Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valero (homonymie).
Cet article traite de Valero Rivera fils. Pour le père, voir Valero Rivera (handball, 1953).

Valero Rivera Folch
Valero Rivera en 2016
Valero Rivera en 2016
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (34 ans)
Lieu Barcelone
Taille 1,89 m (6 2)[1]
Masse 85 kg (187 lb)[1]
Poste Ailier gauche
Situation en club
Club actuel Drapeau : France HBC Nantes
Numéro 7
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2001-2005 Drapeau : Espagne FC Barcelone
2005-2007 Drapeau : Espagne BM Aragón
2007-2008 Drapeau : Espagne Algeciras BM
2008-2009 Drapeau : Espagne BM Guadalajara
2009-2010 Drapeau : Espagne SD Octavio
2010-2016 Drapeau : France HBC Nantes 154 (985)[2]
2016-2018 Drapeau : Espagne FC Barcelone 59 (260)[3]
2018- Drapeau : France HBC Nantes 23 (136)[2]
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2012- Drapeau : Espagne Espagne 91 (364)[4]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Valero Rivera Folch, né le à Barcelone, un joueur espagnol de handball évoluant au poste d'ailier gauche. International espagnol, il est notamment champion du monde 2013 et Champion d'Europe en 2018. Depuis l'été 2018, il a retrouvé le Handball Club de Nantes où il avait déjà évolué de 2010 à 2016.

Son père, également nommé Valero Rivera, est un ancien sélectionneur de l'équipe d'Espagne et ancien entraîneur du FC Barcelone[5] et a donc été celui qui fait débuter son fils dans le handball professionnel à Barcelone puis en équipe nationale d'Espagne. Il est également le gendre de Thierry Anti.

BiographieModifier

Après avoir été formé au FC Barcelone, club alors entrainé par son père Valero Rivera, il fait ses gammes dans quatre autres clubs espagnols avant de rejoindre à l'été 2010 le HBC Nantes. Après une bonne première saison sur les bords de l'Erdre, la saison 2011-2012 apparaît comme une consécration avec la quatrième place du H en championnat, alors le meilleur résultat du club, et surtout par le titre de meilleur joueur du championnat de France[6]. Fort de ce succès, Valero Rivera et le HBC Nantes s'accordent pour prolonger l'aventure pour quatre saisons supplémentaires[7].

Réserviste lors des Jeux olympiques 2012 de Londres[8], sa reconnaissance en France lui permet d'être sélectionné au championnat du monde 2013 en Espagne, notamment au détriment de Juanín García, meilleur buteur de l'histoire de la Roja. Toutefois, pendant la compétition, le « fils du sélectionneur » a été le joueur le plus critiqué du groupe espagnol, sa présence étant fréquemment remise en cause[9]. Sans jamais douter, il s'impose peu à peu et, en finale, il répond de la meilleure manière en réalisant une performance de premier plan avec six buts marqués. Ce premier titre de champion du monde se produit dans des conditions particulières pour lui du fait que ce championnat du monde est organisé en Espagne, que la finale a eu lieu à Barcelone, sa ville natale, et que son père est le sélectionneur de l'équipe nationale.

Vie privéeModifier

Il est en couple avec une handballeuse française, Marion Anti, la fille de son coach au HBC Nantes, Thierry Anti[8]. Ensemble, ils ont deux garçons nés le 17 juin 2013 et le 22 septembre 2015 nommés Valero junior et Tiago.

PalmarèsModifier

En équipe nationaleModifier

En clubsModifier

compétitions internationales
compétitions nationales

Récompenses individuellesModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Fiche de Valero Rivera », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 5 février 2016)
  2. a et b « Fiche de Valero Rivera », sur Site officiel de la LNH (consulté le 12 août 2019)
  3. « Hoja de Valero Rivera », sur Liga ASOBAL de Balonmano (consulté le 5 août 2019)
  4. Statistique avant l'Euro 2018.
  5. « Valero Rivera, une histoire de familles », Ouest-France, (consulté le 29 janvier 2013)
  6. a b et c « Récompenses à la Nuit du Handball », sur handzone.net, (consulté le 24 avril 2016)
  7. « Valero Rivera Nantais jusqu’en 2017 », sur handnews.fr, (consulté le 29 janvier 2013)
  8. a et b « Gros plan sur l’Espagnol Valero Rivera : Remplaçant idéal », Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 29 janvier 2013)
  9. « Valero Rivera : « Nantes m'a fait champion du monde » », Ouest-France, (consulté le 29 janvier 2013)
  10. « Palmarès de la Nuit du Handball », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 25 mai 2013)
  11. « Meilleurs buteurs du championnat de France (sélectionner la saison) », sur Site officiel de la LNH (consulté le 5 février 2016)
  12. (en) « Qatar 2015 All Star Team announced », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 2 février 2015)
  13. voir l'Équipe n° 21714 du 28/12/2013 (page 9)

Liens externesModifier