Z 20900

automotrice ferroviaire française à deux niveaux conçue pour des services périurbains

Les Z 20900 sont des éléments automoteurs circulant en Île-de-France. Ces rames constituent une évolution des Z 20500 dont elles se distinguent principalement par leur chaîne de traction et leur aménagement intérieur. Depuis 2012, elles circulent toutes sur la ligne C du RER et la ligne V du Transilien mais ont disparu de la ligne H du Transilien. Elles possèdent le même bruit moteur que les Z 23500 du fait qu'elle partagent la même chaîne de traction OnIX.

Z 20900
Description de cette image, également commentée ci-après
Z 20900 en livrée Île-de-France Mobilités à Neuilly - Porte Maillot.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Surnom Z 2N
Type automotrice à 2 niveaux
Motorisation électrique
Composition 4 caisses
(ZBe (impaire)+ZRBe+ZRABe+ZBe (paire))
Couplage UM 2 et avec Z 2N [réf. nécessaire]
Construction de à
Constructeur(s) Alstom, Bombardier
No  de série Z 20901/02 à 21007/08
Nombre 54
Livraison 2001 à 2004
Modernisation de à
Effectif 54 rames (au 11/08/2014)
Affectation RER, Transilien
Utilisation (RER)(C) TransilienLigne V du Transilien
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo' (motrices) ;
2'2' (remorques)
Écartement standard (1 435 mm)
Alimentation continu 1,5 kV
/ monophasé
25 kV 50 Hz
Moteurs de traction 8 asynchrones
à cage d'écureuil

4 FXA 2858
à ventilation forcée
Puissance continue 3 464 kW
Effort de traction 310 kN
Masse en service 245 t
Longueur 103,508 m
Largeur (Z) 2,820 m
Hauteur 4,320 m
Empattement motrice 17,800 m
Empattement du bogie motrice 2,400 m
Portes louvoyantes
2 vantaux
Capacité 1598 p.
Places assises 500 pl.
Climatisation Ventilation réfrigérée
Vitesse maximale 140 km/h

[1],[2],[3]

Description

modifier

Les Z 20900 font partie de la famille des Z 2N. Elles sont une version améliorée des Z 20500 auxquelles elles succèdent. Elles se distinguent notamment par :

  • leur composition fixe à quatre caisses ;
  • la chaîne de traction OnIX (Onduleur à Intégration eXceptionnelle) à base de composants IGBT ;
  • l'installation du système de sécurité fin de soirée par possibilité de neutralisation des espaces voyageurs des motrices ;
  • l'intercirculation entre les deux remorques ;
  • la ventilation réfrigérée et des vitres teintées ;
  • l'application de la classe unique des matériels Transilien et du diagramme à quatre places de front avec des sièges plus larges et confortables équipés d’accoudoirs.

La première rame rénovée est mise en service en  ; il s'agit de la 203A[4].

Depuis leur modernisation, achevée en juillet 2023 avec la 254A, elles ont reçu les modifications techniques suivantes :

  • Aménagement intérieur revu aux couleurs Carmillon SNCF ;
  • Eclairage intérieur à LEDs et prises USB dans les espaces voyageurs pour les dernières sorties ;
  • Livrée extérieure Ile-de-France Mobilités (les plus récentes sorties d'atelier sont floquées SNCF Voyageurs) ;
  • Remplacement et modernisation d'organes électriques et de puissance (nouveaux transformateurs, révision de la climatisation et mise à niveau technique de l'électronique de puissance) ;
  • Opérations lourdes (traitement de corrosion chaudronnerie pour redonner 20 ans de potentiel à la rame) ;
  • Installation de blocs fanaux/projecteurs uniques à LEDs (pouvant présenter les blancs et les rouges sur le même optique) ;
  • Pelliculage athermique dans les espaces voyageurs ;

Les deux motrices (ZBe) comptent 82 places assises tandis que les deux remorques (ZRBe) en comportent chacune 96, ainsi qu'un WC (condamné).

Les Z 20900 peuvent former des unités multiples avec les Z 5600, Z 8800, Z 20500, avec deux éléments au maximum en service commercial.

En , les rames commencent à être progressivement équipées du système d'information voyageurs embarqué (SIVE) qui était initialement déployé sur les Z 20500 de la ligne D[5] câblé en audio uniquement. De toutes les sous-séries Z 2N, seules les Z 20900 étaient équipées de ce système, non interopérable avec les autres sous-séries. Celui-ci a progressivement été remplacé par la même version que les autres rames, rendant toute la série compatible.

Petite particularité de ces rames, les 20900 sont les seules équipées du réarmement des signaux d'alarmes en cabine lorsqu'un signal est tiré.

Histoire

modifier

Afin de compléter le parc de matériel roulant de la ligne C du RER, et d'éliminer de la ligne les derniers éléments Z 5300 encore en service, la SNCF commande fin 1998 de nouvelles rames de type Z 20500, mais comportant diverses évolutions de motorisation et d'aménagement. Ces nouveaux éléments sont livrés de [6] à 2004 et sont numérotés Z 20900. Leur livraison permet d'éliminer, par décalage, la première sous-série de Z 6100 en banlieue Nord. Les Z 20900 ont été principalement conçues pour les trajets de banlieue plus longs, en particulier entre Paris et la grande banlieue, de par l'aménagement intérieur des sièges, en comparaison avec les Z 20500.

Par ailleurs, douze rames Z 20900 étaient en plus évoquées pour augmenter l'offre du RER B pour la nouvelle antenne nord envisagée entre Dugny et Le Bourget en prévision de l’Exposition universelle [avortée] de Dugny de 2004 (42 autres Z 20900 allaient remplacer sur le RER C les Z 5300)[7].

Tandis que les quarante premiers éléments sont décorés de la livrée tricolore dite « Île-de-France », les quatorze derniers sont dotés de la livrée Transilien bleu marine à berlingots, ensuite appliquée aux voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N) et aux rames inox de banlieue (RIB) rénovées. Les dix derniers éléments de la série sont financés par le Conseil régional d'Île-de-France.

La chaîne de traction OnIX, essayée sur l'élément Z 20887-20888, est généralisée sur ces nouvelles rames. Elles se distinguent des Z 20500 par la disposition des sièges à quatre places de front (2+2), tous munis d'accoudoirs et dont le confort est amélioré, par l'absence de compartiment de première classe, supprimée dans le RER le , et par la présence de vitres teintées et d'une ventilation réfrigérée, permettant d'abaisser la température ambiante de 3 à °C l'été[6].

Un dispositif de condamnation des portes des motrices permet en extrême soirée de rassembler les voyageurs dans les deux remorques centrales, liées par une intercirculation dépourvue de portes, ceci afin d'amoindrir le sentiment d'insécurité dans des rames presque vides[8]. Toutefois, ce dispositif appelé "SNU" pour Service NUit, n'est plus utilisé aujourd'hui, les rames étant trop fréquentées.

Services assurés

modifier

À partir de 2012, toutes les rames de cette série sont affectées au RER C[9]. En outre, depuis , elles sont utilisées également sur la ligne V du Transilien.

  
  

Superviseur technique de flotte

modifier

La supervision technique de flotte de la ligne C (STF Transilien ligne C, ou SLC), entité interne de la SNCF, gère le matériel moteur sur la ligne C du RER et donc les 54 exemplaires de Z 20900. Toutes les Z 20900 sont entretenues au technicentre SNCF des Ardoines à Vitry-sur-Seine.

Rames particulières

modifier
Z 20900 en livrée Carmillon, équipés du SIVE (système d'informations voyageurs embarqué) et de l'avertisseur lumineux et sonore de fermetures des portes à la gare de Viroflay-Rive-Gauche (ligne C du RER).
  • Les Z 20981/82 à 21007/08 ont reçu la nouvelle livrée Transilien aux couleurs de la région Île-de-France (bleu avec berlingots de couleurs).
  • La Z 20967/68 a été accidentée le lors de l'accident ferroviaire de Choisy-le-Roi[10]. Elle a été réparée au Technicentre de Saint-Pierre-des-Corps. À la suite de cet accident, la rame 234 A est revenue au dépôt des Ardoines avec la motrice impaire de la rame 251 A (Z 21001) et a circulé avec cette composition au cours de l'année 2012. L’élément 234 A a retrouvé sa composition initiale après réparation et circule à nouveau sur la ligne C depuis .
  • La Z 20905/06 est la première à être rénovée ; elle arbore une livrée à base de rouge Carmillon de la SNCF et vif argent du STIF[4]. La prochaine rame à être rénovée sera la Z 20903/04, toujours arborée de la livrée Carmillon de la SNCF et du vif argent du STIF. Elle est reconnaissable, notamment, à son toit intégralement blanc. Les autres rames Z 20900 seront vêtues de la nouvelle livrée bleu clair Île-de-France Mobilités[11].
  • La Z 20901/02 est la première à recevoir la livrée bleu clair Île-de-France Mobilités, suivie peu après par la rame Z 20907/08.

Galerie de photographies

modifier

Notes et références

modifier
  1. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 201, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  2. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  3. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  4. a et b « Matériel roulant ferroviaire [Z 20905/06 (203A)] », sur Le web des cheminots, article du (consulté le ) : « La 1ère à sortir du Technicentre de Saint Pierre des Corps est la Z 20905/06 (203A). Cette dernière est ressortie avec la même livrée qu'une partie des Z2N de la ligne C, à base de rouge "carmillon" de la SNCF et "vif argent" du STIF ».
  5. Lydie, « Le SIVE, ou l'amélioration de l'information à bord des RER C », Le blog du RER C, (consulté le ).
  6. a et b Marc Carémantrant, « Les débuts des Z 20900 » dans Rail Passion no 51, septembre 2001, pp. 12 et 13
  7. « Les Z2N, automotrices très - trop ? - polyvalentes », sur transportparis.canalblog.com (consulté le ), paragraphe Z 20900.
  8. Bernard Collardey, Les trains de banlieue, tome II, p. 302.
  9. [PDF] Document trains du Sud-Ouest.
  10. [PDF] Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre - Rapport d’enquête technique sur le déraillement d’un train du RER C survenu le 20 décembre 2009, mars 2011. Consulté le 20 octobre 2012.
  11. « [Z 5600 / Z 8800 / Z 20500 / Z 20900 (Z2N)] Sujet Officiel », sur Le Web des Cheminots (consulté le ).

Bibliographie

modifier

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Lien externe

modifier
  • Le parc Z 20900, sur metro-pole.net via web.archive.org, au