Rigny-Saint-Martin

commune française du département de la Meuse

Rigny-Saint-Martin
Rigny-Saint-Martin
La mairie.
Blason de Rigny-Saint-Martin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Intercommunalité Communauté de communes de Commercy - Void - Vaucouleurs
Maire
Mandat
Eliane Poirson
2020-2026
Code postal 55140
Code commune 55434
Démographie
Population
municipale
53 hab. (2017 en diminution de 11,67 % par rapport à 2012)
Densité 3,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 41″ nord, 5° 42′ 53″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 421 m
Superficie 16,11 km2
Élections
Départementales Canton de Vaucouleurs
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Rigny-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : Meuse
Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Rigny-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rigny-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rigny-Saint-Martin

Rigny-Saint-Martin est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

GéographieModifier

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes :

Communes limitrophes de Rigny-Saint-Martin
Rigny-la-Salle Rigny-la-Salle Domgermain
Chalaines   Charmes-la-Côte

Blénod-lès-Toul

Chalaines Gibeaumeix Vannes-le-Châtel

ToponymieModifier

Le bourg de Rigny-Saint-Martin apparaît dans divers documents sous les appellations suivantes : Rigney-la-Saint-Martin, 1343 (collégiale de Vaucouleurs) ; Rinillum, 1402 (registr. Toul.) ; Rigny-Haut, XVe siècle ; Regny-Saint-Martin, 1700 (carte des États)[1].

HistoireModifier

Rigny-Saint-Martin est la commune où eut lieu la célèbre entrevue des Quatre-Vaux[2] en été 1299, rencontre d'un roi et d'un empereur. Cette conférence demeura vivante dans le souvenir, voire dans l'imagination populaire. Le lieu-dit les Quatre-Vaux se trouve en forêt, entre Vaucouleurs et Toul. En 1299 régnaient en France Philippe IV le Bel (1268-1314) et dans le Saint-Empire romain germanique Albert Ier de Habsbourg (1250-1308). Les envoyés des deux souverains se rencontrèrent en à Neufchâteau puis les souverains eux-mêmes eurent cette fameuse entrevue aux Quatre-Vaux entre Rigny-Saint-Martin (Meuse) et Blénod-lès-Toul (Meurthe-et-Moselle) dans la paroisse de Rigny, elle-même dans la châtellenie de Vaucouleurs. On discuta du mariage de Blanche de France, demi-sœur de Philippe, avec Rodolphe de Habsbourg, le fils d'Albert, et les deux souverains déterminèrent la limite de leurs États en reconnaissant le fleuve Meuse comme la frontière commune. On dit que des bornes d'airain avaient été plantées pour en fixer le tracé. Voilà du moins ce que rapportent les enquêtes de 1387 et 1390, mais ces bornes n'avaient alors été vues par personne. Ce qui est sûr, c'est que la question des limites de l'Empire germanique passionna les esprits. Cette entrevue fut suivie par la signature le du traité de Bruges qui mit fin aux discordes entre le roi de France Philippe le Bel et le comte de Bar Henri III. Ce traité reculait singulièrement les frontières de l'Empire au profit du royaume dans le Barrois. Par ce traité, Henri III se reconnaissait vassal du roi de France pour toutes ses terres à l'ouest de la Meuse. C'est ainsi que fut créé, aux dépens de la souveraineté du comte de Bar, le Barrois mouvant (dans la mouvance, dans la dépendance du royaume).

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Gérard Nanty    
mars 2008 En cours Éliane Poirson DLF  

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2017, la commune comptait 53 habitants[Note 1], en diminution de 11,67 % par rapport à 2012 (Meuse : -2,91 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7098108144196135138150175
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
151159149141143116132113118
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1099789819788757265
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
575851534560615856
2017 - - - - - - - -
53--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Retable provenant de Rigny-Saint-Martin.


Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
D'azur à la bande ondée d'or accompagnée en chef d'une oie d'argent becquée et membrée d'or, et en pointe d'une fleur de lys du même.
Détails
Blason composé par R.A. Louis avec les conseils de la Commission Héraldique de l'UCGL et mis à disposition de la commune en 2011.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Félix Liénard, Dictionnaire topographique du département de la Meuse : comprenant le nom des lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société philomatique de Verdun, publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques, (lire en ligne), p. 25
  2. Félix Liénard, Dictionnaire topographique du département de la Meuse :, Impr. nationale, coll. « Dictionnaire topographique de la France », (lire en ligne), Rigny-la-Salle est célèbre par les entrevues qu'y ont eues les empereurs d'Allemagne et les rois de France en 1212, 1224 et 1299
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.