Ouvrir le menu principal

Roland Jourdain

navigateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jourdain (homonymie).

Roland Jourdain
Image illustrative de l’article Roland Jourdain
Roland Jourdain au départ de la Transat Jacques-Vabre 2013 au Havre.
Contexte général
Sport Voile
Période active depuis 1985
Site officiel www.kairos-jourdain.com/fr
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (55 ans)
Lieu de naissance Quimper
Surnom Bilou[1]
Roland Jourdain et Jean-Luc Nélias au départ de la Barcelona World Race 2007
Roland Jourdain à Saint-Malo en 2002, au départ de la Route du Rhum.

Roland Jourdain, souvent surnommé « Bilou »[2], est connu pour ses exploits dans la course au large. Né le 28 avril 1964 à Quimper[3], il est notamment double vainqueur de la Route du rhum[2]. Mais au delà d’être un grand navigateur, Roland Jourdain est aussi le fondateur de l’entreprise Kaïros[4], aujourd’hui co-dirigée avec Sophie Vercelletto : une entreprise pour préparer les bateaux à la course au large, et développer les biomatériaux. Ensemble, ils ont aussi créé le fonds de dotation « Explore »[5],[6], incubateur de projets à impact positif pour la planète.

Sa carrière de coureur au largeModifier

Route du Rhum 2006Modifier

Roland Jourdain a remporté deux fois consécutivement la route du Rhum en 2006[7] et 2010[8] dans la catégorie IMOCA. En 2006, il remporte la course[9], avec le bateau Sill et Veolia avec une avance de 28 minutes sur Jean Le Cam[10], malgré une bôme endommagée[10].En effet, aux abords de l'archipel des Açores, Roland Jourdain brise sa bôme, il la répare grâce à diverses pièces du bateau[11].

Route du Rhum 2010Modifier

"Bilou" remporte l'édition 2010 de la route du rhum en 13 jours 17 heures et 11 minutes[12],[13].

Vendée Globe 2004-2005Modifier

Dimanche 7 novembre 2004, au départ du cinquième Vendée Globe, Roland Jourdain est un des grands favoris. En plus de l'expérience, "Bilou" a aussi un bateau flambant neuf: Sill et Veolia.
Mais la "descente" de l'Atlantique ne lui est pas favorable. Au 18e jour de mer, il a 300 milles de retard sur les deux leaders Jean Le Cam et Vincent Riou.
Le 17 décembre, alors qu’il est revenu à 110 milles de Riou, Roland Jourdain se retire de la course à la suite d'une avarie sur sa quille en carbone : fissure au niveau de la tête de quille[14]. « L'affaire se dégrade. La fissure horizontale du côté bâbord de la quille est maintenant visible à l'avant et à tribord. Sous l'effet des vérins hydrauliques, la fissure crache un jus noir, du carbone. Je ne sais pas où cela va s'arrêter. »[15] Il arrive à Hobart le 20 décembre et abandonne officiellement.

Vendée Globe 2008-2009Modifier

Il prend le départ du Vendée Globe 2008-2009 le 9 novembre 2008 sur le même bateau qu'en 2004, rebaptisé Veolia Environnement. Il est le seul à parvenir à suivre le rythme imposé par Michel Desjoyeaux, futur vainqueur. Le 23 décembre, au sud de la Nouvelle-Zélande, il est 2e, 72 milles derrière Michel Desjoyeaux (Foncia)[14]. Les écarts varient peu, et après 56 jours de mer, Veolia passe le Cap Horn quelques heures après Foncia. Le 8 janvier 2009, il heurte violemment un mammifère marin qui endommage la quille[14] et la structure de son bateau. Le lendemain, lors de la vacation, Jourdain déclare : « Je ne peux pas en vouloir à une baleine, elle est sur son territoire ». Il réalise alors une réparation de fortune, qui lui permet de rester en course et de conserver sa seconde place au classement. Le 29 janvier il perd le bulbe de sa quille, mais sans chavirer. Toujours en course, il parcourt 600 miles pour rallier Ponta Delgada aux Açores avant d'être contraint à l'abandon le 2 février par les conditions météo annoncées sur le Golfe de Gascogne.

Le retour au multicoqueModifier

Le 31 octobre 2010, Roland Jourdain et son sponsor, Veolia Environnement, annoncent leur entrée dans le Multi One Championship, une nouvelle compétition de trimarans monotype de 70 pieds.

Le MOD 70 no 2 est mis à l'eau en juin 2011. Il remporte dans la foulée la Rolex Fastnet Race en aout 2011[16].

Le 10 février 2012, Veolia Environnement rompt, à regret, son sponsoring en raison du contexte économique difficile[17]. Roland Jourdain se retrouve sans bateau ni financement à quelques mois de la première course du Multi One Championship, la Krys Ocean Race[18].

Objectif Vendée Globe 2016Modifier

Roland Jourdain s’est donné comme objectif d’être sur la ligne de départ du prochain Vendée Globe, et recherche un ou plusieurs sponsors qui l’accompagneraient dans cette aventure[19].

Le 13 décembre 2015, Roland Jourdain est élu conseiller régional de Bretagne sur les listes PS conduites par Jean-Yves Le Drian.

Safran Sailing TeamModifier

Le 1er mars 2016, Kaïros, l’écurie fondée en 2007 à Concarneau et dirigée par Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, s’est vue confier, à l’issue d’un appel d’offres lancé par Safran en début de cette même année, la gestion technique et sportive du nouveau monocoque Safran, en vue du Vendée Globe 2016-2017[20]. Le 6 novembre 2016, pour sa première participation, Morgan Lagravière (coaché par Roland Jourdain[21]) prend le départ de la huitième édition de la course en solitaire autour du monde aux commandes de Safran II[22].

KaïrosModifier

En 2006, Roland Jourdain crée l’entreprise Kaïros[4] à Concarneau pour accompagner les projets de course au large. Mais Kaïros, dès sa création ne se limite pas seulement à cela, l’objectif de Roland Jourdain est de mêler 3 autres objectifs : l’environnement, la pédagogie, et la transmission »[23]. En 2009, Sophie Verceletto le rejoint dans l’aventure comme associée, pour réaliser ces objectifs.

« Au retour de mes années de navigation au large, et autour du monde, je trouvais que je n’étais plus droit dans mes bottes au niveau de mon empreinte environnementale, au sens large. J’avais envie de faire, et pas seulement dire que cela allait mal. » [24]

Ils créent alors en 2012 un bureau d’études sur les bio-matériaux au sein de Kaïros[23]. En effet, les composites utilisés pour la course au large, issus de la pétro-chimie ont un fort impact environnemental. C'est pourquoi Roland et son équipe se défient de développer des biocomposites performants et peu polluants, en collaboration avec l’Université de Bretagne Sud et l’Ifremer[25],[26].

Aujourd'hui, un premier trimaran en fibre de lin a été développé en partenariat avec Tricat, le Gwalaz, mis à disposition aux surfeurs de Lost in The Swell[27].

Mais au-delà du nautisme, les matériaux bio-sourcés s’intègrent aussi aux cosmétiques[28], ou encore à l’équitation.

Fonds de dotation ExploreModifier

« Avec Explore, nous soutenons ces Nouveaux Explorateurs, bâtisseurs d’un monde réconcilié avec la nature. Nous donnons des moyens à leur curiosité, à leur exploration et nous partageons leurs découvertes. »

Toujours motivé à se retrousser les manches et passer à l’action concrète pour préserver l’environnement, Roland Jourdain a co-fondé avec Sophie Verceletto le fonds de dotation Explore[5].

Financé par des mécènes, il a pour ambition d’accompagner des explorateurs qui cherchent à mieux comprendre le fonctionnement de la planète et s’inspirent de ses richesses pour rendre positif l’impact de l’homme sur la nature[29]. Pour ces explorateurs, regroupés au sein d’associations, Explore met à disposition des bureaux, des ateliers, des compétences, des contacts, ce qui permet de créer unesynergie positive et de l’enthousiasme. Dans cette ruche où l’intelligence et l’enthousiasme sont de mises, c’est aujourd’hui l’équivalent de 40 temps plein répartis sur 7 projets[29].

Depuis plusieurs années, Explore accompagne entre autres 5 projets d’envergure :

  • Plastic Odyssey[30],[31] qui veut montrer que le plastique a trop de valeur pour être jeté dans les océans
  • Under The Pole[32], qui met l’expertise d’une équipe de plongeurs au service de la science
  • Low-tech Lab[33] – Nomade des Mers, partis en catamaran à la découverte des low-tech autour du monde
  • Low-tech Lab Habitat[34] , rassemblant une vingtaine de low-tech dans une tiny house
  • Agami[35],[36] développant une voiture low-tech à base de matériaux bio-sourcés

A travers le système de « coup de pouce », le fonds de dotation accompagne aussi 2 autres projets en 2019 :

  • AgrinOvent[37], partis à la rencontre d’agriculteurs autosuffisants qui produisent leur matériel agricole ou leur énergie.
  • Sailing Hirondelle[38],  un projet d’expédition à la voile sur les mers d’Europe du Nord-Ouest pour comprendre et témoigner des effets des activités humaines sur l’océan et le littoral.

PolitiqueModifier

Roland Jourdain a été élu au Conseil Régional de Bretagne en 2015, inscrit sur la liste de Jean Yves Le Drihan. Il y siégera pour un mandat de six ans[39].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Louis Le Touzet, « Roland Jourdain Bilou de mer », Libération, (consulté le 29 décembre 2011)
  2. a et b Gurvan Musset, Roland Jourdain, La drôle d'histoire de la Route du Rhum, La ligne pourpre, , 160 p. (ISBN 978-2-918305-14-9), p. 13,95,107,119,120,133
  3. a b et c Pierre François Bonneau, Coureurs d'Océans, Le Télégramme, , 143 p. (ISBN 978-2-84833-249-9), p. 72-75
  4. a et b « Accueil : Kaïros - Roland Jourdain », sur www.kairos-jourdain.com (consulté le 25 octobre 2019)
  5. a et b « Fonds de dotation Explore, incubateur d'explorations - accueil », sur We Explore (consulté le 25 octobre 2019)
  6. Recueilli par Isabelle JÉGOUZO, « Roland Jourdain lance le fonds Explore », sur Ouest-France.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  7. a et b « Route du Rhum : victoire de Roland Jourdain en monocoque » [vidéo], sur ina.fr, JT midi Bretagne Pays de la Loire,
  8. a et b « Route du Rhum: victoire de Roland Jourdain en monocoque IMOCA », Le Point, (consulté le 29 décembre 2011)
  9. « Route du Rhum: Roland Jourdain l'emporte en IMOCA », sur Franceinfo, (consulté le 6 novembre 2019)
  10. a et b « Route du Rhum 2006 », sur NauticNews, (consulté le 6 novembre 2019)
  11. Patricia Jolly, « Roland Jourdain a passé son "énorme colère" sur sa bôme endommagée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2019)
  12. « Route du Rhum La Banque Postale 2010: Roland Jourdain vainqueur en IMOCA. », sur Voile en ligne, (consulté le 6 novembre 2019)
  13. « Histoire & palmarès », sur Route du Rhum - Destination Guadeloupe (consulté le 6 novembre 2019)
  14. a b et c Vendée Globe, Vendée globe L'incroyable Odyssey autour du monde, Mer & Découvertes, , 240 p. (ISBN 978-2-9534078-0-8), p. 144-145
  15. « L'abandon de Jourdain », sur Eurosport, (consulté le 6 novembre 2019)
  16. « Veolia Environnement remporte la Rolex Fastnet Race 2011 », MultiOneDesign, (consulté le 15 février 2012)
  17. « Voile: Veolia Environnement abandonne le sponsoring », sur leparisien.fr, 2012-02-10cet18:07:00+01:00 (consulté le 17 janvier 2019)
  18. « Veolia arrête le sponsoring », L'Équipe, (consulté le 15 février 2012)
  19. « Actualités », sur Kairos-jourdain.com, (consulté le 30 octobre 2014)
  20. « La nouvelle équipe Safran Sailing Team », sur Safran Sailing Team, (consulté le 7 novembre 2016)
  21. « Comment Roland Jourdain va coacher Morgan Lagravière », sur Vendée Globe, (consulté le 7 novembre 2016)
  22. Florence Saugues, « Vendée Globe : embarquée avec Morgan Lagravière sur Safran », sur Paris Match, (consulté le 7 novembre 2016)
  23. a et b « Kairos : Allier course au large, nautisme et environnement », sur BoatIndustry.fr (consulté le 25 octobre 2019)
  24. Jacques GUYADER, « Imoca. Roland Jourdain: "Kaïros c'est un chantier, une pépinière, un incubateur..." », sur Ouest-France.fr, (consulté le 25 octobre 2019)
  25. « Roland Jourdain. Un skipper à la fibre... de lin », sur Le Telegramme, (consulté le 25 octobre 2019)
  26. lecarrer, « Biocomposites renforcés par des fibres de lin: le projet FLOWER sélectionné par l’Europe », sur www-actus.univ-ubs.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  27. « Roland Jourdain vise le vert sans greenwashing - Actualités Nautisme », sur Figaro Nautisme (consulté le 25 octobre 2019)
  28. « Biocomposite. Kairos cible les marques de luxe », sur Le Telegramme, (consulté le 25 octobre 2019)
  29. a et b « Fonds Explore Roland Jourdain. Une synergie qui fait mouche », sur Le Telegramme, (consulté le 25 octobre 2019)
  30. « Plastic Odyssey - Accueil », sur Plastic Odyssey (consulté le 25 octobre 2019)
  31. Ouest-France, « Ils donnent une seconde vie aux déchets plastiques et font du bien à la planète », sur Ouest-France.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  32. « Under The Pole Expeditions - Innovative Underwater Exploration », sur Under The pole (consulté le 25 octobre 2019)
  33. « Nomade des Mers | 2015 - 2019 | A la recherche des low-tech ! », sur We Explore (consulté le 25 octobre 2019)
  34. « Low-Tech Lab | 2016 - 2019 », sur We Explore (consulté le 25 octobre 2019)
  35. « Jute Lab | 2017-2020 | Une fibre à haut potentiel », sur We Explore (consulté le 25 octobre 2019)
  36. « Le Jute Lab valorise le potentiel industriel de cette fibre naturelle », sur Les Echos, (consulté le 6 novembre 2019)
  37. « AgrinOvent – Promouvoir le savoir-faire paysan » (consulté le 25 octobre 2019)
  38. « LE PROJET », sur Sailing Hirondelle (consulté le 25 octobre 2019)
  39. « Roland Jourdain: un nouveau jedi au Conseil Régional », sur France 3 Bretagne (consulté le 7 novembre 2019)
  40. « 4è de la transat AG2R »
  41. Emmanuel Versace, « Transat AG2R : victoire de Gahinet et Meilhat », lemonde.fr, (consulté le 3 octobre 2019)
  42. (en) « Rolex Fastnet 2011 Multihulls Finish » [archive du ], Rolex Fastnet Race (consulté le 15 février 2012)
  43. « Transat Jacques Vabre 2009 », Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  44. « 2006 : 8e Transat AG2R La Mondiale », Transat AG2R (consulté le 29 décembre 2011)
  45. « Transat Jacques Vabre 2005 », Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  46. « Transat Jacques Vabre 2003 » [archive du ], Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  47. « Jourdain sur le podium », Le Parisien, (consulté le 29 décembre 2011)
  48. « Transat Jacques Vabre 2001 », Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  49. « Transat Jacques Vabre 1999 », Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  50. « 1998 : 4e Transat AG2R La Mondiale », Transat AG2R (consulté le 29 décembre 2011)
  51. « Transat Jacques Vabre 1997 » [archive du ], Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  52. « 1996 : 3e Transat AG2R La Mondiale », Transat AG2R (consulté le 29 décembre 2011)
  53. « Transat Jacques Vabre 1995 », Transat Jacques Vabre (consulté le 29 décembre 2011)
  54. « 1994 : 2e Transat AG2R La Mondiale », Transat AG2R (consulté le 29 décembre 2011)
  55. « Voile Monocoques (I), les résultats Solitaire du Figaro Saint-Malo - Saint-Quay-Portrieux 1993 », sur lequipe.fr (consulté le 10 novembre 2019)
  56. « 1992 : 1re Transat AG2R La Mondiale », Transat AG2R (consulté le 29 décembre 2011)
  57. a et b (en) « Crew List A – Z 1973-2009 », Volvo Ocean Race (consulté le 29 décembre 2011) [PDF]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier