Nicholas Bett

athlète kényan

Nicholas Bett
Image illustrative de l’article Nicholas Bett
Nicholas Bett (à gauche) au Meeting de Paris en 2016.
Informations
Disciplines 400 m haies
Période d'activité 2014 - 2018
Nationalité Kényan
Naissance
Lieu de naissance Kisii (district Uasin Gishu)
Décès (à 28 ans)
Lieu de décès District de Nandi
Taille 1,90 m
Poids 75 kg
Entraîneur Vincent Mumo
Records
Ancien Record du Kenya du 400 m haies : 47 s 79
Palmarès
Championnats du monde 1 - -
Championnats d'Afrique - - 2

Nicholas Kiplagat Bett (né le à Kisii (district Uasin Gishu) et mort le dans le district de Nandi[1]) est un athlète kényan, spécialiste du 400 m haies, champion du monde en 2015 à Pékin.

BiographieModifier

Nicholas Bett est le frère jumeau d'Aron Koech, également coureur de 400 m haies[2],[3].

En 2014, lors des championnats d'Afrique de Marrakech au Maroc, il se classe troisième du 400 m haies, derrière le Sud-africain Cornel Fredericks et le Nigérian Amaechi Morton, et porte son record personnel à 49 s 03[4]. Il se classe également troisième de l'épreuve du relais 4 × 400 mètres avec ses coéquipiers de l'équipe du Kenya.

En , lors des championnats du Kenya à Nairobi, il descend pour la première fois de sa carrière sous les 49 secondes en établissant le temps de 48 s 29. Il participe aux championnats du monde 2015, à Pékin. Situé au couloir extérieur, Nicholas Bett remporte la finale du 400 m haies, le , en établissant la meilleure performance mondiale de l'année et un nouveau record du Kenya, en 47 s 79, descendant pour la première fois de sa carrière sous les 48 secondes. Il devance le Russe Denis Kudryavtsev (48 s 05) et le Bahaméen Jeffery Gibson (48 s 17)[5]. Il est le premier athlète kényan à remporter un titre mondial dans cette discipline, le deuxième africain après Samuel Matete en 1991.

Le , Nicholas Bett perd la vie dans un accident de voiture à Nandi, au Kenya, à l'âge de 28 ans[6],[7],[8]. Il rentrait alors des championnats d'Afrique d'Asaba[9].

PalmarèsModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2014 Championnats d'Afrique Marrakech 3e 400 m haies 49 s 03
3e 4 × 400 m 3 min 07 s 35
2015 Championnats du monde Pékin 1er 400 m haies 47 s 79
2018 Jeux du Commonwealth Gold Coast 8e 400 m haies 51 s 00
finale 4 x 400 m DQ

RecordsModifier

Nicholas Bett effectue sa meilleure performance sur 400 m haies le à Pékin, lorsqu'il remporte le titre mondial. Son temps de 47 s 79 est alors le record national du Kenya[10]. Ce record tient près d'un an, il est battu d'un centième de seconde le par Boniface Tumuti qui termine deuxième de la finale des Jeux de Rio en 47 s 78[11].

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
400 m haies 47 s 79   Pékin

Notes et référencesModifier

  1. (en) Jeremiah Kiplang'at, « Kenya: Ex-World Champion Nicholas Bett Dies in Nandi Road Crash », The Nation (Nairobi),‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en-US) « Champion Bett out as twin brother Koech, Mucheru sail through », Citizentv.co.ke,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « Aron Koech replaces Nicholas Bett in London games », Daily Nation,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « CAA /Maroc Telecom 19èmes Championnats d'Afrique d'athlétisme seniors » (consulté le )
  5. (en) (en) « 400 Metres Hurdles Men Result (final) - 15th IAAF World Championships », sur iaaf.org, IAAF (consulté le )
  6. (en) « Ex-400m hurdles world champion Nicholas Bett dies in accident », The Star, Kenya,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en-GB) « Nicholas Bett dead aged 28: Beijing World Championship gold medallist dies in horror car crash », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en-GB) « Hurdles world champion Nicholas Bett dies in road accident, aged 28 », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. (en-US) « Former athletics world champion Nicholas Bett dies in road crash - Nairobi News », Nairobi News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en) « Kenyan Bett takes surprise 400m hurdles gold », sur reuters.com, (consulté le )
  11. (en) Steve Omondi, « National record was not pre-planned, says Boniface Mucheru », sur nation.co.ke, (consulté le )

Liens externesModifier