1756 en science

Années de la science :
1753 - 1754 - 1755 - 1756 - 1757 - 1758 - 1759
Décennies de la science :
1720 - 1730 - 1740 - 1750 - 1760 - 1770 - 1780

ÉvénementsModifier

 
Fac-similé de la « machine » de Mme du Coudray, sage-femme. Mannequin utilisé pour enseigner l’art des accouchements. XVIIIe siècle. Musée de l'Homme, Paris.


  • Le savant russe Mikhaïl Lomonossov reconnaissant l'augmentation de poids des métaux calcinés, réfute la théorie phlogistique de la combustion. Ses travaux restent inconnus en Europe occidentale[3].

PublicationsModifier

NaissancesModifier

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Angélique-Marguerite Le Boursier du Coudray, Abrégé de l'art des accouchemens - dans lequel on donne les préceptes nécessaires pour le mettre heureusement en pratique, Pierre-Théophile Barrois, (présentation en ligne)
  2. E. Candlot, Ciments et chaux hydrauliques - Fabrication, propriétés, emploi, Baudry & Cie., (présentation en ligne)
  3. Jean-Michel Berthelot, L'emprise du vrai : Connaissance scientifique et modernité, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130637158, présentation en ligne)
  4. Claude Lance, Respiration et photosynthèse - Histoire et secrets d’une équation, EDP Sciences (ISBN 9782759810659, présentation en ligne)
  5. Pierre de Menten de Horne, Dictionnaire de chimie - Une approche étymologique et historique, De Boeck Superieur, (ISBN 9782804181758, présentation en ligne)
  6. Anne Conchon, « François Quesnay, Œuvres économiques complètes et autres textes », Histoire & mesure, vol. XXI, no 1,‎ , p. 261-264 (présentation en ligne)
  7. Claude Brézinski, Les images de la Terre : cosmographie, géodésie, topographie et cartographie à travers les siècles, Paris, Éditions L'Harmattan, , 300 p. (ISBN 978-2-296-11722-8, présentation en ligne)