Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1974 1975 1976  1977  1978 1979 1980
Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1977 du calendrier grégorien.


Chronologie de l'Europe

ÉvènementsModifier

  • 17 février[1] : Luciano Lama, secrétaire général de la CGIL, vient dialoguer avec les étudiants qui occupent l’université de Rome pour protester contre le projet de réforme du ministre de l’instruction publique. L’accueil qu’il reçoit est si violent que le service d’ordre du PCI doit intervenir.
  • 3 mars : « Eurocommunisme ». Réunion à Madrid des Partis communistes espagnol, français et italien.
  • 11 mars : mort à Bologne de Francesco Lorusso, jeune militant d'extrême-gauche ayant appartenu au mouvement radical Lotta Continua, tué par un policier. Le lendemain, de violentes émeutes étudiantes éclatent à Rome et surtout Bologne. Les forces de l'ordre déployées en nombre dans les rues, encerclent et investissent l'université de Bologne, siège de la contestation. La répression cause plusieurs morts parmi les étudiants.
  • 1er octobre : Violentes émeutes à Turin, opposant les ex-militants de Lotta Continua (extrême gauche) qui s'en prennent aux militants du Mouvement social italien (extrême-droite), puis au bar L'angelo azzuro, habituellement fréquenté par de jeunes militants de droite. 1 mort, l'étudiant apolitique Roberto Crescenzio.
  • Novembre : manifestation de 250 000 metal-meccanici en Italie.


  • L’année 1977 est extrêmement agitée. 1600 attentats terroristes font 31 morts. Le mouvement révolutionnaire regroupe deux tendances : l’une, « créative » et spontanée, essentiellement tournée vers la dérision et le refus de la société industrielle, l’autre, « autonome » et militarisée qui veut utiliser la violence pour se battre contre l’État. Cette seconde tendance est représentée et théorisée par Toni Negri et Oreste Scalzone. À Rome, Bologne, puis dans toute l’Italie des troubles éclatent, provoquant des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants au cours desquels des coups de feu sont tirés.
  • 7,2 % de la population active au chômage en Italie (3,2 % en 1970).

CultureModifier

CinémaModifier

Films italiens sortis en 1977Modifier

Autres films sortis en Italie en 1977Modifier

Mostra de VeniseModifier

LittératureModifier

Livres parus en 1977Modifier

Prix et récompensesModifier

Naissances en 1977Modifier

Décès en 1977Modifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier