1865 en science

Chronologies
Années :
1862 1863 1864  1865  1866 1867 1868
Décennies :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain
Années de la science :
1862 - 1863 - 1864 - 1865 - 1866 - 1867 - 1868
Décennies de la science :
1830 - 1840 - 1850 - 1860 - 1870 - 1880 - 1890

ÉvénementsModifier

  • Janvier : le physicien écossais James Clerk Maxwell publie un article, Théorie dynamique du champ électromagnétique dans lequel il réalise une synthèse harmonieuse des diverses lois expérimentales découvertes par ses prédécesseurs (lois de l'électrostatique, du magnétisme, de l'induction…). Cette synthèse (connue sous le terme d’« équations de Maxwell ») n'est possible que parce que Maxwell a su dépasser les travaux de ses devanciers, en introduisant dans une équation un « chaînon manquant », appelé le courant de déplacement, dont la présence assure la cohérence de l'édifice unifié. La même année il publie sa théorie sous la forme de 20 équations à 20 inconnues, écrit à l'aide de quaternions. Maxwell publie aussi un article intitulé On governors dans Proceedings of Royal Society, vol. 16 (1867-1868), qui est souvent considéré classiquement comme le début de la théorie de la régulation. Dans cet article le régulateur renvoie à la notion de régulateur à boules des machines à vapeur.

ChimieModifier

PhysiqueModifier

TechnologieModifier

TransportsModifier

PublicationsModifier

  • Le physiologiste français Claude Bernard édite son Introduction à l'étude de la médecine expérimentale, qui dénonce les tenants du « vitalisme » et montre que les organismes vivants suivent les mêmes lois que le monde inanimé.
  • Le savant français Louis Pasteur publie ses travaux sur l'origine microbienne des maladies.
  • La naturaliste écossais George Johnston (1797–1855) publie à titre posthume : A Catalogue of the British Non-Parasitical Worms in the Collection of the British Museum.

PrixModifier


NaissancesModifier

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Georges Claraz, Viaje al río Chubut : aspectos naturalísticos y etnológicos (1865-1866), Buenos Aires, Ediciones Continente, , 286 p. (ISBN 978-950-754-264-0, présentation en ligne)
  2. (en) Newlands, John A. R., « On the Law of Octaves », Chemical News, vol. 12,‎ , p. 83 (lire en ligne)