Pierre Brambilla

coureur cycliste italien

Pierre Brambilla, né le à Villarbeney en Suisse et mort le à Grenoble, est un ancien coureur cycliste français, d'origine italienne qui adopte la nationalité française le .

Pierre Brambilla
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
GrenobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italienne
Française ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes professionnelles
1939Terrot-Hutchinson
1940-1941Individuel
1942Tendil-Hutchinson
1943Individuel
1944Mercier-Hutchinson
1945Individuel
1946-1947Métropole-Dunlop
1947Fuchs
1947Delez
1947Viscontea
1948Ricci
1948-1949Métropole-Dunlop
1949Maino
1950Mervil-Dunlop
1950Burtin Cycles
1951Alcyon-Dunlop
1952Liberia
Équipes dirigées
1956-1959Liberia-Hutchinson
1960-1961Liberia-Grammont
Principales victoires
1 classement annexe de grand tour
Mountains.svg Grand Prix de la montagne du Tour de France 1947
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

BiographieModifier

Né le à Villarbeney de parents italiens, Pierre Brambilla vit dès son plus jeune âge à Annecy[1],[2].

Surnommé « la Brambille », il est le vainqueur du Grand Prix de la montagne du Tour de France en 1947. Cette année-là, il obtient son meilleur classement final sur le Tour : 3e. Il porte le maillot jaune pendant deux étapes lors de ce Tour, mais lors de la dernière étape, est piégé par l'attaque de Jean Robic qui remporte l'épreuve. Pierre Brambilla, fou de rage, regagne son domicile de la région parisienne et aussitôt enterre son vélo au fond de son jardin. Le lendemain, toutefois, il déterre sa machine et continue à participer à des épreuves cyclistes[3].

PalmarèsModifier

Palmarès année par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

5 participations

Tour d'EspagneModifier

1 participation

  • 1942 : 17e, vainqueur de la 11e étape

RéférencesModifier

  1. « Petites nouvelles », La Liberté,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Décès de Pierre Brambilla, héros du Tour de France », La Liberté,‎ , p. 21 (lire en ligne, consulté le ).
  3. https://jeanpaulbrouchon-cyclisme.typepad.fr/info_courses/2009/07/pierre-brambilla-au-fond-du-trou-les-petites-histoires-du-tour-.html

Liens externesModifier