Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Territoires héréditaires des Habsbourg

Carte politique du Saint-Empire romain germanique en 1648 ; les territoires héréditaires des Habsbourg sont indiqués en brun, sur le côté droit de la carte.

Les territoires héréditaires des Habsbourg (Habsburgische Erblande) désignent les territoires dirigés de manière héréditaire par la Maison d'Autriche (les Habsbourg), et où celle-ci avait une certaine ancienneté. Au fil du temps, le contenu de ce concept a évolué, les Habsbourg ayant assumé de façon quasi continue ( à partir de 1273 puis à partir de 1438) la direction du Saint-Empire romain germanique qui a permis des modifications de souveraineté en leur faveur.

Au XVe siècle, appartiennent aux territoires héréditaires : la Basse-Autriche, la Haute-Autriche, la Styrie, la Carinthie, la Carniole et le Tyrol. Vers 1500 on compte également le comté de Gorizia. Par contre, les territoires bourguignons acquis par l'empereur Maximilien Ier ont toujours été considérés comme un héritage distinct et donc exclu des Erblande.

Après l'abolition de la constitution par ordres dans le royaume de Bohême en 1627, ce dernier ainsi que la Moravie et la Silésie deviennent terres héréditaires. Pour les territoires annexés par la suite à la monarchie comme la Galicie, la Bucovine et la Dalmatie, le terme n'est pas employé.