Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1917 1918 1919  1920  1921 1922 1923
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1920 du calendrier grégorien.


Chronologie de l'Europe

ÉvénementsModifier

  • Reprise des grèves au début de l’année (« grévomanie »). En août, plusieurs centaines d’usines sont occupées.
  • 8 - 12 avril : lors de son deuxième congrès à Naples, le parti populaire, sous l’influence des modérés, retire son appui au gouvernement Nitti.
  • 15 juin : Giovanni Giolitti revient au pouvoir pour tenter de résoudre la grave crise politique et sociale.
  • Juin : révolte des bersagliers.
  • 8 septembre :
    • les ouvriers occupent les usines et procèdent à l’élection de « conseil d’entreprise ». Giolitti ne fait pas appel à la force et laisse le mouvement s’essouffler;
    • Gabriele D'Annunzio fait adopter une constitution faisant de Fiume un État indépendant.
  • 19 septembre : les représentants des ouvriers signent à Rome un document qui reconnaît le principe du contrôle ouvrier, mais qui restera lettre morte.
  • Octobre - novembre : les socialistes conquièrent 2162 communes sur un total de 8 059 aux élections administratives.
  • 12 novembre : le gouvernement italien signe un traité avec la Yougoslavie à Rapallo faisant de Fiume une ville libre sous le contrôle de la SDN. L’Italie renonce à la Dalmatie mais obtient une frontière orientale plus favorable que celle préconisée par Woodrow Wilson.
  • Novembre - décembre : alliance entre les industriels, banquiers et agrariens, adeptes d’une contre-révolution préventive, et les fascistes, dirigée contre les socialistes et les syndicalistes de la CGL (automne). Les escouades (squadre) fascistes passent à l’action violente, d’abord contre les paysans et les organisations rurales (bourse du travail, coopératives, ligues agraires). La police n’intervient pas, sauf quand se manifeste un début de résistance de la part des paysans. L’assassinat d’un conseiller municipal fasciste à Bologne provoque des affrontements sanglants entre fascistes et socialistes. Le 20 décembre, à Ferrare, les fascistes émiliens, rassemblés dans la ville, s’adonnent à de violentes représailles. Giolitti profite de la situation pour dissoudre les municipalités socialistes d’une centaine de villes (Ferrare, Bologne, Modène…).
  • 20 décembre : les affrontements entre les forces de l’ordre, les fascistes et les socialistes ont fait plus de 230 morts et 1 200 blessés depuis le début de l'année. Des mesures d'exception sont prises par le gouvernement central pour lutter contre les mouvements insurrectionnels.
  • 30 décembre : établissement de l'État libre de Fiume.
  • L’indice du niveau général des prix passe de 100 en 1913 à 405 en 1918 et 591 en 1920.

CultureModifier

CinémaModifier

Films italiens sortis en 1920Modifier

  • x

Sacco e Vanzetti

Autres films sortis en Italie en 1920Modifier

  • x

LittératureModifier

Livres parus en 1920Modifier

  • x

Prix et récompensesModifier

Naissances en 1920Modifier

Décès en 1920Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier