Élie Brousse

Élie Brousse

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Élie Pierre Laurent Brousse
Naissance
à Bages (France)
Décès (à 97 ans)
à Mably (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Surnom Le Tigre de Sydney
Poste Pilier et deuxième ligne
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
XIII Catalan
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
XV
??-??
1944-1945
XIII
1945-1947
1947-1949
1949-1951
1951-1952
1952-1954

Racing Club Catalan
USA Perpignan

Roanne
Marseille
Lyon
Celtic de Paris
Lyon

 ? (?)
 ? (?)

 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
XIII
1946-1953

France

30 (18)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Élie Brousse, surnommé le « Tigre de Sydney »[1], né le à Bages (Pyrénées-Orientales) et mort le [2] à Mably[3], est un joueur de rugby à XIII international français évoluant au poste de deuxième ligne.

Il est considéré comme le « meilleur deuxième ligne français » de tous les temps par la littérature treiziste[4],[5].

Biographie et carrièreModifier

Formé au XIII Catalan avant la Seconde Guerre mondiale, Élie Brousse rejoint le club de rugby à XV du Racing Club Catalan (version quinziste du XIII Catalan) pendant la guerre, à la suite de l'interdiction du rugby à XIII[6], puis l'USAP. Après la guerre, il revient au rugby à XIII et y devient l'un des meilleurs joueurs français sous les couleurs de Roanne, Marseille ou de Lyon où il y remporte plusieurs Championnats et Coupes de France (6 titres en tout) et participe à huit finales entre 1947 et 1954[6]. Il fait également une expérience d'une année au Celtic de Paris de Maurice Tardy en 1953.

Dans le civil, il travaille pour les Usines Devernois à Roanne[4].

Ses performances en club l'amènent en équipe de France où il y est titulaire pendant plusieurs années au poste de deuxième ligne. Il marque profondément l'histoire de ce sport par l'intermédiaire de la tournée victorieuse de l'équipe de France en Australie en 1951 sous la houlette de Robert Samatan où il y est l'un des joueurs marquants notamment lors du troisième test contre l'Australie avec un essai inscrit à l'issue de laquelle la presse australienne le surnomme le « Tigre de Sydney »[4]. À l'instar de Puig-Aubert et d'Édouard Ponsinet (avec lequel il faisait d'ailleurs tandem en équipe de France[4]) les Australiens lui firent une importante proposition pour qu'il joue dans un club de Sydney mais à l'instar de ses deux équipiers dont les familles étaient restées France, il refusa en raison de l'éloignement géographique.

Pour lui, le rugby est la chose la moins compliquée qui soit : « Toujours en chasse derrière ses trois-quarts » , il les épaule « sans relâche tant en attaque qu'en défense »[5].


ClubsModifier

PalmarèsModifier

Équipe de FranceModifier

Élie Brousse portera trente et une fois le maillot tricolore de 1946 à 1953[5].

Le tableau ci-dessous reprend le détail de ses trente et une sélections.

Matchs internationaux d'Élie Brousse
Date Adversaire Résultat Compétition Poste Points Essais Pen. Drops
1.   pays de Galles 19-7 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
2.   Angleterre 0-3 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
3.   pays de Galles 14-5 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
4.   pays de Galles 15-17 Coupe d'Europe Pilier 3 1 0 0
5.   Angleterre 2-5 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
6.   Angleterre 15-20 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
7.   pays de Galles 29-21 Coupe d'Europe Pilier 3 1 0 0
8.   Nlle-Zélande 7-11 Test-matchs Pilier 0 0 0 0
9.   pays de Galles 20-12 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
10.   Angleterre 10-25 Coupe d'Europe Pilier 3 1 0 0
11.   pays de Galles 12-9 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
12.   Angleterre 5-12 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
13.   Australie 10-29 Test-matchs Pilier 0 0 0 0
14.   Angleterre 12-5 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
15. Empire britannique 23-10 Amical Pilier 3 1 0 0
16. Autres Nationalités 8-3 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
17.   Angleterre 9-14 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
18. Autres Nationalités 16-3 Coupe d'Europe Pilier 0 0 0 0
19.   pays de Galles 28-13 Coupe d'Europe Talonneur 0 0 0 0
20.   Australie 26-15 Tournée 1951 Pilier 0 0 0 0
21.   Australie 11-23 Tournée 1951 Pilier 0 0 0 0
22.   Australie 35-14 Tournée 1951 Pilier 3 1 0 0
23.   Nlle-Zélande 15-16 Tournée 1951 Pilier 0 0 0 0
24. Autres Nationalités 14-17 Coupe d'Europe Deuxième ligne 0 0 0 0
25.   Angleterre 42-13 Coupe d'Europe Deuxième ligne 0 0 0 0
26.   Nlle-Zélande 8-3 Test-matchs Deuxième ligne 0 0 0 0
27.   pays de Galles 16-22 Coupe d'Europe Deuxième ligne 0 0 0 0
28.   Australie 12-16 Test-matchs Deuxième ligne 3 1 0 0
29.   Australie 5-0 Test-matchs Troisième ligne 0 0 0 0
30.   Australie 13-5 Test-matchs Deuxième ligne 0 0 0 0

DistinctionModifier

En 2018, Élie Brousse a été choisi par le « jury des Gloires du Sport Français » pour faire partie de la promotion 2018. Seul Aubert-Henry-Jean Puig, Puig-Aubert, autre joueur de rugby à XIII, avait reçu un tel honneur[8].

La renommée du joueur dépassant le seul cadre national français, cette distinction est également mentionnée dans la presse treiziste britannique la même année : le magazine Rugby Leaguer&League Express souligne ainsi qu'Elie Brousse était «  un grand deuxième-ligne international de l'après guerre »[1] et revient sur son parcours à cette occasion.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Mike Rylance, « French legend in hall of fame : The great international second rower of the post-War era, Elie Brousse, was inducted into the French national hall of Fame at ceremony at the Maison du Sport in Paris », Rugby Leaguer&League Express,‎ , p. 18 (ISSN 0962-1547)
  2. « Décès d’Élie Brousse », sur treizemondial.fr/,
  3. Eric Pejoux, « Le Roannais Elie Brousse, légende du rugby à XIII, est décédé », sur leprogres.fr,
  4. a b c et d Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), « Brousse Elie », p. 49
  5. a b c et d André Passamar, L'encyclopédie de Treize Magazine, Toulouse, Sud-Ouest Presse impression, 2ème trimestre 1984, 169 p. (ASIN B0014I5GK6), « Brousse, Elie », p. 17
  6. a b et c (en) Mike Rylance, « The "Sydney Tiger" tragically passes away », Rugby Leaguer & League Express, no 3181,‎ , p. 27 (ISSN 0962-1547)
  7. a b et c (« Gloire du Sport : Élie Brousse honoré », Midi Olympique (édition rouge),‎ , p. 28 (ISSN 0994-6187)
  8. « Elie Brousse rejoint Puig-Aubert parmi les Gloires du Sport Français! », sur ffr13.fr,

BibliographieModifier

  • (en) Mike Rylance, The Struggle and the Daring : The remarking of French Rugby League, Exeter, Short Run Press Ltd, , 338 p. (ISBN 978-1999333904), « Elie Brousse, the tiger of Sydney », p. 133-140

VidéographieModifier

Liens externesModifier