Ouvrir le menu principal

Tillières-sur-Avre

commune française du département de l'Eure
Pour la commune de Maine-et-Loire, voir Tillières

Tillières-sur-Avre
Tillières-sur-Avre
La mairie de Tillières-sur-Avre.
Blason de Tillières-sur-Avre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Verneuil-sur-Avre
Intercommunalité Communauté de communes Normandie Sud Eure
Maire
Mandat
Michel François
2014-2020
Code postal 27570
Code commune 27643
Démographie
Gentilé Tilliérois
Population
municipale
1 080 hab. (2016 en diminution de 4,51 % par rapport à 2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 32″ nord, 1° 03′ 26″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 179 m
Superficie 16,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Tillières-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Tillières-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tillières-sur-Avre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tillières-sur-Avre

Tillières-sur-Avre est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

HydrographieModifier

Tillières-sur-Avre est traversée par l'Avre.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les forme Tegulense castrum en 1017[2], Tegularias en 1033 et 1069, Teuleriae en 1109[3].

Situé sur un point fort élevé de la rive gauche de l'Avre , « un château fut nommé Tillières ou Tuillières, parce qu'il y avait là une tuilerie »[4]. « Cette identification est incontestable, mais on ne saurait s'en autoriser pour la rattacher à l'industrie de la tuile »[5].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Gilles Conan    
mars 2008 2014 Christine Vasse    
mars 2014 En cours Michel François UMP-LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 1 080 habitants[Note 1], en diminution de 4,51 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9254088991 0071 1251 2831 3041 2801 301
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2521 2291 4221 2421 2031 1211 2401 1401 096
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0941 1081 1491 3001 5391 4239541 3071 310
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 1641 1631 2671 1741 1851 1791 2111 1311 080
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine naturelModifier

Natura 2000Modifier

  • Site Natura 2000 « Cavités de Tillières-sur-Avre »[13].

Ces cavités, creusées dans la craie, ont été exploitées jusqu'en 1935 pour extraire la marne et comme four à chaux. Elles ont été utilisées comme abri par la population pendant la guerre puis exploitées comme champignonnières avant d’être laissées à l'abandon à la fin des années 1980. C'est dans ce réseau de cavités qu’hibernent les chauves-souris. Les dernières études ont recensé la présence de plus de 180 individus. Les ouvertures des cavités se trouvent à flanc de falaise. Outre les cavités, le site occupe une superficie de 16 hectares.

Site classéModifier

Site inscritModifier

Personnalités liées à la communeModifier

JumelagesModifier

  Wendehausen (Allemagne).

HéraldiqueModifier

Ces armes peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

d'argent à la bande d'azur chargée de trois billettes d'or et accompagnée de deux lions de gueules, celui de la pointe contourné.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Stéphane Gendron, La toponymie des voies romaines et médiévales, Page 100, (ISBN 2877723321).
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, page 1357[réf. non conforme].
  4. Louis Léon Gadebled, Dictionnaire topographique, statistique et historique du département de l'Eure, page 500[réf. non conforme]
  5. Auguste Longnon, Les noms de lieu de la France: leur origine, leur signification, leurs transformations, Page 563[réf. non conforme]
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Église », notice no PA00099587, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Ancienne porte fortifiée », notice no PA00099588, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Ancien château », notice no PA27000085, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Cavités de Tillières-sur-Avre », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 24 mai 2017)
  14. « Le terrain communal dit « Grand Parterre » avec ses 133 tilleuls », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 6 août 2018).
  15. « Le terrain en conte-bas du « Grand Parterre » », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 6 août 2018).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :