1755 en science

Années de la science :
1752 - 1753 - 1754 - 1755 - 1756 - 1757 - 1758
Décennies de la science :
1720 - 1730 - 1740 - 1750 - 1760 - 1770 - 1780

ÉvénementsModifier


  • S’appuyant sur les travaux d’Euler, l’astronome allemand Tobias Mayer produit pour la première fois une table qui donne la position de la Lune par rapport à quelques étoiles pour une période d'un an. La méthode est transmise au Board of Longitude et testée par le capitaine John Campbell entre 1757 et 1759. Les tables lunaires sont reproduites dans les The Nautical Almanac à partir de 1767[5],[6].

PublicationsModifier

PrixModifier

NaissancesModifier

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Multidimensional Particle Swarm Optimization for Machine Learning and Pattern Recognition, Springer Science & Business Media, (ISBN 9783642378461, présentation en ligne)
  2. Bullettino di bibliografia e di storia delle scienze matematiche e fisiche, vol. 12, Tipogr. delle Scienze Matema. e Fisiche, (présentation en ligne)
  3. Jean Paul Poirier, Le tremblement de terre de Lisbonne : 1755, Odile Jacob, , 284 p. (ISBN 978-2-7381-1666-6, présentation en ligne)
  4. Lisa Rezende, Chronology of Science, Infobase Publishing, (ISBN 9781438129808, présentation en ligne)
  5. Laurent Vigroux, L'Astronome. Du chapeau pointu à l'ordinateur: Du chapeau pointu à l'ordinateur, CNRS Editions (ISBN 9782271092755, présentation en ligne)
  6. Olivier Chapuis, A la mer comme au ciel - Beautemps-Beaupré & la naissance de l'hydrographie moderne, 1700-1850 - l'émergence de la précision en navigation et dans la cartographie marine, Presses Paris Sorbonne, (ISBN 9782840501572, présentation en ligne)
  7. Pascal Nouvel, Avant toutes choses - Enquête sur les discours d'origine, CNRS, (ISBN 9782271132802, présentation en ligne)