Tour de France 1947

édition 1947 du Tour de France, course cycliste française
Tour de France 1943
Généralités
Course
Étapes
21
Date
Distance
4 642 km[1]
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Partants
100Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
31,412 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe
Route of the 1947 Tour de France.png

Le Tour de France 1947 est la 34e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 25 juin au sur 21 étapes pour 4 642 km. Le départ et l'arrivée du Tour ont lieu à Paris.

Il s'agit du premier Tour de France organisé après la Seconde Guerre mondiale. Le conflit a causé la non-organisation de sept éditions de la Grande Boucle.

La course est remportée par le Français Jean Robic qui devance au général son compatriote Édouard Fachleitner. Robic attaque dans la dernière étape Caen-Paris et prend le maillot jaune à l'Italien Pierre Brambilla (finalement 3e) au Parc des Princes. Il gagne le Tour de France sans avoir porté la tunique jaune[2].

OrganisationModifier

C'est le premier Tour de l'après-Seconde Guerre mondiale. Jacques Goddet a d'énormes difficultés pour l'organisation de ce Tour dans une France encore dévastée.

ParcoursModifier

Le Tour de France 1947 s'inscrit dans la période de 1905 à 1951, durant laquelle le parcours de la course réalise un « chemin de ronde », collant aux frontières de l'Hexagone[3].

La course commence à Paris et dans sa banlieue, comme tous les ans jusqu'en 1950, à l'exception de 1926[4] et le parc des Princes accueille l'arrivée du Tour de 1903 à 1967.

En France, Carcassonne (Aude) est ville-étape pour la première fois.

Par ailleurs, le Tour se déroule dans deux pays non visités précédemment avec Bruxelles (Belgique) et Luxembourg (Luxembourg).

ParticipationModifier

L'Italien Gino Bartali, vainqueur du Tour de France 1938, ne peut disputer cette édition car son employeur, la marque Legnano, s'y oppose[5].

Déroulement de la courseModifier

Ferdi Kübler remporte la première étape qui emprunte les routes du Paris-Roubaix. René Vietto, favori du Tour, attaque le lendemain en Belgique et prend le maillot jaune au Suisse. Il le gardera 6 jours pour le perdre provisoirement à Grenoble au profit de l'Italien Aldo Ronconi.

La 4e étape est caractérisée par une grande canicule, Jean Robic gagne l’étape à Strasbourg. En quittant la capitale alsacienne, Robic crève et est obligé de rattraper le retard acquis la veille[6]

Vietto reprend le maillot jaune à Aldo Ronconi à Digne. Il le conserve jusqu'à l'issue du plus long chrono du Tour, 139 km entre Vannes et Saint-Brieuc. Il le cède alors à Pierre Brambilla, à deux jours de l'arrivée.

Entre-temps, un festival de Jean Robic entre Luchon et Pau (10'43" d'avance sur Vietto) et l'échappée solitaire d'Albert Bourlon, 253 km entre Carcassonne et Luchon (la plus longue du Tour d’après-guerre) marquent ce Tour.

Lors de la dernière étape, entre Caen et Paris, Robic attaque dans la côte de Bonsecours ; Édouard Fachleitner peut s'accrocher, mais Brambilla est distancé ; l'échappée ira au bout, Briek Schotte remportant l'étape et Jean Robic le Tour de France, avec 3 min 58 s d'avance sur Fachleitner, et 10 min 17 s sur Brambilla[7]. Il gagne le Tour de France sans avoir porté la tunique jaune. Ce cas, le premier, ne s'est depuis reproduit qu'en 1968[2].

Ce Tour a comporté 5 jours de repos et sa vitesse moyenne a été de 31,412 km/h.

ÉtapesModifier

Étape[8],[9],[10],[11] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape mer. 25 juin Paris - PierrefitteLille 236   Ferdi Kübler   Ferdi Kübler
2e étape jeu. 26 juin Lille  Bruxelles (BEL) 182   René Vietto   René Vietto
3e étape ven. 27 juin   Bruxelles (BEL)  Luxembourg (LUX) 314   Aldo Ronconi   René Vietto
4e étape sam. 28 juin   Luxembourg (LUX)Strasbourg 223   Jean Robic   René Vietto
5e étape dim. 29 juin StrasbourgBesançon 248   Ferdi Kübler   René Vietto
lun. 30 juin Besançon Journée de repos no 1
6e étape mar. 1er juillet BesançonLyon 249   Lucien Teisseire   René Vietto
7e étape mer. 2 juillet LyonGrenoble 172   Jean Robic   Aldo Ronconi
8e étape jeu. 3 juillet GrenobleBriançon 185   Fermo Camellini   Aldo Ronconi
ven. 4 juillet Briançon Journée de repos no 2
9e étape sam. 5 juillet BriançonDigne 217   René Vietto   René Vietto
10e étape dim. 6 juillet DigneNice 255   Fermo Camellini   René Vietto
lun. 7 juillet Nice Journée de repos no 3
11e étape mar. 8 juillet NiceMarseille 230   Édouard Fachleitner   René Vietto
12e étape mer. 9 juillet MarseilleMontpellier 165   Henri Massal   René Vietto
13e étape jeu. 10 juillet MontpellierCarcassonne 172   Lucien Teisseire   René Vietto
14e étape ven. 11 juillet CarcassonneLuchon 253   Albert Bourlon   René Vietto
sam. 12 juillet Luchon Journée de repos no 4
15e étape dim. 13 juillet LuchonPau 195   Jean Robic   René Vietto
16e étape lun. 14 juillet PauBordeaux 195   Giuseppe Tacca   René Vietto
17e étape mar. 15 juillet BordeauxLes Sables-d'Olonne 272   Éloi Tassin   René Vietto
18e étape mer. 16 juillet Les Sables-d'OlonneVannes 236   Pietro Tarchini   René Vietto
jeu. 17 juillet Vannes Journée de repos no 5
19e étape ven. 18 juillet VannesSaint-Brieuc 139   Raymond Impanis   Pierre Brambilla
20e étape sam. 19 juillet Saint-BrieucCaen 235   Maurice Diot   Pierre Brambilla
21e étape dim. 20 juillet CaenParis - Parc des Princes 257   Albéric Schotte   Jean Robic

Récit de la courseModifier

 
Ferdi Kübler sur le Tour 1947, devant André Mahé
  • La 4e étape entre Luxembourg et Strasbourg est marquée par une chaleur écrasante. Plusieurs coureurs se jettent dans les cours d'eau ou des fontaines pour se rafraîchir. Raphaël Géminiani, lui, se jette dans un abreuvoir touché par la fièvre aphteuse. L'aphte s'est vite développé à cause de la chaleur mais Géminiani a pu terminer l'étape accroché à Jean de Gribaldy. Il a ensuite été transporté à l'hôpital de Strasbourg où il dit être resté barbouillé de crème et en collant, sans soins pendant 2 jours, avant que son frère, qui le recherchait, ne le retrouve.
  • Lors de la 14e étape entre Carcassonne et Luchon, longue de 253 kilomètres, le Français Albert Bourlon s'impose en solitaire, avec 16 min 20 s d'avance sur le second Norbert Callens et 22 min 32 s sur René Vietto, alors porteur du maillot jaune et Jean Robic, futur vainqueur de l'édition. Albert Bourlon signe la plus longue échappée en solitaire de l'histoire du Tour de France.


ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[12]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Jean Robic     France Ouest en 148 h 11 min 25 s
2e Édouard Fachleitner   France France + min 58 s
3e Pierre Brambilla   Italie Italie + 10 min 7 s
4e Aldo Ronconi   Italie Italie + 11 min 0 s
5e René Vietto   France France + 15 min 23 s
6e Raymond Impanis   Belgique Belgique + 18 min 14 s
7e Fermo Camellini   Italie Pays-Bas / Étrangers de France + 24 min 8 s
8e Giordano Cottur   Italie Italie + h 6 min 3 s
9e Jean-Marie Goasmat   France Ouest + h 16 min 3 s
10e Apo Lazaridès   France Sud-Est + h 18 min 44 s
11e Lucien Teisseire   France France + h 32 min 16 s
12e Pierre Cogan   France Ouest + h 44 min 55 s
13e Briek Schotte   Belgique Belgique + h 56 min 45 s
14e Giuseppe Tacca   Italie Italie + h 6 min 7 s
15e Jean Diederich   Luxembourg Suisse / Luxembourg + h 10 min 43 s
16e Daniel Thuayre   France Île-de-France + h 13 min 4 s
17e Gottfried Weilenmann   Suisse Suisse / Luxembourg + h 18 min 23 s
18e Jean Kirchen   Luxembourg Suisse / Luxembourg + h 20 min 26 s
19e Paul Giguet   France Sud-Est + h 26 min 25 s
20e Jean Goldschmit   Luxembourg Suisse / Luxembourg + h 32 min 24 s
21e Albert Bourlon   France Centre - Sud-Ouest + h 38 min 18 s
22e Bernard Gauthier   France Sud-Est + h 52 min 45 s
23e Primo Volpi   Italie Italie + h 2 min 48 s
24e Roger Lévêque   France Centre - Sud-Ouest + h 5 min 4 s
25e Kléber Piot   France France + h 10 min 48 s

Classements annexes finalsModifier

Prix du meilleur grimpeurModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur[13]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Pierre Brambilla   Italie Italie 98 points
2e Apo Lazaridès   France Sud-Est 89 pts
3e Jean Robic     France Ouest 70 pts
4e Fermo Camellini
Aldo Ronconi
  Italie
  Italie
Pays-Bas / Étrangers de France
Italie
63 pts
6e René Vietto   France France 38 pts
7e Édouard Fachleitner   France France 35 pts
8e Jean-Marie Goasmat   France Ouest 27 pts
9e Giordano Cottur   Italie Italie 25 pts
10e Lucien Teisseire   France France 19 pts

Challenge internationalModifier

Classement du Challenge international[14]
  Équipe Pays Temps
1re Italie   Italie en 446 h 1 min 25 s
2e France   France + 23 min 57 s
3e Ouest   France + h 33 min 48 s
4e Belgique   Belgique + h 4 min 17 s
5e Sud-Est   France + h 10 min 44 s
6e Suisse / Luxembourg   Suisse /   Luxembourg + h 22 min 22 s

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[15]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement de la montagne Challenge international
1 Ferdinand Kübler Ferdinand Kübler Non décerné Ouest
2 René Vietto René Vietto Belgique
3 Aldo Ronconi Italie
4 Jean Robic
5 Ferdinand Kübler
6 Lucien Teisseire
7 Jean Robic Aldo Ronconi Pierre Brambilla
8 Fermo Camellini
9 René Vietto René Vietto
10 Fermo Camellini Apo Lazaridès
11 Édouard Fachleitner
12 Henri Massal
13 Lucien Teisseire
14 Albert Bourlon
15 Jean Robic Pierre Brambilla
16 Giuseppe Tacca
17 Éloi Tassin
18 Pietro Tarchini
19 Raymond Impanis Pierre Brambilla
20 Maurice Diot
21 Briek Schotte Jean Robic
Classements finals Jean Robic Pierre Brambilla Italie

Liste des coureursModifier

BELGIQUE
PAYS-BAS / ETRANGERS DE FRANCE
ITALIE
SUISSE / LUXEMBOURG
FRANCE
ILE DE FRANCE
OUEST
NORD-EST
CENTRE / SUD-OUEST
SUD-EST

A : Abandon en cours d'étape ; E : Éliminé ; NP : Non Partant.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le )
  2. a et b « Classement étapes 1947 », sur ledicodutour.com.
  3. Boury 1997, p. 112-113
  4. Boury 1997, p. 132
  5. Conord 2014, p. 122
  6. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Tour de France cycliste 1947 : 5 étapes - Vidéo Ina.fr », sur Ina.fr (consulté le ).
  7. https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-robic/
  8. « 34ème Tour de France 1947 » [« 34th Tour de France 1947 »], sur Mémoire du cyclisme (consulté le )
  9. Augendre 2016, p. 38.
  10. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], CVCC (consulté le )
  11. « The history of the Tour de France – Year 1947 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  12. « The history of the Tour de France – Year 1947 – Stage 21 Caen > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  13. « Tour de France 1947 » (version du 6 mars 2012 sur l'Internet Archive), sur memoire-du-cyclisme.net
  14. (nl) « 1947: 34e editie » [archive du ], Tourdefrance.nl, (consulté le )
  15. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1947 » [« Information about the Tour de France from 1947 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jacques Augendre, Guide historique, Paris, Amaury Sport Organisation, (lire en ligne [archive du ])
  • Fabien Conord, Le Tour de France à l'heure nationale, PUF, (ISBN 9782130621669)  
  • Thierry Cazeneuve, 1947-1956 Les années « Louison » Bobet, L'Équipe, coll. « La Grande histoire du Tour de France » (no 2), , 62 p. (ISBN 978-2-8152-0294-7)
  • Robert Dutein, 1947, Le Tour de France de la paix retrouvée, reportage de six pages publié en 1973 dans l'hebdomadaire des éditions Tallandier Le Journal de la France n°210 dont la page de couverture est une photo en couleur de Jean Robic et dont les pages intérieures comportent 19 photos de l'épreuve.
  • Serge Laget, Claude Maignan, Le Compte-Tours (conte et raconte tous les Tours de France), Ccommunication, 5e édition, 2015, 382 p. (ISBN 978-2-9539749-5-9)
  • Paul Boury, La France du Tour : le Tour de France, un espace sportif à géographie variable, Paris/Montréal, l'Harmattan, , 444 p. (ISBN 2-7384-5619-7, lire en ligne)  

Liens externesModifier