1758 en science

Années de la science :
1755 - 1756 - 1757 - 1758 - 1759 - 1760 - 1761
Décennies de la science :
1720 - 1730 - 1740 - 1750 - 1760 - 1770 - 1780

ÉvènementsModifier


PublicationsModifier

PrixModifier

NaissancesModifier

DécèsModifier

 
Pissenlit, illustration d'Elizabeth Blackwell (1737).

Notes et référencesModifier

  1. W.F.J. Mörzer Bruyns, Richard Dunn, Sextants at Greenwich - A Catalogue of the Mariner's Quadrants, Mariner's Astrolabes, Cross-staffs, Backstaffs, Octants, Sextants, Quintants, Reflecting Circles and Artificial Horizons in the National Maritime Museum, Greenwich, OUP Oxford, (ISBN 9780199532544, présentation en ligne)
  2. La Revue scientifique, vol. 3, 1866
  3. Patrick Moore, The data book of astronomy, CRC Press, 2000 (ISBN 978-0-7503-0620-1).
  4. Louis Médard et Henri Tachoire, Histoire de la thermochimie : Prélude à la thermodynamique chimique, Presses universitaires de Provence, (ISBN 9782821827660, présentation en ligne).
  5. John Percy, Traité complet de métallurgie, vol. 5, Librairie Polytechnique de Noblet et Baudry, (présentation en ligne)
  6. Charles D. Waterston et A. Macmillan Shearer, Former Fellows of the Royal Society of Edinburgh 1783-2002 : Biographical Index, vol. I, Royal Society of Edinburgh, , PDF (ISBN 978-0-902198-84-5, lire en ligne).
  7. J. F. Enders, « Vaccination against measles : Francis Home redivivus », Yale Journal of Biology and Medicine, vol. 34,‎ décembre 1961 – février 1962, p. 239–60.
  8. E. Follin, Ch. Lasègue, Archives générales de médecine, vol. 15, Paris, Labé, (présentation en ligne)
  9. Jacques Beaulieu, Ces médicaments qui ont changé nos vies, Éditions MultiMondes (ISBN 9782895445289, présentation en ligne)
  10. « Account of some experiments concerning the different refrangibility of light », dans Phil. Trans., 1758.
  11. (en) J. S. Rowlinson, Cohesion : a scientific history of intermolecular forces, Cambridge (GB), Cambridge University Press, , 333 p. (ISBN 0-521-81008-6, lire en ligne), p. 49.
  12. En latin : nosce te ipsum (voir le texte de Linné), en grec ancien : γνῶθι σεαυτόν.