Karsten Warholm

athlète norvégien

Karsten Warholm
Image illustrative de l’article Karsten Warholm
Karsten Warholm en 2017.
Informations
Disciplines 400 m haies
Nationalité Norvégien
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Ulsteinvik
Taille 1,87 m
Records
400 m haies : 45 s 94 (WR, 2021)
400 m en salle : 45 s 05 (ER, 2019)
Distinctions
Athlète de l'année en 2021
Athlète européen de l'année en 2019 et 2021
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde 2 - -
Ligue de diamant 1 2 -
Championnats d'Europe 2 - -
Champ. d'Europe en salle 1 - -

Karsten Warholm (né le à Ulsteinvik) est un athlète norvégien, spécialiste du 400 mètres et du 400 mètres haies.

Il est champion du monde du 400 m haies en 2017 à Londres et en 2019 à Doha, champion d'Europe en 2018 à Berlin et en 2022 à Munich et champion d'Europe en salle du 400 mètres en 2019 à Glasgow.

Aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, il est sacré champion olympique du 400 mètres haies en améliorant son record du monde de 76 centièmes (45 s 94), devenant le premier dans l'histoire de cette discipline à passer sous la barre des 46 secondes.

BiographieModifier

DébutsModifier

Le , il court le 400 mètres en 46 s 23 à Oslo. Capable de 6 451 points à l'octathlon en 2013 à Donetsk, pour remporter le titre de cette épreuve lors des championnats du monde jeunesse, son record du décathlon junior est de 7 551 points, obtenu à Eugene (Oregon) en 2014.

Lors des championnats d'Europe juniors 2015 à Eskilstuna, en plus du décathlon, il participe au 400 m individuel et remporte la médaille d'argent, terminant à 2/100e de seconde du vainqueur, ce qui le contraint à courir le 400 m à deux reprises en moins de 1 h 40. Le lendemain, il remporte également la médaille d'argent du décathlon, derrière le Tchèque Jan Doležal.

Le , lors des demi-finales des championnats d'Europe d'Amsterdam, il porte le record de Norvège du 400 m haies à 48 s 84. Il se classe le lendemain 6e de la finale (49 s 82).

Champion du monde du 400 m haies (2017)Modifier

 
Karsten Warholm lors des championnats du monde 2017.

Le , à Florø, Warholm bat son propre record de Norvège du 400 m (46 s 10) en le portant à 44 s 87, établissant par la même occasion la meilleure performance européenne de l'année[1]. 5 jours plus tard, il s'impose sur le 400 m haies des Bislett Games d'Oslo, prestigieuse étape de la ligue de diamant, où il améliore de nouveau le record national en 48 s 25[2]. Il devance Yasmani Copello (48 s 44) et Thomas Barr (48 s 95)[2]. Deux jours plus tard, il s'impose sur l'étape de Stockholm en 48 s 82, devant Rasmus Mägi (49 s 16) et Yasmani Copello (49 s 18)[3].

Le , il devient à 21 ans champion du monde du 400 m haies lors des mondiaux de Londres, en 48 s 35, battant pour le podium les médaillés olympiques Yasmani Copello (48 s 49) et Kerron Clement (48 s 52)[4]. Il devient le premier Norvégien à remporter une course en 30 ans depuis Ingrid Kristiansen, championne du monde du 10 000 m en 1987 à Rome[4].

Le , il termine 2e de la finale de la Ligue de diamant lors du Weltklasse Zürich en 48 s 22, record de Norvège, battu par Kyron McMaster (48 s 07) qui décroche le trophée.

Titre européen (2018)Modifier

Pour sa rentrée hivernale, Karsten Warholm s'aligne sur 400 m à Ulsteinvik le . Il court en 45 s 88 et améliore le record de Norvège en salle de l'épreuve[5]. Le suivant, lors du championnat de Norvège en salle, il porte ce record à 45 s 59 et se porte désormais en favori pour les mondiaux en salle de Birmingham[6]. Le , à Tampere, Karsten Warholm bat le record du monde du 300 m haies en salle, en 34 s 26[7]. Cette performance est meilleure que celle réalisée en plein air par Chris Rawlinson en 34 s 48 en 2002[7].

Karsten Warholm commence la saison estivale à Rome, le , face à la nouvelle pépite de la discipline, Abderrahman Samba : le Norvégien termine 2e de la course en 47 s 82, le premier chrono de sa carrière sous les 48 secondes, derrière Samba, auteur de 47 s 48[8]. Leur rivalité continue à Oslo, où malgré une performance de 48 s 22, le champion du monde doit concéder une nouvelle victoire à son rival Qatari, nouveau détenteur du record du meeting en 47 s 60[9]. Trois jours plus tard, à Stockholm, Samba assigne une nouvelle défaite à Warholm, en 47 s 41, alors que le Norvégien améliore d'un centième son chrono réalisé à Rome[10]. Le , il termine 3e du Meeting de Paris en 48 s 06, derrière Abderrahman Samba (46 s 98) et Kyron McMaster (47 s 54)[11] avant de terminer une semaine plus tard 2e de l'Athletissima de Lausanne en 47 s 94, derrière Samba (47 s 42)[12]. Le , en l'absence de son rival, aligné sur le 400 m, Warholm remporte le meeting de Londres en 47 s 65, améliorant son propre record de Norvège. Il s'approche par la même occasion du record d'Europe du Français Stéphane Diagana, 47 s 37 depuis 1995[13],[14].

Le , Karsten Warholm réussit la première passe de son pari du doublé 400 m / 400 m haies aux championnats d'Europe de Berlin en remportant la distance avec les haies en 47 s 64, améliorant d'un centième son propre record d'Europe espoirs et record de Norvège. Il devance le Turc Yasmani Copello (47 s 81) et l'Irlandais Thomas Barr (48 s 31)[15]. Sur 400 m, il termine 8e en 46 s 68[16].

Titre européen en salle, records d'Europe sur 400 et 400 haies (2019)Modifier

 
Karsten Warholm lors des championnats du monde 2019.

Le , à Ulsteinvik, Warholm bat son propre record de Norvège en salle du 400 m en 45 s 56[17]. Initialement non-engagé pour la compétition, Warholm convainc son entraîneur de le laisser s'aligner aux championnats d'Europe en salle de Glasgow. Le , lors de la finale des championnats, le Norvégien remporte en parfait favori le titre du 400 m, et égale à cette occasion le vieux record d'Europe de la distance en 45 s 05, détenu depuis 1988 par l'Allemand Thomas Schönlebe[18]. Il devance l'Espagnol Óscar Husillos (45 s 66) et le Néerlandais Tony van Diepen (46 s 13)[19].

Le , lors des Bislett Games d'Oslo, Karsten Warholm s'impose et bat le record d'Europe du 400 m haies en 47 s 33, améliorant de 4 centièmes les 47 s 37 réalisés par le Français Stéphane Diagana en 1995[20]. Le , lors du London Grand Prix, il retranche deux dixièmes à ce record en s'imposant en 47 s 12, meilleure performance mondiale de l'année, record du meeting, et 7e meilleure performance mondiale de l'histoire[21].

Le , il remporte le titre national en réalisant le 3e meilleur chrono de sa carrière en 47 s 43 et devance de trois secondes et demi son dauphin[22]. Qualifié également pour la finale du 400 m, il s'impose avec deux secondes d'avance en 45 s 54[23]. Le , au terme d'un duel épique avec Rai Benjamin lors de la finale de Ligue de Diamant à Zurich, il porte le record d'Europe du 400 m haies à 46 s 92, soit la deuxième meilleure performance de tous les temps, à 14 centièmes du record du monde de la distance détenue depuis 1992 par l'Américain Kevin Young[24].

Aux championnats du monde de Doha le 30 septembre, Warholm conserve son titre planétaire sur 400 m haies avec un temps de 47 s 42 devant l'Américain Rai Benjamin (47 s 66) et le Qatarien Abderrahman Samba (48 s 03)[25].

Record du monde du 300 m haies (2020)Modifier

Le 11 juin 2020, à Oslo, Kastern Warholm est le seul aligné sur la très peu courue distance de 300 m haies en raison des restrictions sociales dues à la pandémie à coronavirus, avec comme objectif de battre le record du monde détenu depuis 2002 par le Britannique Chris Rawlinson en 34 s 48. Lors de la course, le Norvégien explose cette marque de plus d'une demi-seconde, en courant en 33 s 78[26]. Il attend ensuite le 14 août pour participer à son premier 400 m haies de la saison lors du meeting Herculis de Monaco, où il écrase la concurrence pour réaliser le deuxième chrono de sa carrière en 47 s 10, soit la huitième meilleure performance de tous les temps[27].

Le 23 août 2020, à Stockholm, Karsten Warholm s'impose à nouveau en Ligue de diamant à Stockholm et, malgré une grosse faute lors de l'ultime haie, bat son propre record d'Europe du 400 m haies, en 46 s 87. Il établit ainsi la deuxième meilleure performance de tous les temps et devient le premier homme à courir deux fois sous les 47 secondes. Moins de deux heures plus tard, il est aligné à la dernière minute sur 400 m et réussit le pari de remporter la course, en courant en 45 s 05[28]. Ayant désormais l'objectif de battre le vieux record du monde de Kevin Young (46 s 78), le Norvégien ne réussit cependant « que » 47 s 62 au meeting d'Ostrava le 8 septembre, après avoir piétiné avant de franchir l'avant-dernière haie[29]. Sa course suivante à Berlin est plus concluante avec une victoire en 47 s 08, nouveau record du meeting, auparavant la propriété de l'Américain Edwin Moses qui l'avait établi en 1980 (47 s 17)[30]. Le Norvégien réitère quelques jours plus tard à Rome la même performance à un centième près (47 s 07), s'imposant facilement devant le Français Ludvy Vaillant[31].

Titre olympique et record du monde du 400 m haies (2021)Modifier

Le , quelques jours après la performance réalisé par Rai Benjamin, Karsten Warholm établit un nouveau record du monde du 400 mètres haies à l'occasion du meeting Ligue de diamant des Bislett Games à Oslo. Situé au couloir 7, il réalise le temps de 46 s 70 et améliore de huit centièmes de seconde l'ancienne meilleure marque mondiale que détenait Kevin Young depuis les Jeux olympiques de 1992[32]. Ce record du monde est réalisé quatre jours après le record du monde féminin de l'Américaine Sydney McLaughlin.

Presque un mois plus tard, le en finale des Jeux olympiques de Tokyo, il remporte la médaille d'or devant Rai Benjamin en pulvérisant son record du monde de 76/100e de seconde (45 s 94), devenant le premier homme de l'Histoire à passer sous la barrière des 46 secondes[33].

Il remporte la finale de la Ligue de diamant 2021 en s'imposant lors de la finale de Zurich en 47 s 35

Deuxième titre de champion d'Europe (2022)Modifier

 
Lors des championnats du monde 2022.

Pour son premier 400 mètres haies de la saison, à Rabat le le Karsten Warholm se blesse après le franchissement du premier obstacle, au niveau de l'ischio-jambier[34]. Après une période d'interrogation, il décide finalement de participer aux championnats du monde à Eugene. Vainqueur de sa série et de sa demi-finale, il ne parvient pas à conserver sa couronne mondiale en ne terminant que 7e de la finale en 48 s 42.

Un mois plus, il décroche son deuxième titre de champion d'Europe en s'imposant en 47 s 12 en finale des championnats d'Europe, à Munich, devant le Français Wilfried Happio et le Turc Yasmani Copello.

PalmarèsModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2013 Championnats du monde cadets   Donetsk 1er Octathlon 6 451 pts
2014 Championnats du monde juniors   Eugene 10e Décathlon 7 551 pts
2015 Championnats d'Europe juniors   Eskilstuna 2e 400 m 46 s 10
2e Décathlon 7 764 pts
2016 Championnats d'Europe   Amsterdam 6e 400 m haies 49 s 82
Jeux olympiques   Rio de Janeiro sf 400 m haies 48 s 81
2017 Championnats d'Europe par équipes   Vaasa 1er 400 m haies 48 s 46
Championnats d'Europe espoirs   Eskilstuna 2e 400 m 45 s 75
1er 400 m haies 48 s 37
Championnats du monde   Londres 1er 400 m haies 48 s 35
Ligue de diamant 2e 400 m haies 48 s 22
2018 Championnats d'Europe   Berlin 8e 400 m 46 s 68
1er 400 m haies 47 s 64
Ligue de diamant 2e 400 m haies 48 s 10
Coupe continentale   Ostrava 3e 400 m haies 48 s 56
2019 Championnats d'Europe en salle   Glasgow 1er 400 m 45 s 05
Ligue de diamant 1er 400 m haies 46 s 92
Championnats du monde   Doha 1er 400 m haies 47 s 42
2021 Jeux olympiques   Tokyo 1er 400m haies 45 s 94
Ligue de diamant 1er 400 m haies
2022 Championnats du monde   Eugene 7e 400 m haies 48 s 42
Championnats d'Europe   Munich 1er 400 m haies 47 s 12

RécompensesModifier

RecordsModifier

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
100 m 10 s 55   Eugene
Saut en longueur 7,66 m   Mannheim
  Eskilstuna

Lancer du poids 12,19 m   Eskilstuna
Saut en hauteur 2,05 m   Donetsk 2014
400 m 44 s 87 (NR)   Florø
110 m haies (99,0 cm) 13 s 48   Mannheim
400 m haies 45 s 94 (WR)   Tokyo 3 août 2021
300 m haies 33 s 78 (WR)   Oslo
Lancer du disque (1,750 kg) 39,30 m   Eskilstuna
Saut à la perche 4,30 m   Nittedal
  Eskilstuna

Lancer du javelot 45,82 m   Eskilstuna
1 500 m min 44 s 73   Eskilstuna
Décathlon (junior) 7 764 pts   Eskilstuna
En salle
Épreuve Performance Lieu Date
60 mètres s 75   Florø
Saut en longueur 7,49 m   Ulsteinvik
Saut en hauteur 2,05 m   Steinkjer
60 mètres haies s 10   Steinkjer
200 m 20 s 91   Ulsteinvik
400 m 45 s 05 (ER)   Glasgow

Meilleures performances par annéeModifier

400 m haies
Année Temps Date Lieu Rang Mondial
2014 52 s 50   Haugesund 627
2015 51 s 09   Haugesund 252
2016 48 s 49   Rio de Janeiro 10
2017 48 s 22   Zurich 5
2018 47 s 64   Berlin 4
2019 46 s 92   Zurich 1
2020 46 s 87   Stockholm 1
2021 45 s 94   Tokyo 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (no) NRK, « Warholm knuste sin egen norgesrekord », NRK,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b G. Sc. @GaetanScherrer, « Ce qu'il faut retenir du meeting d'Oslo : Vicaut touché, Barshim solide, Schippers dans tous ses états », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « European Athletics - Warholm and Ingebrigtsen make the headlines in Stockholm », sur european-athletics (consulté le )
  4. a et b X.C. @xcolombani, « Le titre mondial pour Karsten Warholm sur 400 m haies », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (no) « Warholm med norgesrekord i sesongdebuten », Dagbladet.no,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (no) TV 2 AS, « Rekordraset fortsetter for Karsten Warholm », TV 2,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b (nb) « Karsten Warholm satte ny verdensrekord », Aftenposten,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « IAAF: Samba sizzles 47.48 Asian record in Rome - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  9. « IAAF: Samba’s momentum continues in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  10. « IAAF: Samba blazes 47.41 Asian record in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  11. « IAAF: Samba shocker! 46.98 in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  12. « IAAF: Big wins for Balew, Samba, Shubenkov and Houlihan in Lausanne - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  13. « EXCLU VIDEO - Londres : Warholm se rapproche de Diagana sur 400 m haies », sur SFR (consulté le )
  14. « IAAF: Baker hottest in London sprint showdown – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  15. « IAAF: Warholm blazes 47.64, Guliyev 19.76 in Berlin - European Championship, day 3| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  16. (no) « Warholm på sisteplass i 400 meter-finalen: - Jeg prøvde alt jeg kunne, men var helt ødelagt », Dagbladet.no,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Indoor round-up: Warholm clocks 45.56, Mahuchikh equals world U20 indoor high jump record| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  18. « Championnats d'Europe : titre et record d'Europe pour Karsten Warholm sur 400 m », sur L'ÉQUIPE (consulté le )
  19. « Championnats d'Europe d'athlétisme en salle : Karsten Warholm égale le record d'Europe sur 60m, Pawel Wojciechowski s'impose à la perche », sur Francetvsport (consulté le )
  20. « Warholm 47.33 European record Oslo Diamond League | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  21. (en) « Williams blazes 12.32, Warholm improves to 47.12 in London - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  22. (no) Ntb I, « NM-gull til Warholm », sur Dagbladet.no, (consulté le )
  23. (en) « National championships round-up: Mihambo leaps world-leading 7.16m in Berlin| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  24. « Meeting de Zurich : Karsten Warholm et Rai Benjamin étincelants sur 400 m haies - Athlé - LD - Zurich », sur L'Équipe (consulté le )
  25. « Mondiaux : Karsten Warholm conserve son titre sur 400 m haies - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Karsten Warholm läuft Weltrekord in 33,78 Sekunden über 300 Meter Hürden », sur Eurosport Deutschland (consulté le )
  27. « Karsten Warholm réalise le 8e chrono de tous les temps sur 400m haies (4710) - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le )
  28. « Warholm 4687 Stockholm Diamond League | World Athletics », sur www.worldathletics.org (consulté le )
  29. « Meeting d'Ostrava : Karsten Warholm vainqueur mais déçu - Athlé - Ostrava », sur L'Équipe (consulté le )
  30. « Meeting de Berlin : Karsten Warholm signe un nouveau chrono canon sur 400 m haies - Athlé - Berlin », sur L'Équipe (consulté le )
  31. « Karsten Warholm s'impose en 4707 à Rome - Athlé - LD - Rome », sur L'Équipe (consulté le )
  32. « Karsten Warholm améliore le record du monde du 400 m haies », sur lequipe.fr,
  33. « Karsten Warholm remporte le 400 m haies des JO de Tokyo et pulvérise le record du monde », sur L'Équipe (consulté le )
  34. « Diamond League : le Norvégien Karsten Warholm se blesse à Rabat », sur lequipe.fr,

Liens externesModifier