Brookings Institution

think tank

La Brookings Institution est un think tank américain ayant son siège à Washington[1] ; c'est l'un des plus anciens think tanks, spécialisé dans la recherche et la formation dans les domaines des sciences sociales, essentiellement en économie, en politiques urbaines, gouvernance, affaires étrangères, économie mondiale et développement[2].

Brookings Institution
upright=Article à illustrer Organisation
Brookings Institute DC 2007.jpg
Siège de la Brookings Institution à Washington.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
généraliste
Siège social
1775 Massachusetts Avenue NW
Washington, États-Unis
Pays
Organisation
Fondateur
Direction
Personnes clés
Robert S. Brookings, fondateur
John R. Allen, président
Idéologie
Budget
41 millions $ en 2006
Chiffre d'affaires
112 894 566 dollar américain ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
IRS

DescriptionModifier

L'Institution s'est donné pour mission de « fournir des recommandations imaginatives et pratiques sur trois grands points : affermir la démocratie américaine ; améliorer le bien-être économique et social, la sécurité et les opportunités de tous les Américains ; et de sécuriser un système international plus ouvert, plus sûr, plus prospère et coopératif. »

La Brookings avance que ses chercheurs représentent des points de vue divers et se veut non partisane[3], mais les médias la décrivent comme allant du libéralisme contemporain aux États-Unis (une branche du social-libéralisme ou de la gauche américaine) au centrisme ou aux indépendants en se basant sur les positions de ses chercheurs et sur leur production.

Avant de prendre sa retraite en tant que général quatre étoiles du United States Marine Corps, le président de Brookings, John R. Allen, fut commandant de la Force internationale d'assistance et de sécurité de l'OTAN et des forces américaines en Afghanistan. Son précédent président Strobe Talbott fut ministre adjoint des Affaires étrangères de Bill Clinton.

Brookings est organisée en cinq programmes de recherche, chacun dirigé par un vice-président :

HistoireModifier

Elle a été créée par le philanthrope Robert S. Brookings (1850-1932).

ClassementModifier

The Economist décrit Brookings comme étant « sans doute le think tank le plus prestigieux des États-Unis[4]. » Le journal Foreign Policy a classé cette institution comme étant la première des think tanks américains en 2009[5].

Chaque année depuis 2008, le classement Global Go To Think Tank Index Report de l'université de Pennsylvanie a nommé Brookings "Think Tank de l'Année" (Think Tank of the Year) et "Meilleur Think Tank du Monde" (Top Think Tank of the World)[6].

MembresModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. About Brookings
  2. Brookings Institution Encyclopædia Britannica Online.
  3. Brookings Research
  4. « The New America Foundation falls into a familiar trap », The Economist,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4598&page=1 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Foreign Policy
  6. « TTCSP GLOBAL GO TO THINK TANK INDEX REPORTS », sur UPenn.edu, Université de Pennsylvanie, (consulté le 3 février 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :