Mouvement réformateur (France)

Mouvement des réformateurs
Image illustrative de l’article Mouvement réformateur (France)

Fondation
Disparition
Organisations politiques concernées Centre démocrate
Parti radical valoisien
Centre républicain
Mouvement national Progrès et liberté
Parti de la démocratie socialiste
Mouvement démocrate-socialiste de France
Parti libéral européen

Positionnement Centre gauche à centre droit
Idéologie Social-libéralisme
Social-démocratie

Le Mouvement réformateur fut une coalition centriste regroupant essentiellement le Centre démocrate de Jean Lecanuet et le Parti Radical de Jean-Jacques Servan-Schreiber, ainsi que d'autres petites formations du centre-gauche et du centre-droit, créée en novembre 1971[1], en vue des élections législatives de 1973. Il se voulait troisième voie, refusant à la fois l'alliance avec le Parti communiste et l'immobilisme de la majorité présidentielle organisée autour de l'UDR.

CompositionModifier

Les composantes du MR furent :

Le rapprochement du Centre démocrate avec les Républicains indépendants signa son arrêt de mort en tant que coalition quelques mois après le scrutin. À l'approche des élections législatives de 1978 et à l'instigation du président de la République Valéry Giscard d'Estaing, presque les mêmes partis, additionnées toutefois des Républicains indépendants, se retrouvèrent au sein de l'UDF pour faire pièce cette fois au RPR emmené par Jacques Chirac.

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Noël-Jean Bergeroux, « M. Michel Durafour propose une "réflexion commune" à la gauche non communiste et aux "libéraux de progrès" », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).