
2016 47 s 73 Kerron Clement   États-Unis Rio de Janeiro Jeux olympiques
2017 47 s 80 Kyron McMaster   Îles Vierges britanniques Kingston Jamaica International Invitational
2018 46 s 98 Abderrahmane Samba   Qatar Kingston Meeting de Paris 2018
2019 46 s 92 Karsten Warholm   Norvège Zurich Weltklasse Zurich
2020 46 s 87 Karsten Warholm   Norvège Stockholm Bauhaus-Galan 2020

FemmesModifier

Meilleures performances mondiales de l'année féminines [7]
Année Temps Athlète Nationalité Lieu Date Compétition Notes
1977 55 s 63 Karin Rossley   États-Unis Westwood ancien record du monde
1978 54 s 89 Tatyana Zelentsova   Union soviétique Prague Championnats d'Europe ancien record du monde
1979 54 s 78 Marina Makeyeva   Union soviétique Moscou ancien record du monde
1980 54 s 28 Karin Rossley   États-Unis Milan ancien record du monde
1981 54 s 79 Ellen Neumann   Allemagne de l'Est Iéna
1982 54 s 57 Ann-Louise Skoglund   Suède Athènes Championnats d'Europe
1983 54 s 02 Ana Ambrazienė   Union soviétique Moscou ancien record du monde
1984 53 s 58 Margarita Ponomaryova   Union soviétique Kiev ancien record du monde
1985 53 s 55 Sabine Busch   Allemagne de l'Est Berlin ancien record du monde
1986 52 s 94 Marina Stepanova   Union soviétique Tachkent ancien record du monde
1987 53 s 24 Sabine Busch   Allemagne de l'Est Potsdam
1988 53 s 17 Debbie Flintoff-King   Australie Séoul Jeux olympiques
1989 53 s 37 Sandra Farmer-Patrick   États-Unis New York
1990 53 s 62 Tatyana Ledovskaya   Union soviétique Split Championnats d'Europe
1991 53 s 11 Tatyana Ledovskaya   Union soviétique Tokyo Championnats du monde
1992 53 s 23 Sally Gunnell   États-Unis Barcelone Jeux olympiques
1993 52 s 74 Sally Gunnell   Royaume-Uni Stuttgart Championnats du monde ancien record du monde
1994 53 s 72 Kim Batten   États-Unis Nice
1995 52 s 61 Kim Batten   États-Unis Göteborg Championnats du monde ancien record du monde
1996 52 s 82 Deon Hemmings   Jamaïque Atlanta Jeux olympiques
1997 52 s 97 Kim Batten   États-Unis Indianapolis
1998 52 s 74 Kim Batten   États-Unis Monaco
1999 52 s 89 Daimí Pernía   Cuba Séville Championnats du monde
2000 53 s 02 Irina Privalova   Russie Sydney Jeux olympiques
2001 53 s 34 Nezha Bidouane   Maroc Edmonton Championnats du monde
2002 53 s 10 Yuliya Pechonkina   Russie Tula
2003 52 s 34 Yuliya Pechonkina   Russie Tula ancien record du monde
2004 52 s 77 Faní Halkiá   Grèce Athènes Jeux olympiques
2005 52 s 90 Yuliya Pechonkina   Russie Helsinki Championnats du monde
2006 53 s 02 Lashinda Demus   États-Unis Athènes
2007 53 s 28 Tiffany Williams   États-Unis Indianapolis
2008 52 s 64 Melaine Walker   Jamaïque Pékin Jeux olympiques
2009 52 s 42 Melaine Walker   Jamaïque Berlin Championnats du monde
2010 52 s 82 Lashinda Demus   États-Unis Rome Golden Gala
2011 52 s 47 Lashinda Demus   États-Unis Daegu Championnats du monde
2012 52 s 70 Natalya Antyukh   Russie Londres Jeux olympiques
2013 52 s 83 Zuzana Hejnová   Tchéquie Moscou Championnats du monde
2014 53 s 41 Kaliese Spencer   Jamaïque Kingston
2015 53 s 50 Zuzana Hejnová   Tchéquie Pékin Championnats du monde
2016 52 s 88 Dalilah Muhammad   États-Unis Eugene
2017 52 s 64 Dalilah Muhammad   États-Unis Sacramento
2018 52 s 75 Sydney McLaughlin   États-Unis Knoxville
2019 52 s 16 Dalilah Muhammad   États-Unis Doha Championnats du monde ancien record du monde
2020 53 s 79 Femke Bol   Pays-Bas Arnhem

Palmarès olympique et mondialModifier

Compétition Hommes Femmes
Jeux 1900   Walter Tewksbury
Jeux 1904   Harry Hillman
Jeux 1908   Charles Bacon
Jeux 1920   Frank Loomis
Jeux 1924   Morgan Taylor
Jeux 1928   David Burghley
Jeux 1932   Bob Tisdall
Jeux 1936   Glenn Hardin
Jeux 1948   Roy Cochran
Jeux 1952   Charles Moore
Jeux 1956   Glenn Davis
Jeux 1960   Glenn Davis
Jeux 1964   Rex Cawley
Jeux 1968   David Hemery
Jeux 1972   John Akii-Bua
Jeux 1976   Edwin Moses
Jeux 1980   Volker Beck
Mondiaux 1983   Edwin Moses   Yekaterina Fesenko
Jeux 1984   Edwin Moses   Nawal El Moutawakel
Mondiaux 1987   Edwin Moses   Sabine Busch
Jeux 1988   André Phillips   Debbie Flintoff-King
Mondiaux 1991   Samuel Matete   Tatyana Ledovskaya
Jeux 1992   Kevin Young   Sally Gunnell
Mondiaux 1993   Kevin Young   Sally Gunnell
Mondiaux 1995   Derrick Adkins   Kim Batten
Jeux 1996   Derrick Adkins   Deon Hemmings
Mondiaux 1997   Stéphane Diagana   Nezha Bidouane
Mondiaux 1999   Fabrizio Mori   Daimí Pernia
Jeux 2000   Angelo Taylor   Irina Privalova
Mondiaux 2001   Félix Sánchez   Nezha Bidouane
Mondiaux 2003   Félix Sánchez   Jana Rawlinson
Jeux 2004   Félix Sánchez   Fani Halkia
Mondiaux 2005   Bershawn Jackson   Ioulia Petchenkina
Mondiaux 2007   Kerron Clement   Jana Rawlinson
Jeux 2008   Angelo Taylor   Melaine Walker
Mondiaux 2009   Kerron Clement   Melaine Walker
Mondiaux 2011   David Greene   Lashinda Demus
Jeux 2012   Félix Sánchez   Natalya Antyukh
Mondiaux 2013   Jehue Gordon   Zuzana Hejnová
Mondiaux 2015   Nicholas Bett   Zuzana Hejnová
Jeux 2016   Kerron Clement   Dalilah Muhammad
Mondiaux 2017   Karsten Warholm   Kori Carter
Mondiaux 2019   Karsten Warholm   Dalilah Muhammad
Jeux 2020   Karsten Warholm   Sydney McLaughlin

En intérieurModifier

Il existe une version de cette course pour les courts couverts, inventée et développée par Jean-Georges Sarkadi, entraîneur international sprint/haies. La première course a lieu de manière officieuse en 2004 lors du meeting de Mondeville[8]. Elle a été lancée pour la première fois en compétition officielle en 2006 par la Fédération française du sport universitaire, lors des Championnats de France Universitaires Indoor[9]. Elle n'est pas encore officialisée par la FFA ni l'IAAF.

SpécificitésModifier

Les coureurs commencent dans les couloirs puis se rabattent au niveau de la ligne de rabattement du 400 mètres classique. Les haies sont placées en deux rangées dans chaque ligne droite et sont chacune espacées d'une distance de 30 mètres, avec une distance minimale d'attaque de la haie après le virage qui est d'au moins 6 mètres[10].

RecordsModifier

La meilleure performance mondiale pour les hommes est détenue par Félix Sánchez qui court en 48 s 78 au meeting de Val-de-Reuil le . Celle des femmes est de 56 s 42, elle est réalisée par Sheena Tosta lors du meeting de Val-de-Reuil le .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier