Ouvrir le menu principal
VB 2N
Description de cette image, également commentée ci-après
VB 2N rénovée en livrée Transilien en gare de Lavilletertre.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Type rame de banlieue
Composition • 6 caisses
(Réseau Paris-Saint-Lazare)
Bx+Bh+B+Bs+B+Bdh+BB 27300
• 7 caisses
(Réseau Paris-Montparnasse)
Bx+Bh+B+Bs+B+B+Bdh+
BB 7600 ou BB 27300
Mise en service
Modernisation de à
Retrait Depuis
Aménagement deux niveaux
Utilisation TransilienLigne J du TransilienLigne N du Transilien
Caractéristiques techniques
Tare 48 t
Longueur 24,280 m
Bogies Y 30 P - ANF
Portes coulissantes
à 2 vantaux
Vitesse maximale 140 km/h

Une voiture de banlieue à deux niveaux ou VB 2N est un élément d'une rame ferroviaire remorquée, réversible et à deux niveaux. Composées de six, sept ou huit voitures, ces rames sont utilisées sur le réseau Transilien, nom du réseau de trains de banlieue de la SNCF dans la région Île-de-France.

Entrées en service en , il en a été produit 589 exemplaires par la Compagnie industrielle de matériel de transport (CIMT) pour la caisse et par Ateliers de construction du Nord de la France (ANF) pour les bogies.

HistoireModifier

Dotées à l'origine de banquettes en moleskine, elles présentent toutefois le même aspect extérieur que les rames du type VO 2N. Elles sont tractées ou poussées (réversibilité) par des locomotives BB 17000 ou des BB 27300 de Paris-Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie (via Conflans-Sainte-Honorine ou Poissy), de Paris-Saint-Lazare à Ermont - Eaubonne, Évreux ou Gisors, ainsi que depuis les gares de Paris-Nord et Paris-Montparnasse. En banlieue Est de Paris, elles assuraient également des dessertes omnibus de Paris-Est à Tournan et de Paris-Est à Meaux avant la création et le prolongement du RER E.

Les VB 2N circulent en réversibilité avec des BB 27300 de Paris-Montparnasse à Rambouillet ou de Paris-Montparnasse à Mantes-La-Jolie et Dreux via Plaisir - Grignon (la tension passe en 25 kV 50 Hz après Plaisir - Grignon).

 
Rame en livrée d'origine.

Depuis fin , les rames rénovées en livrée Transilien de Paris-Montparnasse et Paris-Saint-Lazare sont toutes utilisées avec les nouvelles BB 27300. En revanche sur Paris-Nord, toutes les VB 2N sont utilisées avec des BB 17000.

Jusqu'à la fin de , elles étaient en service sur la ligne H du Transilien, sur les axes Paris-NordPontoise, Paris-Nord – Persan - Beaumont via Ermont - Eaubonne et Valmondois, Paris-Nord – Luzarches, Paris-Nord – Persan - Beaumont via Montsoult-Maffliers et sur PontoiseCreil. Depuis 2012, les rames Z 50000 ont libéré les VB 2N sur la ligne H du Transilien.

Jusqu'au début de , elles étaient affectées également sur la ligne K du Transilien, assurant les semi-directs de Paris-Nord à Crépy-en-Valois où leur aptitude à rouler à 140 km/h permettait de surclasser les automotrices du type Z 6100. Elles y circulaient avec les BB 17051 à 55, 59, 60, 62, 63, 66 à 77, 81 à 17101 puisque le réseau Nord est lui aussi électrifié en 25 kV 50 Hz.

Leur numérotation débutait à N01. Jusqu'en 2013, les VB 2N des lignes H et K ont été petit à petit transférées sur la ligne N (Paris-MontparnasseRambouillet) afin d'y remplacer les Z 5300. Là-bas, elles y sont tractées par des BB 7600, c'est-à-dire des BB 7200 provenant de l'activité Fret, modifiées pour être aptes à la réversibilité et dotées de l'équipement pour agent seul (EAS) ainsi que d'une ligne de chauffage 1500 V pour alimenter électriquement les voitures (VB 2N).

DescriptionModifier

 
Une rame en gare de Franconville - Le Plessis-Bouchard, en nouvelle livrée bleu nuit Transilien, sur la ligne H.
 
Étage inférieur d'une VB 2N rénovée.

Chaque voiture mesure 24,28 m entre tampons (24,78 m avec la cabine de conduite) pour un poids à vide de 48 t. À partir de 1995, elles ont été progressivement équipées de l'équipement à agent seul (EAS), en même temps que les locomotives qui les tractent. Très robustes et lourdes, les VB 2N s'avèrent vite mal adaptées au trafic de banlieue comportant de nombreux arrêts peu espacés, en raison de la faible puissance des locomotives qui les tractent. Les BB 27300, beaucoup plus puissantes, ont récemment permis de remédier en partie au problème.

Un autre problème s'est révélé au fur et à mesure du vieillissement de ce matériel : le bruit important provoqué par le roulement, aussi bien à l'intérieur (surtout au-dessus des bogies) qu'à l'extérieur, très gênant pour les proches riverains des voies ferrées. Dans une gare, au passage d'une rame, il dépasse 90 décibels en circulant à une vitesse moyenne de 70 à 80 km/h, ce qui nuit gravement au confort malgré une rénovation lourde, le poids sur les bogies étant très important sur ce type de matériel à deux niveaux, supportant 24 tonnes à vide sur chaque bogie Y 30 avec une suspension classique.

La suppression des automotrices inox Z 5300 de la ligne C du RER en 2003 a nécessité la conception de Z 5600 à six caisses, au lieu de quatre à l'origine, dénommées « Evolys ». En conséquence, des voitures VB 2N ont été récupérées pour être transformées en voitures ZR 2N, alors intégrées aux Z 5600 du RER C. D'autres voitures VB 2N ont été intégrées aux Z 20500 à caisses courtes afin de faire passer ces dernières de 4 à 5 caisses pour les affecter à la ligne D du RER.

Sorties d'usine avec une livrée gris ciment et des bandeaux et bas de caisse jaunes (1975), les VB 2N ont connu trois livrées successives : une seconde bleue-blanc-rouge dite « Île-de-France » (1995), à l'image des matériels RER, puis une troisième, dite « Transilien », à partir de 2003, présentant une couleur unie bleue avec un bandeau blanc, et un encadrement des portières avec de vives couleurs. Cette nouvelle livrée, du fait de la présence des éléments colorés aux portes, est parfois surnommée « Smarties » ou « Perroquet ». L'application de la livrée Transilien s'est accompagnée d'un réaménagement complet des voitures avec installation d'une ventilation réfrigérée, effectué sous le pilotage du Technicentre de Rennes.

Des voitures omnibus à deux niveaux, extérieurement similaires aux VB 2N et déclinées sous l'appellation VR 2N, à portes jaunes et à aménagement intérieur spécifique, circulent en région Hauts-de-France.

Répartition détailléeModifier

 
Intérieur d'une cabine de
conduite de voiture-pilote
d'une VB 2N.

Les VB 2N circulent, ou ont circulé, au départ de toutes les gares de Paris, à l'exception de Paris-Austerlitz.

Ligne J du TransilienModifier

Depuis ou vers Saint-Lazare, elles circulent sur :

  • le groupe V (Saint-Lazare à Mantes via Poissy) ;
  • le groupe VI (Saint-Lazare à Mantes via Conflans ainsi que de Conflans à Pontoise/Boissy-l'Aillerie/Gisors).

Elles circulent avec les BB 27324 à 41 et 43 à 67 depuis fin 2007 en remplacement des BB 17000. Depuis leur remplacement, ces rames sont passées de 7 à 6 voitures du fait de la longueur des BB 27300 pour la mise à quai.

Leur numérotation commence à 201. Elles sont maintenant toutes repeintes aux couleurs Transilien. Leur rénovation (RG pour Révision Générale selon l'expression SNCF), s'est déroulée à Rennes où se situe l'atelier directeur.

Sur la banlieue de Paris-Saint-Lazare, il ne reste aucune rame aux couleurs Île-de-France.

Les VB 2N bénéficient d'un système d'informations visuelles et sonores depuis leur rénovation. Le dispositif est actuellement en service sur toutes les rames.

Ligne N du TransilienModifier

 
VB 2N et BB 27300.
 
VB 2N et BB 7600.

Depuis Paris-Montparnasse, elles sont utilisées sur la ligne N du Transilien (vers Rambouillet, Dreux et Mantes-la-Jolie). Elles circulent en réversibilité attelées à des BB 27300 et des BB 7600.

Elles sont numérotées :

  • avec les BB 27300, par un 7 en premier, suivi d'une lettre (par exemple « 7W ») pour celles à sept caisses. Celles-ci ont été transférées depuis le réseau de Saint-Lazare car celui-ci dispose de quais courts et les BB 27300 sont plus longues que les BB 17000. Il a donc été décidé d'échanger les VB 2N à sept caisses du réseau Saint-Lazare contre celles à six caisses du réseau Montparnasse ; ce dernier possédant des quais longs, il peut accueillir les VB 2N à sept caisses de Saint-Lazare.
  • avec les BB 7600 (depuis juillet 2012), par un C[1] (courant continu) en premier, suivi d'un nombre (01 pour la première rame). Ces rames VB 2N sont en provenance de la ligne H du Transilien. Attelées à des nouveaux engins moteurs (BB 7600), elles contribuent à la radiation des Z 5300.

Les locomotives BB 8500 ne sont plus utilisées avec les rames VB 2N sur Montparnasse – Rambouillet puisque la plupart assurent les relations ParisChartresNogent-le-Rotrou avec des rames VO 2N à sept caisses. Les locomotives BB 25500, qui étaient utilisées principalement sur la relation Montparnasse – Mantes-la-Jolie en raison de leur capacité de circulation sous deux tensions différentes, ont été remplacées dès 2006 par les BB 27300 et ont rejoint pour la plupart d'autres supervisions, comme en Alsace ou en Bretagne ; elles sont facilement reconnaissables avec leur livrée Île-de-France.

Les VB 2N bénéficient d'un système d'informations visuelles et sonores depuis leur rénovation. Le dispositif est actuellement en service sur toutes les rames.

Fin de vieModifier

Plus de dix ans après la rénovation des ultimes rames, deux nouveaux matériels roulants vont à partir de 2019 prendre la relève de ces voitures et des locomotives les tractant. Sur le réseau Transilien Paris Saint-Lazare, les rames Z 50000, après avoir remplacé les rames inox de banlieue (RIB) ainsi que les Z 6400, doivent ensuite se substituer aux VB 2N en reprenant dès le premier semestre 2019, certains des trajets jusqu'alors effectués avec des VB 2N attelées à des BB 27300 et des BB 17000. En 2022, lors du prolongement par étapes de la ligne E du RER à l'ouest jusqu'à Mantes-la-Jolie, les nouvelles rames RER NG remplaceront les dernières VB 2N de cette ligne. Sur le réseau de Paris-Montparnasse, les VB 2N seront remplacées dès la fin 2019 par les nouvelles rames Regio 2N (Z 57000) qui auront déjà équipé la ligne R du Transilien et les tronçons sud de la ligne D du RER[2].

Modélisme et simulation ferroviaireModifier

Les VB 2N sont modélisées sous toutes leurs livrées dans Microsoft Train Simulator et également sous leur première livrée orange en bêta dans Trainz, ou la version payante sur le site web « La France en Trains », qui propose toutes les livrées. Elles ont également été reproduites sous Train Simulator 20xx en livrée Île-de-France et en livrée Transilien et en compagnie d'une voiture omnibus à deux niveaux (VO 2N) Nord-Pas-de-Calais (NPDC)

Elles ont été commercialisées par Jouef de 1976 à 1988 à l'échelle H0 puis par la marque italienne Vitrains. Cette dernière les a ressorties en coffret en 2015 dans différentes livrées[3].

Notes et référencesModifier

  1. La numérotation C a été choisie afin qu'il n'y ait pas de confusion entre les BB 27300 qui sont bicourant (1,5 kV continu et 25 kV 50 Hz) et les BB 7600 qui sont monocourant (1,5 kV continu).
  2. « Des trains neufs pour les voyageurs des lignes N et D d’ici 2021 », sur Île-de-France Mobilités, (consulté le 10 février 2019).
  3. Aurélien Prévot, "Des voitures de banlieue à deux niveaux", Loco Revue, no 815, Auray, LR Presse, Juin 2015, page 13.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier