Max Rousié

joueur français de rugby à XV
Max Rousié
Description de l'image Max Rousié.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Georges Rousié
Naissance
à Marmande (Lot-et-Garonne) (France)
Décès (à 46 ans)
à Saint-Justin (Landes) (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Surnom Maxou
Poste Demi de mêlée, demi d'ouverture, centre, troisième ligne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
XV
1927-1934
XIII
1934-1936
1936-1939
XV
1940-1943

CA Villeneuve

Villeneuve-sur-Lot
Roanne

RRC Nice
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
XV
1931-1933
XIII
1935-1939

Drapeau : France France

Drapeau : France France

4 (9)

15 (39)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Max Rousié, de son vrai nom Georges Rousié, né le à Marmande et mort le à Saint-Justin, est un joueur de rugby à XV et de rugby à XIII évoluant au poste de demi de mêlée, demi d'ouverture, centre ou troisième ligne.

Il débute par le rugby à XV sous le maillot du CA Villeneuve et devient l'un des meilleurs joueurs de son époque en comptant quatre sélections en équipe de France entre 1931 et 1933. En 1934, il est l'une des figures du XV à rejoindre le nouveau code de rugby qui prend place en France le rugby à XIII. Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de ce code importé par Jean Galia. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale et l'interdiction du rugby à XIII, il est le joueur qui compte le plus de sélections en équipe de France qu'il emmène sous son capitanat à son premier titre de Coupe d'Europe des nations en 1939 accompagné de François Noguères, Maurice Brunetaud et Joseph Desclaux. En club, il reste dans un premier temps à Villeneuve-sur-Lot remportant un titre de Championnat de France en 1935 avec Marius Guiral et Galia, puis rejoint Roanne avec autant de succès, victoire en Championnat de France en 1939 aux côtés de Jean Dauger, Henri Gibert et René Arotca.

Il s'engage en guerre en tant que canonnier et reçoit la croix de Guerre puis une fois démobilisé il ne peut retourner au rugby à XIII en raison de son interdiction par le régime de Vichy. Il fait alors trois saisons à Nice disputant la finale de la Coupe de France en 1942 avec la sélection du Littoral Provence avant de clore sa carrière sportive. Bien que sollicité par de nombreux clubs, il décline les offres et effectue quelque temps d'entraînements à Paris XIII et Mazamet. Il travaille par la suite dans les chantiers pétroliers d'Hassi-Messaoud en Algérie en tant que moniteur d'éducation physique et trouve la mort en raison d'une sortie de route le après la commémoration avec des anciens treizistes du 25e anniversaire de la naissance de ce sport en France. En sa mémoire que la fédération française de rugby à XIII décerne chaque année depuis 1960 un trophée au Champion de France nommé « le Bouclier Max-Rousié ».

BiographieModifier

Né le à Marmande, son père, Jean-Louis Rousié, est boucher à Villeneuve-sur-Lot et sa mère se nomme Gabrielle Buchereau. Il atteint la taille de 1,78 m pour un poids de forme de 83 kg.

Première partie de carrière en rugby à XVModifier

, demi de mêlée à XV (il pouvait aussi jouer avec un égal bonheur à l'ouverture, dans les lignes arrière ou même en 2e ou 3e ligne) au Club athlétique villeneuvois (CAV XV) puis à XIII tant au Sport Athlétique Villeneuvois (SAV.13) de 1934 jusqu'en 1936 qu'au RC Roanne XIII jusqu'à la guerre et la suppression du XIII . Joueur rapide et puissant, il possédait aussi un excellent coup de pied.

Deuxième partie de carrière en rugby à XIIIModifier

En (soit 3 mois après la tournée des Galia's boys en Angleterre), le CAV XV bascule du rugby à XV au rugby à XIII (SAV.13) et en , il est le capitaine de la 1re tournée d'un club français de rugby à XIII outre-Manche : le SAV.13.

La postéritéModifier

Il est honoré par :

PalmarèsModifier

Palmarès en rugby à XVModifier

  • International (4 sélections) en équipe de France (1931 à 1934)

En équipe régionaleModifier

Palmarès en rugby à XIIIModifier

 
Finale de la Coupe en 1938 entre Roanne et Villeneuve, Étienne Cougnenc porte le ballon poursuivi par Max Rousié.

Détails en sélection en équipe de FranceModifier

Matchs internationaux de Max Rousié
Date Adversaire Résultat Compétition Poste Points Essais Pen. Drops
1.   Pays de Galles 18-11 Coupe d'Europe Demi d'ouverture 3 1 - -
2.   Angleterre 15-15 Coupe d'Europe Centre 7 1 2 -
3.   Pays de Galles 7-41 Coupe d'Europe Centre (c) 7 1 2 -
4.   Angleterre 7-25 Coupe d'Europe Demi d'ouverture 4 - 1 1
5. Dominions 8-5 Test-match Centre - - - -
6.   Pays de Galles 3-9 Coupe d'Europe Deuxième ligne (c) - - - -
7. Dominions 3-6 Test-match Demi d'ouverture (c) - - - -
8.   Angleterre 9-23 Coupe d'Europe Demi d'ouverture (c) 6 - 2 1
9.   Empire Britannique 0-15 Test-match Demi de mêlée (c) - - - -
10.   Australie 6-35 Test match Demi d'ouverture (c) - - - -
11.   Australie 11-16 Test match Centre (c) - - - -
12.   Angleterre 15-17 Coupe d'Europe Centre (c) 6 - 2 1
13.   Pays de Galles 2-18 Coupe d'Europe Centre (c) 2 - - 1
14.   Angleterre 12-9 Coupe d'Europe Arrière (c) - - - -
15.   Pays de Galles 16-10 Coupe d'Europe Centre (c) 4 - 2 -

Notes et référencesModifier

  1. L'Auto, 27 avril 1942.

Liens externesModifier