Vingt-troisième circonscription de Paris de 1958 à 1986

circonscription législative française

23e circonscription
de Paris
de 1958 à 1986

De 1958 à 1986, la vingt-troisième circonscription législative de Paris recouvrait deux quartiers du 17e arrondissement de la capitale : une partie de la Plaine-de-Monceaux (à l'est des rues de Prony et de Courcelles) et une partie des Batignolles (à l'ouest des rues Nollet et Darcet)[1]. Cette délimitation s'est appliquée aux sept premières législatures de la Cinquième République française. De 1958 à 1967, elle se confond avec la 23e circonscription de la Seine.

Députés élusModifier

Députés de la 23e circonscription élus à l'Assemblée nationale (Législatures de la Ve République)
Législature Début de mandat Fin de mandat Député élu Parti politique Observations
Ire Guy Vaschetti UNR mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IIe Jean de Préaumont UD-Ve
IIIe Jean de Préaumont UDR mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IVe Jean de Préaumont UDR
Ve Jean de Préaumont UDR
VIe Jean de Préaumont RPR mandat écourté à la suite d'une dissolution de François Mitterrand
VIIe Jean de Préaumont RPR


En 1985, le président de la République François Mitterrand changea le mode de scrutin des députés en établissant le scrutin proportionnel par département[2]. Le nombre de députés du département de Paris fut ramené de 31 à 21 et les circonscriptions furent supprimées au profit du département.

Évolution de la circonscriptionModifier

En 1986, la partie ouest de cette circonscription est jointe à une partie de l'ancienne vingt-deuxième circonscription pour former la nouvelle « seizième circonscription » et la partie est est intégrée à la nouvelle « dix-septième circonscription »[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Ordonnance n°58-945 du 13 octobre 1958 » (consulté le 22 août 2010)
  2. « Loi n°85-690 du 10 juillet 1985 » (consulté le 22 août 2010)
  3. « Loi n°86-825 du 11 juillet 1986 » (consulté le 22 août 2010)

Articles connexesModifier