Équipe de France masculine de handball au Championnat d'Europe 2014

Équipe de France M au Championnat d'Europe 2014
Drapeau de la France

Fédération Fédération française de handball

Organisateur(s) Drapeau du Danemark Danemark
Participation(s) 11e
Meilleure performance Médaille d'or, Europe Champion en 2006, 2010
Sélectionneur Drapeau : France Claude Onesta
Capitaine Jérôme Fernandez

Résultat Médaille d'or, Europe Vainqueur
Meilleur(s) buteur(s) Michaël Guigou, 36 buts
Équipe de France

L'équipe de France masculine de handball participe à ses 11e Championnats d'Europe lors de cette édition 2014 qui se tient au Danemark du 12 au .

Elle y remporte son troisième titre de champion d'Europe grâce à sa victoire 41 à 32 face au pays hôte, le Danemark. La France remporte ce titre alors qu'elle se trouve en pleine transition[1],[2] par suite de la retraite de nombreux cadres comme Grégoire Detrez, Didier Dinart, Daouda Karaboué présent lors du dernier mondial en Espagne ou encore Guillaume Gille. De plus cette équipe est également embarrassée par les blessures de son arrière droit Xavier Barachet[3] de Jérôme Fernandez[4],[5] et de Thierry Omeyer opéré d'un tendon du biceps peu de temps avant la compétition[6].

Pour la seconde fois, Nikola Karabatic[7] est nommé meilleur joueur du championnat d'Europe et Luc Abalo est nommé meilleur ailier droit du tournoi continentale pour la deuxième fois de sa carrière également.

La France réalise aussi une finale historique car, pour la première fois dans toute l'histoire des finales de tournois internationaux (Euro, Monde, Jeux Olympiques), une équipe a inscrit plus de 40 buts lors d'une finale[8].

QualificationModifier

Placée dans le Groupe 3 avec la Norvège, la Lituanie et la Turquie[9], la France remporte ses 6 matchs et obtient ainsi sa qualification :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   France 12 6 6 0 0 177 134 43
2   Norvège 8 6 4 0 2 185 154 31
3   Lituanie 2 6 1 0 5 145 164 -19
4   Turquie 2 6 1 0 5 136 191 -55
Date et heure Équipe 1 Score Équipe 2
01.11.2012 19:00   France 27-18   Lituanie
04.11.2012 19:00   Turquie 20-33   France
03.04.2013 19:10   Norvège 22-29   France
06.04.2013 18:30   France 32-28   Norvège
12.06.2013 18:45   Lituanie 23-25   France
15.06.2013 15:00   France 31-23   Turquie

Matchs de préparationModifier

EffectifModifier

Effectif de l'équipe de France (sélections au 12 janvier 2014)[10]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Poids Sél. Buts Club Depuis
Gardiens
1 GB Cyril Dumoulin (1984-2-2) (29 ans) 1,99 m 101 kg 21 0   Chambéry Savoie Handball 2009
12 GB Vincent Gérard (1986-12-16 ) (27 ans) 1,88 m 97 kg 3 0   Dunkerque Handball Grand Littoral 2013
16 GB Thierry Omeyer (1976-11-2 ) (37 ans) 1,92 m 93 kg 294 0   Montpellier AHB 1999
Ailiers
9 ALD Guillaume Joli (1985-3-27 ) (28 ans) 1,78 m 80 kg 82 228   Dunkerque Handball Grand Littoral 2009
11 ALG Samuel Honrubia (1986-7-5 ) (27 ans) 1,80 m 75 kg 50 146   Paris Saint-Germain 2009
19 ALD Luc Abalo (1984-9-6 ) (29 ans) 1,82 m 80 kg 170 573   Paris Saint-Germain 2005
21 ALG Michaël Guigou (1982-1-28 ) (31 ans) 1,79 m 79 kg 178 623   Montpellier Handball 2002
Arrières
2 ARD Jérôme Fernandez   (1977-3-7) (36 ans) 1,99 m 107 kg 357 1388   Fenix Toulouse Handball 1997
10 ARD Kévynn Nyokas (1986-06-28) (27 ans) 1,88 m 85 kg 9 12   Chambéry Savoie Handball 2011
15 ARG Mathieu Grébille (1991-10-6) (22 ans) 1,98 m 94 kg 6 10   Montpellier AHB 2012
18 ARG William Accambray (1988-4-8) (25 ans) 1,94 m 104 kg 56 156   Montpellier AHB 2009
28 ARD Valentin Porte (1990-9-7 ) (23 ans) 1,90 m 96 kg 11 12   Fenix Toulouse HB 2013
Demi-centres


8 DC Daniel Narcisse (1979-12-16) (34 ans) 1,89 m 93 kg 246 775   Paris Saint-Germain Handball 2000
13 DC Nikola Karabatic (1984-4-11) (29 ans) 1,96 m 102 kg 213 882   FC Barcelone 2002
Pivots
7 P Igor Anic (1987-6-12 ) (26 ans) 1,94 m 103 kg 9 15   Cesson-Rennes MHB 2015
20 P Cédric Sorhaindo (1984-6-7 ) (29 ans) 1,92 m 110 kg 110 203   FC Barcelone 2005
22 P Luka Karabatic (1988-4-19 ) (25 ans) 2,02 m 107 kg 4 3   Pays d'Aix UCH 2011
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Alain Quintallet
Kinésithérapeute
  •   Patrick Kersten
  •   Jean-Christophe Mabire
Médecin(s)
  •   Pierre Sébastien
Manager général
  Michel Barbot
Directeur technique national
  Philippe Bana

Légende
———

Dernière mise à jour : 12 janvier 2016  

RésultatsModifier

Tour préliminaireModifier

Pour son entrée en lice dans la compétition, la France est opposée à la Russie. Après l'ouverture du score des russes, la France inscrit 3 buts pour prendre un premier avantage. À égalité 7-7 à la 14e minute, la France inscrit une série de 6 buts d'affilée pour mener 13 à 7 et garde un avantage de 5 buts jusqu'à la mi-temps (19-14). Au retour des vestiaires, la France inscrit une série de 4 buts pour porter l'avantage à +8 à 35e minute (23-15). L'équipe de France continue d'augmenter son avantage jusqu'à atteindre 10 buts d'avance, la Russie réduit l'écart sur la fin de la partie mais les Experts s'imposent finalement 35 à 28[11],[12],[13]. Cette partie marque la grande première en compétition internationale pour Igor Anic, Luka Karabatic, Mathieu Grébille, Vincent Gérard, Cyril Dumoulin et Kévynn Nyokas. Ce dernier profite de la légère blessure de Valentin Porte[14] pour être propulsé titulaire et effectuer un excellent match (neuf buts à 75 % de réussite au tir), il a même été élu meilleur joueur du match.

Vainqueur ensuite de la Pologne 28 à 27 puis de la Serbie 31 à 28, l'équipe de France handball sort invaincue lors de ce tour préliminaire. Par ailleurs, Jérôme Fernandez, Valentin Porte et Thierry Omeyer[15] intègrent l'équipe au cours de ces matchs.

Groupe C (Aarhus)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   France 6 3 3 0 0 94 83 +11
2   Pologne 2 3 1 0 2 70 70 0 +1
3   Russie 2 3 1 0 2 77 84 -7 0
4   Serbie 2 3 1 0 2 73 77 -4 -1
13.01.2014 - 20h15   France 35 28   Russie
15.01.2014 - 20h15   Pologne 27 28   France
17.01.2014 - 20h15   Serbie 28 31   France

20 h 15 CET
France   35 - 28
(19 - 14)
  Russie NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 2 350
Arbitrage :   Horáček, Novotný

Kévynn Nyokas 9

Rapport

Dimitri Kovalev 6

 ×3   ×3

 ×3   ×4

  France
G 1 Cyril Dumoulin 9/24
G 12 Vincent Gérard 2/15
ARD 2 Jérôme Fernandez   0/1
P 7 Igor Anic 1/1  
DC 8 Daniel Narcisse 1/4
ALD 9 Guillaume Joli 1/2  
ARD 10 Kévynn Nyokas 9/12  
ALG 11 Samuel Honrubia 1/2  
DC 13 Nikola Karabatic 6/6  
ARG 15 Mathieu Grébille 4/5
ARG 18 William Accambray 1/1  
ALD 19 Luc Abalo 3/3
P 20 Cédric Sorhaindo 1/4
ALG 21 Michaël Guigou 7/7
P 22 Luka Karabatic 0/0
Entraîneur :   Claude Onesta
  France Statistiques   Russie
35/48 Buts marqués 28/46
73 % % réussite 61 %
3/4 Jets de 7 m 6/6
6 min Suspensions 8 min
3 Cartons jaunes 3
0 Cartons rouges 0
11/39 Arrêts 8/43
28 % % d'arrêts 19 %
  Russie
G 12 Vadim Bogdanov 4/28
G 16 Igor Levchine 4/15
P 4 Alexeï Poliakov 0/0
P 5 Alexandre Pitchkine 3/3  
ARD 7 Dimitri Kovalev 6/8
ARD 8 Egor Evdokimov 2/6
ALG 9 Oleg Skopintsev 2/2    
DC 11 Pavel Atman 1/3  
ARG 13 Sergueï Gorbok 3/6    
ARG 18 Sergueï Koudinov 1/1
ARD 25 Sergueï Chelmenko 0/0
ARD 35 Konstantine Igropoulo 5/8  
DC 52 Inal Aflituline 1/2
ARD 69 Samuel Aslanian 2/3
DC 89 Dimitri Zhitnikov 2/4
Entraîneur :   Oleg Koulechov



20 h 15 CET
Pologne   27 - 28
(14 - 15)
  France NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 2 785
Arbitrage :   Krstić, Ljubič

Jakub Łucak 5

Rapport

Nikola Karabatic 8

 ×4   ×6

 ×3   ×6

  Pologne
G 1 Sławomir Szmal 9/37
G 16 Piotr Wyszomirski 0/0
DC 2 Bartłomiej Jaszka 2/3  
ARD 3 Krzysztof Lijewski 4/8  
ARG 8 Karol Bielecki 0/0    
ALG 11 Adam Wiśniewski 1/3
P 13 Bartosz Jurecki 3/4
ARG 15 Michał Jurecki 2/6  
P 18 Piotr Grabarczyk 0/0    
ARG 20 Mariusz Jurkiewicz 3/6  
P 23 Kamil Syprzak 0/1
ALD 29 Jakub Łucak 5/6
ALG 30 Przemysław Krajewski 2/4
ARD 45 Michał Szyba 1/3
ARG 49 Piotr Chrapkowski 4/9  
Entraîneur :   Michael Biegler
  Pologne Statistiques   France
27/53 Buts marqués 28/48
51 % % réussite 58 %
0/1 Jets de 7 m 2/2
12 min Suspensions 12 min
4 Cartons jaunes 3
0 Cartons rouges 0
9/37 Arrêts 17/44
24 % % d'arrêts 39 %
  France
G 1 Cyril Dumoulin 17/44
G 12 Vincent Gérard 0/0
ARD 2 Jérôme Fernandez   3/6
P 7 Igor Anic 4/4  
DC 8 Daniel Narcisse 0/6  
ALD 9 Guillaume Joli 0/0
ARD 10 Kévynn Nyokas 1/4
ALG 11 Samuel Honrubia 0/0
DC 13 Nikola Karabatic 8/10  
ARG 15 Mathieu Grébille 0/0
ARG 18 William Accambray 4/5
ALD 19 Luc Abalo 2/5  
P 20 Cédric Sorhaindo 2/2  
ALG 21 Michaël Guigou 4/6
P 22 Luka Karabatic 0/0      
Entraîneur :   Claude Onesta  



20 h 15 CET
Serbie   28 - 31
(12 - 17)
  France NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 4 562
Arbitrage :   Geipel, Helbig

Nenadić, Nikčević, Rnić 5

Rapport

Guillaume Joli 10

 ×3   ×3

 ×2   ×3

  Serbie
G 1 Slaviša Đukanović 2/8
G 12 Darko Stanić 8/33
ARD 6 Marko Vujin 1/5
ALG 7 Ivan Nikčević 5/5
DC 9 Nikola Manojlović 0/0  
P 11 Alem Toskić 1/1  
ARG 13 Momir Ilić 3/6  
ALD 14 Bogdan Radivojević 0/0
ALD 17 Rajko Prodanović 0/2  
P 18 Rastko Stojković 4/4  
ALG 19 Nemanja Ilić 0/0
ARG 20 Momir Rnić 5/5
DC 24 Uroš Mitrović 2/3
ARD 25 Nemanja Zelenović 2/5    
ARG 30 Draško Nenadić 0/2
DC 31 Petar Nenadić 5/5
Entraîneur :   Vladan Matić
  Serbie Statistiques   France
28/43 Buts marqués 31/47
65 % % réussite 66 %
4/5 Jets de 7 m 10/11
6 min Suspensions 6 min
3 Cartons jaunes 2
0 Cartons rouges 0
10/41 Arrêts 10/38
24 % % d'arrêts 26 %
  France
G 1 Cyril Dumoulin 8/26
G 12 Vincent Gérard 0/0
G 16 Thierry Omeyer 2/12
ARD 2 Jérôme Fernandez   2/5  
P 7 Igor Anic 1/1  
DC 8 Daniel Narcisse 2/4  
ALD 9 Guillaume Joli 10/10
ARD 10 Kévynn Nyokas 0/0
ALG 11 Samuel Honrubia 2/3
DC 13 Nikola Karabatic 3/6
ARG 15 Mathieu Grébille 0/2  
ARG 18 William Accambray 0/0
ALD 19 Luc Abalo 5/6
P 20 Cédric Sorhaindo 6/8
ALG 21 Michaël Guigou 0/2
P 22 Luka Karabatic 0/0  
Entraîneur :   Claude Onesta

Tour principalModifier

Forte de ses 3 victoires au tour préliminaire, la France affronte dès son premier match du tour principal la Croatie qui est dans la même situation. Menée en première période et bousculée par la Croatie (7-10 puis 11-14), la France fait face à un Marko Kopljar virevoltant, inscrivant 7 buts en première mi-temps. Mais grâce à Cédric Sorhaindo et un jet de sept mètres du joueur de Montpellier Michaël Guigou à la dernière seconde, la France mène à la pause 18-17. Grâce à un Thierry Omeyer impérial et auteur d'un formidable retour après trois mois d'absence[16] (47 % de réussite aux arrêts), et une très bonne deuxième période, la France prend l'avantage sur son adversaire du soir, menant 4 buts à 4 minutes de la fin, la France s'impose finalement 27 à 25 grâce à un ultime but du demi-centre français Nikola Karabatic. Cette victoire ouvre la route des demi-finales aux français[17],[18].

Deux jours plus tard, l'équipe de France s'impose face à la Biélorussie. Dominateur dès le début de match, les français prennent rapidement l'avantage au score, (4-0) dès la 4e minute, puis (9-3) à la 11e. La France mène encore de six buts à la 24e minute mais la Biélorussie profite de quelques errements dans la défense française pour n'être mené que de 4 buts à la mi-temps (20-16). En fin de match, Claude Onesta profite de l'avance pour faire tourner son effectif et la France s'impose finalement 39 à 30[19] et signe sa cinquième victoire d'affilée. Les remplaçants Samuel Honrubia, Igor Anic et Mathieu Grébille se sont signalés lors de ce match inscrivant respectivement, 9 buts, 4 buts et 3 buts.

Le dernier match, face à la Suède, est sans enjeu à la suite de la défaite de ces derniers face à la Pologne (35-25) : la France est assurée de terminer première de sa poule et la Suède est éliminée[20]. Malgré une mauvaise entame de match (menée 0-2 au bout de 2 minutes grâce à deux réalisations de Johan Jakobsson), les Bleus ont mené pendant la majeure partie du match, mais ils ont souffert du turn-over opéré par le sélectionneur. Les Bleus ont cependant repris leur match vers une sixième victoire d'affilée, menant (16-14) à la mi-temps puis (19-16, et 20-17). Mais la Suède inflige ensuite un 11-4 aux Experts en l'espace de douze minutes. Menée de 4 buts à 2 minutes de la fin, la France réduit l'écart grâce aux réalisations de Kévynn Nyokas et Samuel Honrubia mais finit cependant par s'incliner 28 à 30[21],[22]. Pour l’honneur, les Suédois déjà éliminés ont battu les champions olympiques, pour la première fois depuis huit ans.

À l'issue du tour principal, la France se qualifie en première position de la poule II et affrontera le second de la poule I, le champion du monde en titre, l'Espagne. De plus, cette qualification pour les demi-finales offre à la France un ticket pour le Mondial 2015[23].

Groupe II (Aarhus)
Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1   France 8 5 4 0 1 157 140 +17 +2
2   Croatie 8 5 4 0 1 147 126 +21 -2
3   Pologne 6 5 3 0 2 145 136 +9 +10
4   Suède 6 5 3 0 2 138 137 +1 -10
5   Russie 2 5 1 0 4 141 154 -13
6   Biélorussie 0 5 0 0 5 137 172 -35
rappel du tour préliminaire
13 janvier 20h15   France 35 28   Russie
15 janvier 20h15   Pologne 27 28   France
19 janvier 20h15   France 27 25   Croatie
21 janvier 18h00   France 39 30   Biélorussie
22 janvier 18h00   France 28 30   Suède

20 h 15 CET
France   27 - 25
(18 - 17)
  Croatie NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 3 400
Arbitrage :   Gjeding, Hansen

Nikola Karabatic, Michaël Guigou 7

Rapport

Marko Kopljar 7

 ×2   ×2

 ×4   ×5

  France
G 1 Cyril Dumoulin 1/14
G 16 Thierry Omeyer 11/23
ARD 2 Jérôme Fernandez   1/2
P 7 Igor Anic 0/0
DC 8 Daniel Narcisse 2/3  
ALD 9 Guillaume Joli 0/0
ARD 10 Kévynn Nyokas 0/0
ALG 11 Samuel Honrubia 0/0
DC 13 Nikola Karabatic 7/12    
ARG 15 Mathieu Grébille 0/1
ARG 18 William Accambray 1/2
ALD 19 Luc Abalo 3/4
P 20 Cédric Sorhaindo 5/5
ALG 21 Michaël Guigou 7/10
P 22 Luka Karabatic 0/0  
P 28 Valentin Porte 1/3
Entraîneur :   Claude Onesta
  France Statistiques   Croatie
27/42 Buts marqués 25/43
64 % % réussite 58 %
3/3 Jets de 7 m 2/3
4 min Suspensions 10 min
2 Cartons jaunes 4
0 Cartons rouges 0
12/37 Arrêts 9/36
32 % % d'arrêts 25 %
  Croatie
G 1 Venio Losert 0/1
G 25 Mirko Alilović 9/35
DC 5 Domagoj Duvnjak 2/6  
ARD 8 Marko Kopljar 7/12  
P 9 Igor Vori 1/1  
ARG 10 Jakov Gojun 1/2    
ALD 13 Zlatko Horvat 2/2
DC 14 Drago Vuković 0/0
ARG 20 Damir Bičanić 2/5
ARD 21 Denis Buntić 1/2
DC 22 Josip Valčić 1/2
ARG 23 Stipe Mandalinić 1/2
ALG 26 Manuel Štrlek 5/5
ALD 27 Ivan Čupić 2/4
P 28 Željko Musa 0/0      
ALG 29 Ivan Ninčević 0/0
Entraîneur :   Slavko Goluža



18 h 00 CET
France   39 - 30
(20 - 16)
  Biélorussie NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 2 100
Arbitrage :   Nikolić, Stojković

Samuel Honrubia 9

Rapport

Ivan Brouka, Dzmitry Nikulenkau 6

 ×3   ×1

 ×3   ×3

  France
G 1 Cyril Dumoulin 3/7
G 16 Thierry Omeyer 13/39
ARD 2 Jérôme Fernandez   3/4
P 7 Igor Anic 4/4
DC 8 Daniel Narcisse 4/6
ALD 9 Guillaume Joli 6/8
ARD 10 Kévynn Nyokas 0/3
ALG 11 Samuel Honrubia 9/11
DC 13 Nikola Karabatic 0/0    
ARG 15 Mathieu Grébille 3/4
ARG 18 William Accambray 0/0
ALD 19 Luc Abalo 1/1
P 20 Cédric Sorhaindo 4/6
ALG 21 Michaël Guigou 0/0
P 22 Luka Karabatic 0/0  
P 28 Valentin Porte 5/7  
Entraîneur :   Claude Onesta
  France Statistiques   Biélorussie
39/54 Buts marqués 30/54
72 % % réussite 56 %
4/5 Jets de 7 m 6/6
2 min Suspensions 6 min
3 Cartons jaunes 3
0 Cartons rouges 0
16/46 Arrêts 8/47
35 % % d'arrêts 17 %
  Biélorussie
G 1 Kazimir Kotlinski 8/47
G 21 Vitali Charapenka 0/0
ALG 2 Ivan Brouka 6/6  
P 4 Maxim Babichev 3/4  
ARD 6 Viktar Zaitsau 2/2  
ARG 8 Dzmitry Kamyshyk 3/8
ARD 9 Aleh Astrashapkin 1/1
ARG 14 Siarhei Rutenka 0/4  
ALD 15 Dzianis Rutenka 0/1
DC 17 Dzmitry Nikulenkau 6/11
ARD 18 Siarhei Shylovich 4/8
P 19 Mikhail Niazhura 0/0  
ARG 20 Dzmitry Chystabayeu 0/0  
ALD 24 Maksim Baranau 4/5
ARD 86 Evgeny Semenov 2/5
Entraîneur :   Iouri Chevtsov



18 h 00 CET
France   28 - 30
(16 - 14)
  Suède NRGi Arena, Aarhus
Spectateurs : 3 000
Arbitrage :   Geipel, Helbig

Guillaume Joli 4

Rapport

Johan Jakobsson, Lukas Karlsson 6

 ×3   ×1

 ×3   ×5

  France
G 1 Cyril Dumoulin 7/23
G 16 Thierry Omeyer 4/18
ARD 2 Jérôme Fernandez   3/3  
P 7 Igor Anic 2/2  
DC 8 Daniel Narcisse 3/6
ALD 9 Guillaume Joli 4/4
ARD 10 Kévynn Nyokas 1/2
ALG 11 Samuel Honrubia 2/3
DC 13 Nikola Karabatic 1/3
ARG 15 Mathieu Grébille 1/3
ARG 18 William Accambray 3/10
ALD 19 Luc Abalo 2/4
P 20 Cédric Sorhaindo 1/1
ALG 21 Michaël Guigou 3/5
P 22 Luka Karabatic 0/0  
P 28 Valentin Porte 2/2  
Entraîneur :   Claude Onesta
  France Statistiques   Suède
28/56 Buts marqués 30/57
50 % % réussite 53 %
6/7 Jets de 7 m 1/1
2 min Suspensions 10 min
3 Cartons jaunes 3
0 Cartons rouges 0
11/41 Arrêts 10/38
27 % % d'arrêts 26 %
  Suède
G 1 Mattias Andersson 9/34
G 22 Johan Sjöstrand 1/4
DC 2 Magnus Persson 0/1  
ARG 6 Jonas Källman 3/4
P 7 Magnus Jernemyr 0/0  
DC 8 Lukas Karlsson 6/8  
ALD 10 Niclas Ekberg 3/4
ARG 15 Jonas Larholm 1/2
P 18 Tobias Karlsson 0/1    
ARD 19 Johan Jakobsson 6/13  
DC 21 Patrik Fahlgren 0/0
ALG 24 Fredrik Petersen 3/3
ARG 25 Kim Ekdahl du Rietz 2/5    
ALD 32 Mattias Zachrisson 0/0
P 35 Andreas Nilsson 5/5
P 36 Jesper Nielsen 1/1
Entraîneur :   Ola Lindgren

Demi-finaleModifier

L'équipe de France est idéalement lancée par un excellent début de match de Thierry Omeyer qui effectue trois parades en tout début de match. La France mène rapidement au score prenant même jusqu'à 5 buts d'avance grâce à une réalisation de Michaël Guigou pour le 10e but tricolore (10-5). Consécutivement à un jet de sept mètres de Guillaume Joli arrêté par José Manuel Sierra, l'Espagne se relance et inflige un 8-1 en dix minutes à la France pour arriver en tête à la pause (14-12). L'équipe de France revient à égalité grâce au premier but de la partie de Nikola Karabatic à la 35e minute. La France prend deux buts d'avance (18-16) puis se retrouve en double infériorité numérique avec un jet de 7 mètres à tirer pour les Espagnols. Cyril Dumoulin remplace Thierry Omeyer dans le but, arrête le penalty de Joan Cañellas et sur la contre attaque, Luc Abalo slalome au milieu de trois Espagnols permet à la France de prendre deux buts d'avance (19-17). L'Espagne revient à égalité (20-20) à la 42e minute. Le nouveau patron de la défense française, Luka Karabatic écope de sa troisième expulsion de deux minute et récolte finalement un carton rouge à la 52e minute. En infériorité numérique, la France reprend de nouveau le dessus sur la défense espagnole, Nikola Karabatic permet à la France de reprendre un but d'avance, Valentin Porte permet lui aux bleus de prendre deux buts d'avance, Luc Abalo inscrit les trois derniers buts français de la partie. L'équipe de France s'impose finalement sur le score de 30 à 27[24], elle se qualifie pour sa 7e finale internationale en 8 ans. Les Experts ont pu notamment au cours de cette demi-finale s'appuyer sur l'apport offensif de Luc Abalo et Valentin Porte, 8 et 7 buts respectivement, et côté défense, Cyril Dumoulin se signale par une excellente partie avec 47 % de réussite aux arrêts. Grâce à sa victoire contre le champion du monde espagnol, la France affrontera en finale la nation hôte le Danemark tombeur de la Croatie[25].


18 h 30 CET
France   30 - 27
(12 - 14)
  Espagne Jyske Bank Boxen, Herning
Spectateurs : 14 000
Arbitrage :   Krstić, Ljubič

Luc Abalo 8

Rapport

Joan Cañellas 10

 ×4   ×7  ×1

 ×4   ×4


  France
G 1 Cyril Dumoulin 9/19
G 16 Thierry Omeyer 7/24
ARD 2 Jérôme Fernandez   0/0
P 7 Igor Anic 0/0
DC 8 Daniel Narcisse 5/10  
ALD 9 Guillaume Joli 1/2
ARD 10 Kévynn Nyokas 0/0
ALG 11 Samuel Honrubia 0/0
DC 13 Nikola Karabatic 2/3      
ARG 15 Mathieu Grébille 0/0
ARG 18 William Accambray 0/0  
ALD 19 Luc Abalo 8/11
P 20 Cédric Sorhaindo 2/3
ALG 21 Michaël Guigou 5/7
P 22 Luka Karabatic 0/0          
P 28 Valentin Porte 7/8  
Entraîneur :   Claude Onesta
  France Statistiques   Espagne
30/55 Buts marqués 27/55
55 % % réussite 49 %
5/6 Jets de 7 m 4/5
14 min Suspensions 8 min
4 Cartons jaunes 4
1 Cartons rouges 0
16/43 Arrêts 7/37
37 % % d'arrêts 19 %
  Espagne
G 12 José Manuel Sierra 5/29
G 33 Gonzalo Pérez de Vargas 2/8
ARD 3 Eduardo Gurbindo 0/0
ALD 4 Albert Rocas 0/1
ARD 5 Jorge Maqueda 2/12  
ALD 8 Víctor Tomás 2/4  
DC 9 Raúl Entrerríos 4/6
DC 11 Daniel Sarmiento 0/0
P 13 Julen Aguinagalde 5/6
ALG 15 Cristian Ugalde 1/2
P 19 Juan Andreu 0/0
DC 21 Joan Cañellas   10/12      
DC 24 Viran Morros 1/1  
ARG 26 Antonio García Robledo 1/2  
ALG 28 Valero Rivera 1/3
P 30 Gedeón Guardiola 0/0
Entraîneur :   Manolo Cadenas  

FinaleModifier

La France commence idéalement sa finale contre le Danemark, grâce un nouveau excellent début de match Thierry Omeyer, deux arrêts lors des deux premières tentatives danoises. Nikola Karabatic lance parfaitement la France en ouvrant la marque, les Experts prennent rapidement le large, menant déjà 3 à 0 au bout de 4e minute de jeu avant que Mikkel Hansen ne débloque le compteur danois. Sur une contre attaque de Michaël Guigou, la France prend 5 buts d'avance (2-7), mettant leurs hôtes danois dos au mur. Auteur d'un mauvais début de match Niklas Landin Jacobsen est remplacé par le portier remplaçant Jannick Green. Malmené par les français Ulrik Wilbek utilise ses temps-morts au bout d'un quart d'heure. À la 21e minute, un but de Valentin Porte permet aux « Experts » de prendre 10 buts d'avance (7-17). À deux secondes de la mi-temps, les français réussissent un magnifique kung fu : sur une passe venue de l'aile de Michaël Guigou, Valentin Porte inscrit le dernier but français de la mi-temps et permet aux Français de rentrer aux vestiaires avec 7 buts d'avance (16-23).

En deuxième mi-temps, l'équipe de France reprend immédiatement sa marche en avant en menant de 9 buts (16-25) à la 31e minute. Sur un but de Daniel Narcisse, le bleus reprennent 10 buts d'avance (25-35) à 10 minute du terme de la partie. Dans les 10 dernière minutes, Claude Onesta profite de cette avance pour faire participer tous les remplaçant à la fête. Kévynn Nyokas inscrit les deux derniers but français, la France remporte pour la troisième fois de son histoire le titre de champion d’Europe sur la marque de (32-41)[26],[27],[28]. Côté danois, seuls le capitaine danois Mikkel Hansen, auteur de 9 buts, et l’ailier Hans Lindberg (6 buts), ont réalisé une bonne prestation. La France s'est appuyée sur une bonne défense et une attaque virevoltante à l'image de Michaël Guigou, auteur de 10 buts, de la révélation française du tournoi[29],[30],[31] Valentin Porte (9 buts) et aux 7 buts de Luc Abalo.


17 h 30 CET
Danemark   32 - 41
(16 - 23)
  France Jyske Bank Boxen, Herning
Spectateurs : 14 000
Arbitrage :   Raluy, Sabroso

Mikkel Hansen 9

Rapport

Michaël Guigou 10

 ×3   ×3

 ×3   ×3


  Danemark
G 1 Niklas Landin Jacobsen 4/26
G 16 Jannick Green 6/25
DC 2 Thomas Mogensen 2/5
ARD 3 Mads Christiansen 2/6
ARG 4 Klaus Thomsen 0/0
DC 5 Mads Mensah Larsen 1/2
ALG 7 Anders Eggert 1/3
DC 13 Bo Spellerberg 2/3
P 14 Michael V. Knudsen 0/0
P 15 Jesper Nøddesbo 3/3
ALD 17 Lasse Svan Hansen 0/0
ALD 18 Hans Lindberg 6/8
P 19 René Toft Hansen 1/1     
ARG 21 Henrik Møllgaard 4/7    
ARD 22 Kasper Søndergaard 1/4
ARG 24 Mikkel Hansen   9/11  
Entraîneur :   Ulrik Wilbek
  Danemark Statistiques   France
32/53 Buts marqués 41/56
60 % % réussite 73 %
0/0 Jets de 7 m 3/3
6 min Suspensions 6 min
3 Cartons jaunes 3
0 Cartons rouges 0
10/51 Arrêts 13/45
20 % % d'arrêts 29 %
  France
G 1 Cyril Dumoulin 1/5
G 16 Thierry Omeyer 12/40
ARD 2 Jérôme Fernandez   0/0
P 7 Igor Anic 0/1  
DC 8 Daniel Narcisse 6/7
ALD 9 Guillaume Joli 0/0
ARD 10 Kévynn Nyokas 2/2
ALG 11 Samuel Honrubia 0/0
DC 13 Nikola Karabatic 5/11
ARG 15 Mathieu Grébille 0/0
ARG 18 William Accambray 0/1
ALD 19 Luc Abalo 7/9  
P 20 Cédric Sorhaindo 2/3  
ALG 21 Michaël Guigou 10/11  
P 22 Luka Karabatic 0/0  
ARD 28 Valentin Porte 9/11  
Entraîneur :   Claude Onesta

Meilleur joueur de la finale : Daniel Narcisse (  France)

Statistiques et récompensesModifier

Équipe-typeModifier

Deux joueurs français figurent dans l'équipe type du championnat d'Europe 2014 : Nikola Karabatic est élu meilleur joueur et Luc Abalo meilleur ailier droit.

Statistiques collectivesModifier

Avec une moyenne de 32,4 buts par match, la France possède la meilleure attaque de la compétition. Elle est également l'équipe qui a inscrit le plus grand nombre de buts sur un match, à savoir 41 buts lors de la finale face au Danemark.

ButeursModifier

Statistiques des buteurs[32]
Rang Joueur Tot. Tirs % Ch. 7m MJ Moy.
1 Michaël Guigou 36 48 75,0 % 19 17 8 4,5
2 Nikola Karabatic 32 51 62,7 % 32 0 8 4,0
3 Luc Abalo 31 43 72,1 % 31 0 8 3,9
4 Valentin Porte 24 31 77,4 % 24 0 5 4,8
5 Cédric Sorhaindo 23 32 71,9 % 23 0 8 2,9
6 Daniel Narcisse 23 46 50,0 % 23 0 8 2,9
7 Guillaume Joli 22 26 84,6 % 3 19 8 2,8
8 Samuel Honrubia 14 19 73,7 % 14 0 6 2,3
9 Kévynn Nyokas 13 23 56,5 % 13 0 5 2,6
10 Igor Anic 12 13 92,3 % 12 0 7 1,7
11 Jérôme Fernandez 12 21 57,1 % 12 0 8 1,5
12 William Accambray 9 23 39,1 % 9 0 7 1,3
13 Mathieu Grébille 8 15 53,3 % 8 0 6 1,3

Gardiens de butModifier

Statistiques des gardiens [32]
Nom Équipe % Arrêts Tirs MJ Moy.
1 Cyril Dumoulin   France 34,0 % 55 162 8 6,9
2 Thierry Omeyer   France 31,4 % 49 156 6 8,2
3 Vincent Gérard   France 13,3 % 2 15 3 0,7

RéférencesModifier

  1. « L'équipe de France en pleine transition », sur Sud Ouest.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  2. « Onesta: "On est en phase de reconstruction" », sur francetvsport.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  3. « Xavier Barachet blessé ! », sur Site officiel de la LNH (consulté le 27 janvier 2014)
  4. « Fernandez, fracture d'un métacarpe" », sur L'Equipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  5. « Fracture de la main pour Jérôme Fernandez lors de sa "pige" au Qatar" », sur France 3 Midi-Pyrénées (consulté le 27 janvier 2014)
  6. « Thierry Omeyer indisponible 3 mois à cause d'une blessure au coude », sur Eurosport.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  7. « Nikola Karabatic élu MVP », sur L'équipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  8. « Les Bleus planent de nouveau sur l'Europe », sur Le Monde.fr (consulté le 26 janvier 2014)
  9. « Qualifications pour le Championnat d'Europe masculin de handball 2014 », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 9 août 2017)
  10. « Team Roster » [PDF], Fédération européenne de handball, (consulté le 30 août 2018)
  11. « La France s'impose face à la Russie », sur Le Monde.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  12. « Les Bleus sans trembler », sur l'Equipe.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  13. « Belle mise en bouche des Bleus ! », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 28 janvier 2014)
  14. « Porte incertain face à la Russie », sur l'Equipe.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  15. « Omeyer dans les 16 ! », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 27 janvier 2014)
  16. « Omeyer quel retour », sur L’équipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  17. « Les Bleus en patrons ! », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 27 janvier 2014)
  18. « Les Bleus l’emportent face à la Croatie », sur Site officiel de la LNH (consulté le 27 janvier 2014)
  19. « Les Bleus, tranquilles face à la Biélorussie ! », sur Site officiel de la LNH (consulté le 27 janvier 2014)
  20. « La Pologne qualifie les Bleus », sur Le Figaro.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  21. « Une défaite sans conséquence face à la Suède », sur Site officiel de la LNH (consulté le 27 janvier 2014)
  22. « La tête en demi-finales », sur L’équipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  23. « En route pour le Qatar ! », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 27 janvier 2014)
  24. « Destination finale pour les Bleus », sur L'équipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  25. « Le Danemark pour les Bleus », sur L'équipe.fr (consulté le 27 janvier 2014)
  26. « Les Bleus sont indestructibles », sur L'équipe.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  27. « Euro 2014 - Indestructibles ! », sur Site officiel de l'équipe de France (consulté le 28 janvier 2014)
  28. « Les Bleus sont champions d’Europe ! », sur Site officiel de la LNH (consulté le 28 janvier 2014)
  29. « Valentin Porte, l'arrière toulousain, révélation de cette compétition », sur La Dépêche.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  30. « Valentin Porte et Luka Karabatic, les révélations françaises de l'Euro de Hand », sur RTL.fr (consulté le 28 janvier 2014)
  31. « Valentin Porte, révélation de l'Euro 2014 : "C'est juste fabuleux" », sur France 3 Midi-Pyrénées (consulté le 28 janvier 2014)
  32. a et b [PDF](en) « Statistiques cumulées de l'équipe de France à l'Euro 2014 », sur sportresult.com, (consulté le 3 février 2014)

NavigationModifier

Liens internesModifier