Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1972 1973 1974  1975  1976 1977 1978
Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1975 du calendrier grégorien.


Chronologie de l'Europe

ChronologieModifier

  • 19 mai[1] : réforme du droit de la famille, instaurant l’égalité entre les conjoints et entre enfants légitimes et naturels.
  • 20 mai[2] : établissement de la Cassa Integrazione Guadagni, qui régule les licenciements économiques. 80 % du salaire est garanti aux ouvriers mis à pied. Les ouvriers licenciés peuvent venir à l’usine, ne pas y travailler et repartir avec la quasi-totalité de leur salaire.
  • 21 mai : à la suite des violents affrontements entre fascistes et gauchistes qui ensanglantent le pays, le Parlement approuve la Loi Reale visant à renforcer les pouvoirs de la magistrature et de la police.
  • 5 juin : Mara Cagol, une des fondatrices des Brigades rouges, est tuée par la police.
  • 15 juin : aux élections régionales, le PCI acquiert 33,4 % des voix (+ 6 points), le PSI 12 %, la DC 35,3 % (-2 points). PCI et PSI s’accordent pour former des « giunte di sinistra » (conseil de gauche) dans toutes les grandes villes à l’exception de Bari et de Palerme. La DC préfère remplacer Fanfani par Benito Zaccagnini comme secrétaire, alors qu’éclate le scandale Lockheed qui éclabousse des dirigeants démocrates-chrétiens et sociaux-démocrates et que se préparent des élections anticipées pour 1976.
    • La campagne électorale se déroule dans un climat de violence, d’affrontements entre néo-fascistes et groupements révolutionnaires qui entraînent la mort de plusieurs personnes. Dans ce contexte, Amintore Fanfani présente la Démocratie chrétienne comme le parti de la loi et de l’ordre et Enrico Berlinguer, condamnant le clientélisme et la corruption des municipalités DC qualifie le PCI de « parti aux mains propres ».
  • 25 juillet[3] : instauration de la Scala mobile, qui indexe automatiquement les salaires au coût de la vie (abandonné en 1992).
  • Juillet : réforme des régions voulue par le PCI qui obtiennent les pouvoirs, l’autonomie financière et la responsabilité dans des domaines essentiels comme la santé ou l’aménagement du territoire.
  • 6 décembre : la première grande manifestation de femmes a lieu à Rome. Le mouvement féministe acquiert une dimension nationale. Le MLD (Movimento di liberazione delle donne) est le mouvement le plus actif.


  • Baisse de la production industrielle (-9,5 %), de la construction (-9 %), des investissements (-13 %), du revenu national (-3,6 %) mais aussi de l’inflation (17 % sur l’année). Augmentation du nombre de chômeurs (1,2 million au total). La recession provoque un accroissement important des dépenses publiques (44 % du PIB) avec la chute des investissements privés, les nouvelles dépenses sociales et l'accroissement de la dette. Le refus du gouvernement d'accroître la pression fiscale (stable à 31 % du PIB) provoque un déficit budgétaire record (13 % du PIB).

CultureModifier

CinémaModifier

Films italiens sortis en 1975Modifier

Autres films sortis en Italie en 1975Modifier

Mostra de VeniseModifier

LittératureModifier

Livres parus en 1975Modifier

  • Padre padrone : l'educazione di un pastore, de Gavino Ledda (Feltrinelli)

Prix et récompensesModifier

Naissances en 1975Modifier

Décès en 1975Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier