Coupe de France de rugby à XIII 1948-1949

Coupe de France de rugby à XIII 1949
Généralités
Sport rugby à XIII
Organisateur(s) Fédération française de jeu à XIII
Éditions 11e édition
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants ? clubs (professionnelles et amateurs)
Site web officiel Site de la fédération française

Palmarès
Vainqueur Marseille
Finaliste Carcassonne

Navigation

La Coupe de France de rugby à XIII 1948-1949 est la 11e édition de la Coupe de France, compétition à élimination directe mettant aux prises des clubs de rugby à XIII amateurs et professionnels affiliés à la Fédération française de jeu à XIII (aujourd'hui Fédération française de rugby à XIII).

Phase finaleModifier

Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
Le à Carcassonne Le à Perpignan Le à Toulouse Le à Marseille
Marseille 9
Cavaillon 2    
Marseille 24
Le à Facture
Libourne 13    
Libourne 12
Le à Valence-d'Agen
Arcachon 6
Marseille 25
    Bordeaux 12    
Bordeaux ?
Le à Paris
? ?    
Bordeaux 32
Le à Perpignan
    Lézignan 19
Lézignan 13
Le à Toulouse
Béziers 3
Marseille 12
Le à Béziers
    Carcassonne 9
Carcassonne 49
Avignon 0    
Carcassonne 5
Le à Perpignan
    Albi 0    
Albi 23
Forfait de Villeneuve-sur-Lot
Lyon 7
Carcassonne 21
Le à Perpignan et e à Carcassonne
    Roanne 6
Roanne 19[1]
XIII Catalan 7    
Roanne -
    Villeneuve-sur-Lot -
Villeneuve-sur-Lot ?
? ?


Finale - 15 mai 1949Modifier

Feuille de match
Marseille 12 – 9 Carcassonne

(mt : 5 - 3)

Le dimanche au stade Vélodrome à Marseille

Points marqués :

  • Marseille : 2 essais de Césard (6e), Dop (53e) ; 2 transformations de Delaye (6e et 53e) ; 1 pénalité de Delaye (73e).
  • Carcassonne : 3 essais de Thomas (35e), Vaslin (50e et 56e).

Arbitre :

Évolution du score : 5-0, 5-3 (mi-temps), 5-6, 10-6, 10-9, 12-9.

Spectateurs : 25 000

Composition des équipes :

L'affiche de la finale de la Coupe de France est la même qu'en Championnat de France qui se joue quant à elle le . Carcassonne accepte de rencontrer l'équipe de Marseille dans le stade de ce dernier[2]. Carcassonne présente cette année un meilleur bilan comptable avec une première place en saison régulière en Championnat tandis que Marseille possède des éléments pouvant faire basculer une rencontre, la preuve en est avec le score sans appel de 22-0 sur Roanne sorti second du Championnat en demi-finale de cette même compétition[2]. Toutefois, Marseille a obtenu un tableau plus abordable en Coupe de France en éliminant Libourne (7e du Championnat) en quart et Bordeaux (6e du Championnat), Carcassonne ayant de son côté éliminé Albi (3e du Championnat) puis Roanne (2e du Championnat). La finale est donc équilibrée et chacun présente une charnière séduisant avec côté Marseille Paul Césard-Jean Dop et côté carcassonnais Félix Bergèse-Roger Guilhem[2].

La finale se déroule devant près de 25 000 spectateurs, précédée d'une affluence de 30000 spectateurs lors de France-pays de Galles disputé le dans ce même stade Vélodrome de Marseille. Avant la rencontre, Marseille présente l'équipe annoncée tandis que Carcassonne remplace Bertrand par René Peytavi. Les deux équipes débutent le match de plain-pied où de nombreux chocs les opposent. Après ces minutes de jauge, Marseille marque les premiers points sur une action en sortie de mêlée opérée par Miseroux lançant les trois quarts avant que Hatchondo puis Césard se saississent du ballon, ce dernier tape à suivre pour un essai de Dehez entre les poteaux avec un transformation réussie[3].

 
Le Stade Vélodrome de Marseille accueille la finale.

Les deux défenses prennent le dessus sur les velléités offensives, le Marseillais Rouzaud, auteur d'un grand match, effectue des coups de pied obligeant l'arrière perpignanais Puig-Aubert à reculer. C'est finalement une erreur à la 35e minute d'Élie Brousse qui perd le ballon après contact dans son camp et intercepté par Thomas qui relance Carcassonne avec un essai en coin de ce dernier que Puig-Aubert ne transforme pas peu en verve sur cette finale. À la mi-temps, le score est de 5-3 pour Marseille[3].

En début de seconde période, Carcassonne parvient à développer son jeu avec une échappée d'Édouard Ponsinet le long de la touche qui sert Vaslin pour le second essai de Carcassonne. Puig-Aubert manque la transformation en tapant la barre. Les deux équipes se rendent alors coup pour coup. La réaction marseillaise est immédiate puisque trois minutes après, Jean Dop s'échappe à la suite d'un cafouillage en mêlée pour un essai transformé entre les poteaux, tandis que Ponsinet est auteur d'une nouvelle échappée pour le second essai de Vaslin[3].

Dans les dix dernières minutes, Marseille obtient une pénalité éloigné des 40 mètres des poteaux que décide de tenter Delaye[3]. Celui-ci la passe et permet à Marseille de conserve le trophée acquis en 1948.


Notes et référencesModifier

  1. Disputé une première fois, le score fut de parité 3-3 et il a été décidé de rejouer ce match.
  2. a b et c Première manche du duel Carcassonne-Marseille, Sud-Ouest, p.4, le samedi 14 mai 1949.
  3. a b c et d Marseille XIII s'adjuge la Coupe de France, Sud-Ouest, p.5, le lundi 16 mai 1949.