Ouvrir le menu principal

Verneuil-sur-Vienne

commune française du département de la Haute-Vienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verneuil.

Verneuil-sur-Vienne
Verneuil-sur-Vienne
Vue sur le bourg et la campagne environnante.
Blason de Verneuil-sur-Vienne
Blason
Verneuil-sur-Vienne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Aixe-sur-Vienne
Intercommunalité Communauté urbaine Limoges Métropole
Maire
Mandat
Pascal Robert
2014-2020
Code postal 87430
Code commune 87201
Démographie
Gentilé Verneuillais(es)
Population
municipale
4 899 hab. (2016 en augmentation de 8,99 % par rapport à 2011)
Densité 142 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 58″ nord, 1° 07′ 39″ est
Altitude Min. 180 m
Max. 402 m
Superficie 34,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Verneuil-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Verneuil-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verneuil-sur-Vienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verneuil-sur-Vienne
Liens
Site web http://www.verneuil-sur-vienne.fr

Verneuil-sur-Vienne (Vernuèlh en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine. Verneuil-sur-Vienne est surnommée les jardins de Limoges. Ses habitants sont appelés les Verneuillais(es)[1].

Bunch of grapes icon.svgC'est le seul village viticole de Haute-Vienne.

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Situation de la commune de Verneuil-sur-Vienne en Haute-Vienne.

La commune de Verneuil-sur-Vienne est située à l'ouest de Limoges (à environ 10 km) dans un secteur compris entre la route d'Angoulême (RN 141) et la Vienne.

Communes limitrophesModifier

AgricultureModifier

Le vignoble de Verneuil couvrait au XVIIIe siècle 20 % des terres de la commune. Depuis 1994, une association de passionnés travaille avec succès à la réhabilitation de la vigne.

HistoireModifier

 
Le vignoble de Verneuil.
  • Les premières traces de vigne à Verneuil datent de 1503. Dans les années 1780, sur la commune, 270 ha de vignes étaient en exploitation, soit environ, 20 % des terres cultivées. Entre 1870 et 1890, le phylloxéra va anéantir le vignoble, ramenant les surfaces de 3700 à 170 ha pour le département de la Haute-Vienne. Grâce à la persévérance des vignerons de cette époque, le vignoble de Verneuil fut un des rares à être préservé. Jusqu’en 1980, on comptait plusieurs hectatrs plantés en vigne dont quatre hectares en exploitation à la Merlie, petit hameau de notre commune. Puis pour diverses raisons, l’exploitation de la vigne a été abandonnée, privant Verneuil de son vignoble et des traditionnelles vendanges.C’est en 1990, qu’une bande de nostalgiques décidèrent, derrière Gilbert Pétiniaud maire de Verneuil, de tout mettre en œuvre pour relancer la vigne à Verneuil. Au départ, l’idée était de replanter quelques ceps, faire un peu de vin, et organiser des fêtes autour de la vigne et du vin.

L’association les « Amis du Rosé de Verneuil » a été créée en 1993, suivie par la création de la SCEA les « Vignerons de Verneuil ».

  • Chargé d'histoire, le château de Pennevayre hébergea le roi Louis XI.le château de Pennevayre "féodale" des quatre demeures nobles de Verneuil.

Autour d'un bâtiment du XIIIe siècle, des ailes furent ajoutées au XIVe siècle puis au XVIe siècle. Elles sont dotées d'un système défensif pour temps de troubles (tour d'angle aujourd'hui disparue, fenêtres grillées côté rue, ouvertures oblongues pour les tirs d'arquebuse). Le château fut la demeure noble du fief de Pennevayre, mouvant de la vicomté de Limoges. La famille Pennevayre est attestée plusieurs fois au cours des XIIIe et XIVe siècles, presque toujours en tant que chevaliers du vicomte. En juillet 1463, se rendant à Saint-Junien, le roi Louis XI fut hébergé en ce château… À partir du XVIe siècle, le fief de Pennevayre fut la propriété de la famille Bermondet. En 1576, Georges Bermondet le vendit à Pierre Mauple, dont la famille fut seigneur de Pennevayre jusqu'au XVIIIe siècle. Toutefois, quelques années plus tard, en 1780, le château n'était plus qu'un "vieux château servant de logement aux domestiques", et au XIXe siècle, il fut transformé en bâtiment d'exploitation, puis progressivement laissé à l'abandon. Cependant, elle a conservé quelques beaux restes à l'intérieur : cheminées à hottes blasonnées et à fines colonnettes, escalier aux allures de loggia à l'italienne, hauts plafonds aux poutres moulurées.

  • Autel gallo-romain

Il est situé au lieu-dit le Pérou au sud de la Boilerie entre deux parcelles de champs sur la droite. Propriétaire : la commune de Verneuil-sur-Vienne.

Historique : Il est constitué d'une table en granit et est isolé dans un champ à côté d'un chêne. Dans le domaine religieux, un autel est une table sacrée servant au sacrifice rituel ou au dépôt d’offrandes. Étymologiquement, on retrouve dans le mot « autel » deux notions : la hauteur (du latin altar qui donne l’italien altare, à la fois élévation et profondeur, comme dans l’expression « haute mer ») et la nourriture (du latin alere, alimenter, sustenter).

  • Le pont de la Gabie

C'est la rivière de la Vienne qui coule sous ce magnifique pont. Propriétaires : une partie est à la commune de Verneuil-sur-Vienne et l'autre partie appartient à la commune de Saint-Priest-sous-Aixe.

Historique : Le Pont comporte sept arches construites de 1862 à 1865 (époque 3e quart du XIXe siècle) à l’amont des vestiges d’un ancien pont gallo-romain dit le pont des Piles. Il est édifié au milieu du XIXe siècle, en partie avec les pierres restantes des piles de l'ancien pont situé environ 200 mètres en aval, qu'empruntait la grande voie romaine de Lyon à Saintes. Il est édifié par Charles Trote, entrepreneur à Romorantin, avec des pierres extraites d’une carrière située sur la commune de Cognac-la-Forêt. Cette voie venait de La Merlie, passait aux Richards et rejoignait le Queyroix, où elle croisait le grand chemin de Limoges à Saint-Junien. Plusieurs toponymes ont des origines romaines : Pagnac, Greignac et Chardaillac, la Boine. Il fut la victime de nombreuses explosions durant la guerre de 1939 à 1945 et fut détruit plusieurs fois par les résistants pour éviter les assaillants ennemis de le traverser. Ils étaient donc obligés de faire un grand détour pour aller passer sur le pont d’Aixe-sur-Vienne ou sur celui de Saint-Victurnien. Reconstruit systématiquement, il fut restauré il y a une dizaine d’années.

  • Limoges-Les Vaseix :

Le président Emmanuel Macron vient en visite dans le but de promouvoir les « états généraux de l’alimentation ».

BlasonnementModifier

Les armoiries de Verneuil-sur-Vienne se blasonnent ainsi :

De gueules à la grappe de raisin d'or, au chef du même chargé d'une crosse et d'un bâton de prévôt de sable passés en sautoir.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 1992 René Denis PS Conseiller général
1992 janvier 2013 Gilbert Pétiniaud [3] PS Retraité
2013 mars 2014 Pascal Robert PS Proviseur de lycée
mars 2014 En cours Pascal Robert PS Proviseur de lycée

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 4 899 habitants[Note 1], en augmentation de 8,99 % par rapport à 2011 (Haute-Vienne : -0,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7511 7761 7231 9832 0972 0672 1092 1982 198
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1322 0572 0742 2232 2202 1762 1572 1272 120
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0732 1182 0361 8471 7951 7511 6961 6151 687
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 5101 5291 7492 3622 9683 1883 5214 2094 724
2016 - - - - - - - -
4 899--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Château de Pennevayre, presque en ruine.
  • Pont de la Gabie, aux bords de Vienne.
  • La forêt des Vaseix dont son lycée agricole de Limoges Les Vaseix
  • Le dolmen de La Croix-du-Breuil, situé route du Dolmen, entre la D 47a1 et la D 2000.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Louis XI logea au château de Pennevayre.
  • Pierre Mourier, (1766-1844), général français de la Révolution Francaise et de l’Empire. Fils d'autre Pierre Mourier, sieur des Granges en Verneuil-sur-Vienne, négociant en bois
  • François Mitterrand est lié à Limoges. En remontant encore dans l’arbre généalogique de la famille maternelle de Pétronille, les Du Soulier, on trouve des ancêtres à Saint-Auvent (les grands-parents de Pétronille), Saint-Laurent-sur-Gorre, et Verneuil-sur-Vienne, au XVIIe siècle.
  • Marcel Rigout, né en 1928 à Verneuil/Vienne, ancien député et ancien ministre.
  • Richard Dacoury, joueur de basket au CSP Limoges, a résidé à Verneuil-sur-Vienne.
  • Michael Brooks, joueur de basket au CSP Limoges, a résidé à Verneuil-sur-Vienne.
  • Théo Vimpère, cycliste, a résidé à Verneuil-sur-Vienne.
  • Claude Bolotny, ancien joueur français de basket-ball, puis entraîneur et responsable technique y réside.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier