Économiste

chercheur et/ou théoricien en science économique

Un économiste est une personne spécialiste des sciences économiques. Il est souvent titulaire d'un doctorat d'économie. Dans la plupart des cas, il travaille en tant qu'enseignant ou chercheur dans une université, mais il peut également être employé dans un think-tank, une institution financière (banque, assurance, etc.) ou un organisme international (FMI, Banque mondiale, OCDE, BRI, etc.).

Économiste
Esther Duflo - Pop!Tech 2009 - 001 (cropped).jpg
Esther Duflo, une des quatre économistes français distinguée par un Prix Nobel.
Codes
CITP

Le site RePEc établit un répertoire des économistes dans le monde ayant publié un article dans une revue scientifique. En sciences économiques, les revues scientifiques les plus prestigieuses dans lesquelles les économistes cherchent à être publiés sont : la Review of Economic Studies (Oxford University Press), le Quarterly Journal of Economics (Oxford University Press), le Journal of Political Economy (University of Chicago Press), la American Economic Review (American Economic Association) et Econometrica (Econometric Society)[1].

Les meilleurs départements d'économie au monde se concentrent aux États-Unis (Harvard, UChicago, UC Berkeley, MIT, Columbia, Princeton, Stanford). En Europe, les meilleurs départements d'économie sont ceux de la LSE, de Cambridge et d'Oxford. En France, il s'agit de la Toulouse School of Economics et de la Paris School of Economics[2].

En économie, les think-tanks les plus connus dans le monde et regroupant les meilleurs économistes sont : le National Bureau of Economic Research (Boston), le Institute of Labor Economics (Bonn), le Centre for Economic Policy Research (Londres), le Peterson Institute for International Economics (Washington D.C.), la Brookings Institution (Washington D.C.) ou encore le Centre d'études prospectives et d'informations internationales (Paris)[3].

Origine du métierModifier

Les premiers économistes se trouvent dans le monde grec antique, avec Aristote (382-322 avant JC) dans ses travaux sur le thème de la production humaine et de la politique. Xénophon (431-355), qui a promu la division du travail pour améliorer les niveaux de production, a également écrit abondamment sur l'économie athénienne dans son livre L’Économique.

Au XVIIe siècle, l'un des premiers à étudier l'économie est Richard Cantillon (1680-1734), auteur du traité "Essai sur la nature du commerce en général". Un autre célèbre philosophe et historien écossais peut également être considéré comme un économiste est David Hume (1711-1776). Par la suite, Adam Smith qui, à travers son travail "The Wealth of Nations" décide de voir l'économie séparément de la politique et de la philosophie. De là naissent différents courants, des classiques comme David Ricardo, qui étudie la richesse et son rapport à la production, des économistes politiques comme John Stuart Mill (1806-1873), l'économiste français et défenseur du libre-échange Jean-Baptiste Say (1767-1832) , Philosophe prussien, économiste politique et révolutionnaire Karl Marx (1818 -1883) défenseur de l'économie socialiste. Les fondateurs d'importants concepts économiques entre la fin du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle sont l'économiste autrichien Carl Menger (1840-1921), fondateur de l'école autrichienne d'économie, et les fondateurs de l'influence macroéconomique théorique moderne de John Maynard Keynes (1883-1946) et l'économiste anglais et défenseur du laissez-faire du capitalisme Milton Friedman (1912-2006).

Selon l'hebdomadaire The Economist, les économistes contemporains les plus influents sont : Jonathan Gruber, Paul Krugman, Robert Shiller, Ernst Fehr, Thomas Piketty, Larry Summers, Daniel Kahneman, Alan Blinder, Joseph Stiglitz, Simon Johnson, Laurence Kotlikoff, Kenneth Rogoff, Justin Wolfers, Martin Feldstein et Jeffrey Sachs[4].

FormationModifier

 
En 2014, la directrice de la Réserve fédérale des États-Unis Janet Yellen, parle avec Christine Lagarde, directrice du FMI

La grande majorité des universités et grandes écoles ont un département de sciences économiques, qui délivre des diplômes en économie : licence, master, et thèse en France ; master of science et Ph.D dans les pays anglo-saxons.

Le titre économiste n'est pas protégé, contrairement à docteur ou psychiatre par exemple. Les économistes peuvent avoir une formation formelle ou informelle.[5] De nombreux économistes ont un doctorat en économie ou une expérience dans le domaine de l'économie (Christine Lagrade par exemple à une expérience en tant qu'avocate d'affaires). D'autres économistes ont une formation dans d'autres disciplines comme les prix Nobel d'économie John Nash ou Robert Aumann qui ont les deux des doctorats en mathématiques. Le prix Nobel d'économie Herbert A. Simon a un doctorat en sciences politiques et le prix Nobel d'économie Daniel Kahneman a un doctorat en psychologie.

Emploi des économistesModifier

Aux Etats-Unis, le salaire annuel moyen d'un économiste était, en 2017, de 102 490 dollars américains[6].

Les économistes travaillent dans des universités, institutions publiques, organisations internationales, Institutions financières privées et dans la politique.

Économistes françaisModifier

Quatre économistes français ont remporté le Prix Nobel d'économie[7]. Parmi les potentiels futurs lauréats les noms d'Olivier Blanchard (né en 1948), Philippe Aghion (né en 1956), Thomas Piketty (né en 1971) et Emmanuel Saez (né en 1972) sont régulièrement évoqués[8],[9],[10].

Selon le site RePEc, les cinq économiste basés en Frances les plus cités sont Jean Tirole, Philippe Aghion, Florencio Lopez-de-Silanes, Thomas Piketty et Andrew Clark[11].

Principaux économistes français
 
François Quesnay (1694-1774)
 
Jean-Baptiste Say (1767-1832)
 
Léon Walras (1834-1910)
 
Alfred Sauvy (1898-1990)
 
François Perroux (1903-1987)
 
Jean Fourastié (1907-1990)
 
Maurice Allais (1911-2010), Prix Nobel d'économie (1988)
 
Gérard Debreu (1921-2004), Prix Nobel d'économie (1983)
 
Jean Tirole (né en 1953), Prix Nobel d'économie (2014)
 
Christine Lagarde (née en 1956) Directrice de la Banque Centrale Européenne
 
Esther Duflo (née en 1972) Prix Nobel d'économie (2019)


Principaux économistes internationauxModifier

Principaux économistes[12]
 
Adam Smith (1723-1790), auteur de La Richesse des Nations (1776)
 
John Stuart Mill (1806-1873), auteur des Principes d'économie politique (1848)
 
Alfred Marshall (1842-1924), auteur des Principes d'économie politique (1890)
 
John Maynard Keynes (1883-1946), auteur de la Théorie générale (1933)
 
Ludwig Von Mises (1881-1973), auteur de L'Action humaine (1949)
 
Friedrich Hayek (1899-1992), auteur de La Constitution de la liberté (1960)
 
Simon Kuznets (1901-1985), connu pour sa courbe
 
John Hicks (1904-1989), connu pour le modèle IS/LM et sa fonction demande
 
Wassily Leontief (1905-1999), connu pour son modèle entrée-sortie
 
Gary Becker (1930-2014), connu pour ses travaux sur le capital humain
 
Kenneth Arrow (1921-2017), connu pour son théorème d'impossibilité
 
Robert Solow (né en 1924), connu pour son modèle de croissance exogène
 
Danuel Kahneman (né en 1934), connu pour ses contribution à l'économie comportementale

Notes et référencesModifier

  1. « Aggregate Rankings for Economics Journals | IDEAS/RePEc », sur ideas.repec.org (consulté le 31 mars 2019)
  2. « ShanghaiRanking's Global Ranking of Academic Subjects 2018 - Economics | Shanghai Ranking - 2018 », sur www.shanghairanking.com (consulté le 31 mars 2019)
  3. « Economics rankings: Think Tanks | IDEAS/RePEc », sur ideas.repec.org (consulté le 31 mars 2019)
  4. « That ranking », The Economist,‎ (ISSN 0013-0613, lire en ligne, consulté le 31 mars 2019)
  5. David Colander, « Comment fabriquer un économiste », sur cairn.info (consulté le 28 avril 2020)
  6. (en-US) « Economists : Occupational Outlook Handbook: : U.S. Bureau of Labor Statistics », sur www.bls.gov (consulté le 31 mars 2019)
  7. (en-US) « All Prizes in Economic Sciences », sur NobelPrize.org (consulté le 31 mars 2019)
  8. (en-GB) Phillip Inman, « Nobel prize in economics: the top contenders », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 31 mars 2019)
  9. (en-US) « Saez does matter », sur Paul Krugman Blog, (consulté le 31 mars 2019)
  10. « Une Française candidate au prix Nobel d'économie », sur Le Figaro, (consulté le 31 mars 2019)
  11. « Within Country and State Economics Rankings: France | IDEAS/RePEc », sur ideas.repec.org (consulté le 28 avril 2020)
  12. (en) Linda Yueh, The Great Economists, London (UK), Penguin, , 368 p.

BibliographieModifier

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier