Vingt-cinquième circonscription de Paris de 1958 à 1986

circonscription législative française

25e circonscription
de Paris
de 1958 à 1986

De 1958 à 1986, la vingt-cinquième circonscription législative de Paris recouvrait un quartier du 18e arrondissement de la capitale : le quartier des Grandes-Carrières[1]. Cette délimitation s'est appliquée aux sept premières législatures de la Cinquième République française. De 1958 à 1967, elle se confond avec la 25e circonscription de la Seine.

Députés élusModifier

Députés de la 25e circonscription élus à l'Assemblée nationale (Législatures de la Ve République)
Législature Début de mandat Fin de mandat Député élu Parti politique Observations
Ire Jean Pécastaing UNR
Michel Sy CNI suppléant de Jean Pécastaing, décédé
mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IIe Alexandre Sanguinetti UNR nommé au gouvernement
Dominique Wapler UNR-UDT suppléant d'Alexandre Sanguinetti, nommé au gouvernement
IIIe Claude Estier FGDS mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IVe Louis Vallon UDR
Ve Roger Chinaud RI
VIe Roger Chinaud UDF mandat écourté à la suite d'une dissolution de François Mitterrand
VIIe Claude Estier PS


En 1985, le président de la République François Mitterrand changea le mode de scrutin des députés en établissant le scrutin proportionnel par département[2]. Le nombre de députés du département de Paris fut ramené de 31 à 21 et les circonscriptions furent supprimées au profit du département.

Évolution de la circonscriptionModifier

En 1986, cette circonscription a été scindée en deux parties qui ont été intégrées aux nouvelles « dix-septième » et « dix-huitième circonscriptions »[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Ordonnance n°58-945 du 13 octobre 1958 » (consulté le 22 août 2010)
  2. « Loi n°85-690 du 10 juillet 1985 » (consulté le 22 août 2010)
  3. « Loi n°86-825 du 11 juillet 1986 » (consulté le 22 août 2010)

Voir aussiModifier